Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Guadeloupe : Le premier mort. (Nuit du 17 au 18 février.





Les événements en cours engendrent leur premier mort.

Il s'agit d'un syndicaliste de la CGTG, membre du LKP.

Le Scrutateur, bien évidemment, déplore cet assassinat perpétré dans la nuit du 17 au 18 février, alors que la victime revenait d' un meeting de son « collectif ».


Il a été assassiné par des « p'tits jeunes » (c-à-d des jeunes voyous) selon la terminologie consacrée par les sirènes de la dissolution de notre société.


Il faut noter, que les services de santé n'ont pu venir immédiatement au secours de cet homme, alors qu'il vivait encore, mais seulement après un délai de plusieurs heures, ( à cause des barrages) et seulement avec l' aide des forces de l'ordre.


Ces forces de l'ordre, que la victime, quelques heures seulement avant, dénonçaient comme des forces de provocation, et de répression au service du « colonialisme ».


Car il faut le dire, avec l'irruption des jeunes voyous dans le cirque dément qu'est devenue la Guadeloupe, c'est la logique d'un blocage illégitime et illégal de notre département, par les troupes de choc de l'UPLG, fer de lance du LKP qui se déploie avec ses conséquences inévitables.


Ce blocage n'existe pas seulement dans la rue, il est perpétré aussi par la désinformation méthodique de notre population par des médias où les hommes du LKP intimident et terrorisent à longueur de journée, et impunément (en particulier sur RFO-Guadeloupe : Radio, télé LKP), et sur RCI, par le canal du militant en transes Thierry Fundere.


Pour l'avoir dit, Victorin Lurel, le président du Conseil Général, pourtant si souvent inconsistant ces dernières semaines, s'est fait « incendié » sur RFO, par l'animateur Bagassien.


La mort du syndicaliste est donc une certaine conséquence logique de l'action qu'il a soutenue, et menée ces dernières semaines.


Personne cependant ne s'en réjouira, et certainement pas nous.

«Car « un homme est mort, un ancien enfant » comme disait le poète.


Puisse cet événement ouvrir à la réflexion, et conduire le LKP, et son Domota, à quitter leur politique de fanatiques butés, et à accepter une vraie négociation pour sortir d'une impasse dont les conséquences pour toute la Guadeloupe, risquent d'être catastrophiques pour de très nombreuses années.


Edouard Boulogne.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Habitelà 19/02/2009 07:57

voici quelque chose qui mérite j'espère un dépot de plainte ou des poursuites judiciares. Comme pour H Despointes le lien:Domota Elie... Menaces de Mort sur Canal 10 Télévision YouTube - Domota Elie... Menaces de Mort sur Canal 10 Télévision

Pascal. 19/02/2009 03:00

Quand l'Ugtg soutien voir légitimise l'action des casseurs par le biais d'autres voies:http://ugtg.org/article_749.htmlA pleurer.

Didier LEVY 18/02/2009 16:21

Démission la, c'est seul médicament nous ni !
La seule solution pour MM. Lurel et Gillot, ainsi que tous les élus locaux, droite et gauche confondus, c'est de démissionner en bloc de vos tous mandats pour provoquer des élections.Rendez au peuple le mandat qu'il vous a donné, car manifestement, votre voix ne porte plus et vous êtes devenu totalement impuissant dans la crise actuelle.Voir article comptel sur mon blog : http://surfer.over-blog.fr/article-28085397.html