Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'effet boomerang. 




Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: www.lescrutateur.com

La gudeloupe est à nous ...elle n'esr pas à eux! Attention à l'effet BOOMERANG!
Bourdelat Dominique
Un homme est mort dans la nuit à POINTE A PITRE. L'enquête a révélé que deux balles ont eu raison de ce membre du LKP.Elles auraient été tirés par des jeunes émeutiers et non par la police. Devant la famille en deuil,un membre du LKP a osé dire devant les caméras que c'était la faute du patronat et de l'Etat. Comment cet homme qui n'en n'est pas à ses premières diffamations en public et devant les caméras continue à porter des accusations et des affirmations en toute impunité.
Est-ce cela durcir le mouvement? Est-ce cela être ferme comme l'a annoncé la veille Elie DOMOTA?
C'est un constat d'échec grave. On ne peut inciter à la violence en permanence. On doit tolérer que les adultes se défoulent la journée en montant des barrages, et que la nuit les enfants prennent le relai car le repos du guerrier s'impose. La lutte finale est longue, prenons nos dispositions. Mais la haine aveugle, alors on tire sur tout ce qui bouge. Et après? C'est la faute à Voltaire, c'est la faute à Rousseau aurait chanté notre Gavroche des Misérables sur les barricades.
"La Guadeloupe est à nous dit la chanson elle n'est pas à eux!" Qui représente le mot "eux" Sont-ce les blancs en général, les métropolitains, les touristes, les BEKES ou d'autres? Est-ce les 7 familles qui ont fait et font le jeu de la Guadeloupe?
Je comprends les plus jeunes, qui devant des parents divorcés, au chômage sans emploi, désabusés puissent trouver en Elie DOMOTA le héros réel et non celui des bandes dessinées.Etre obligé de passer sous les fourches caudines de ces vieilles familles, comme les vaincus autrefois des Romains est humiliant pour obtenir un emploi.
Ce n'est pas une raison pour passer sous d'autres notamment celles du LKP.
Elie Hello! Elie Elu? ou Elie miné?
Le LKP est allé trop loin. Le mouvement bon enfant a viré. Après une paralysie de tout le pays (plus d'essence,plus de transports, plus de poste, plus d'écoles, paralysie des hôpitaux , des soins) après les menaces verbales physiques, de fermer les magasins, les boutiques, maintenant après les tirs nocturnes sur les voitures que peut-espérer la Guadeloupe?
Le jeune lui a compris:" je veux faire comme a dit mon héros? C'est simple, je me durcis, j'aime la fermeté, on va tout casser, on va se servir, j'ai même plus besoin des 200 euros réclamés. C'est le libre échange! Le patronnat n'a rien compris. Il fallait un mois pour en arriver à cette démonstration d'économie appliquée.Je casse tout , je prends tout et je ne retiens rien. C'est simple. C'est l'économie d'un marché. Papa et Maman seront contents. Pas besoin d'aller à l'école. L'école est finie! Il faut du culot. C'est la société de demain? A quoi servent les études?
"La guadeloupe est à nous, la Guadeloupe n'est pas à eux"
Messieurs méfiez vous! Il se pourrait bien que la Guadeloupe ne soit plus au LKP qui se rend très impopulaire.Cette guadeloupe ne sera plus à "eux". Mais à d'autres. Souhaitons qu'elle soit enfin dans les mains de tous les guadeloupéens.
Nos beaux parleurs LKpistes seront alors obligés pour être plus présentables et crédibles dans l'hémicycle d'aller ramasser une veste. La politique est un accouplement avec le bon sens et la réalité. Il faut savoir durcir son instrument mais accepter un relachement car trop de durcissement conduit vers le pathologique. Pour être bon politique, il faut être tantôt dur tantôt mou. C'est naturel! Ainsi aurai-je conclu il y a un an.

Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.


D. Bourdelat.

L'adresse qui apparaît comme expéditeur n'a pas été vérifiée.

over-blog.com © 2004 - 2009 JFG Networks
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pingouin094 23/02/2009 09:47

La vérité est que la Guadeloupe vit une crise extrêmement grave. 25% de chômage, 50% chez les jeunes. Le plus fort taux de chômage de toute l'union européenne. A l'automne 2005 dans les banlieux françaises, à l'hiver 2008 en Grèce, on a vu à quelles extrémités peut être réduite une jeunesse désespérée qui a perdu toute confiance dans les hommes politiques. La "faute" n'est pas celle du LKP, elle est-celle de l'état. Est-ce la faute du LKP d'avoir "durci" le mouvement ? Devant le silence pendant un mois de l'état, que pouvait-il faire d'autres ? La faute, c'est celle de l'état. Une faute qui est de "découvrir" aujourd'hui seulement une situation explosive depuis longtemps. Le plus fort taux de chômage d'Europe, des prix si élevés que les fonctionnaires y ont depuis longtemps une prime pour "vie chère". L'état savait depuis longtemps et n'avait rien fait. Et en un mois de mouvement, il ne fait toujours rien ? Devant un tel mutisme, un tel mépris (aucune allusion à la Guadeloupe lors de l'intervention du 5 février), devant les provocations (intervention des CRS au lendemain d'une manifestation commémorant des ouvriers tués lors de la répression d'une grève en 1954), comment ne pas penser que tout cela provoque une exaspération et de la violence. La faute est celle de l'état.

Edouard Boulogne 23/02/2009 12:57


L'Etat! L'Etat!Toujours l'Etat!
L'Etat PAPA! L'Etat MAMAN!
Mais cet Etat dont tu attends toujours plus, c'est "l'Etat fwancé", camarade!
Je te le rappelle gentiment.

EB.