Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

C'est la résistance, pas la démission qui est à l'ordre du jour. 




  Actuellement c'est la Guadeloupe qui est prise en otage, tout entière. Les médias sont aux mains d'une subversion politique qui s'avoue de plus en plus comme telle. Moins que jamais pour les otages que nous sommes l'heure n'est au découragement et à la passivité. Nous pouvons, nous devons résister par les moyens qui demeurent à notre disposition. Par exemple, par le téléphone, par la consultation, et le nourrissement des sites, et des blogs, qui sont les bastions de ceux qui ne renoncent pas. Au téléphone, n'accablez pas ceux qui résistent, de vos jérémiades, et de vos "états d'âme". Quand une occasion se présente de dire votre pensée, dites là, en votre nom, à visage découvert. Pas de place pour les lâches et leur couardise. Le moment va venir, et plus tôt que vous ne le pensez, de respirer, et de faire l'analyse du phénomène de subversion qui nous paralyse, pour éviter qu'une telle situation ne se renouvelle. Pour l'instant, en plus du Scrutateur, au plan local, je vous recommande de lire les blogs de la résistance, celui de Jean-Claude Halley, Guadeloupe Attitude (voir les liens, à droite de l'écran, ou celui, tout nouveau, que j'ai déjà signalé, il y a deux jours : La Guadeloupe en crise. Voir le lien ci-dessous :

Un nouveau blog sur la crise en Guadeloupe.

http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/


Courage! Courage! "Chaque cochon ni sammdi a li"

Marc Décap
.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article