Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

   LA Guadeloupe face à une subversion médiatique!



 On entend  sur les ondes radios  et  à la télé « La Guadeloupe est  en grève, » c’est faux, la Guadeloupe n’est pas en grève, mais subit l'insurrection d'une minorité activiste.

(Le Monde.fr -10.02.09-10h 40 - Politique - Chez M.Yves JEGO on fait valoir que "La situation exceptionnelle de la Guadeloupe,de nature insurrectionnelle, nécessite des mesures exceptionnelles")

La Guadeloupe est une petite île que peu d'individus, syndiqués bien placés, suffisent à paralyser.Blocage du port de Pointe à Pitre, de la distribution des : carburants ( stations services), électricité  & eau, routes barreées , piquets de "grève" filtrants.Fermetures imposées des bureaux et magasins,  sous la menace de tout saccager, et de  tabasser ceux ou celles qui n’obtempèrent pas, cela  n’a rien à voir avec le droit de grève, c'est à dire dans une entreprise publique ou privée, la cessation volontaire et collective du travail décidée par les travailleurs en vue d'obtenir des avantages.
La liberté syndicale n'est plus à égalité avec la liberté de la population, elle  conditionne la liberté du citoyen. C'est du terrorisme social.
Nous ne subissons pas les conséquence d'une catastrophe naturelle, telle  qu'un cyclone, tremblement de terre, inondation, ou sécheresse, dont nous ne sommes pas responsables, mais un cataclysme social et économique imposé par des  Guadeloupéens à d’autres Guadeloupéens.
                                                                                  
QUI MEPRISE QUI?  

 
Première constatation : 
les responsables syndicaux des salariés et les autres  membres du LKP  sont en grande majorité des salariés du SECTEUR PUBLIC ET PARA-PUBLIC, c'est-à-dire des  FONCTIONNAIRES ET ASSIMILES QUI BENEFICIENT DE LA GARANTIE DE L’EMPLOI AVEC LEURS SALAIRES ( BASE FONCTION PUBLIQUE METROPOLE MAJOREE DE L'INDEMNITE DE VIE CHERE DE 40% ). ILS NE RISQUENT AUCUN LICENCIEMENT.
Au 31/12/07, source IEDOM, il y avait en Guadeloupe une population de 450 622 habitants, dont :
POPULATION ACTIVE                                                                                                                                             167 306
CHOMEURS                                                                                                                                                                37 986
ACTIFS OCCUPES...(Salariés et non-salariés)    :    129 320 .
SECTEUR PRIMAIRE = L'agriculture : banane - autres productions végétales - et élevage        2 480
SECTEUR SECONDAIRE = L'industrie et l'artisanat - la filière canne-sucre - le rhum - le Développement durable - l'énergie et l'eau - et le bâtiment et  les travaux publics.                  16 197
SECTEUR TERTIAIRE = la distribution - le tourisme -  les transports - et les services              110 643
DONT SECTEUR PUBLIC (ayant les avantages précisés ci-dessus)
Education,santé,action sociale      27 709 .
Administration publique                                           20 903, soit un total de Fonctionnaires de                    48 612 
SOLDE DES ACTIFS OCCUPES  - SECTEUR PRIVE    non-salariés & salariés    80 708, duquel il faut déduire les salariés ayant les garanties de l'emploi et indemnités diverses 
SALARIES D'EDF - SERVICES DES EAUX - HYDRO CARBURANTS du secteur secondaire    1 024
SALARIES DES TRANSPORTS - URBAINS - PORTS -AEROPORTS : 4 812
SALARIES DESETABLISSEMENTSFINANCIERS         843                                                                     2          
TOTAL DES SALARIES DU SECTEUR PRIVE AYANT DES GARANTIES DE L'EMPLOI                              8 679               
SOLDE DES SALARIES ET NON-SALARIES DU SECTEUR PRIVE        : 72 029
au 31/12/06, source INSEE - Il y avait 47 609  entreprises dont 35 523 entreprises de 0 salarié et 9 898 entreprises de 1  à 9 salariés, soit un total de 45 421  qui représentent 95.40% des entreprises de l’ile.
En extrapolant 2006/2007 grosso modoIL Y AURAIT DONC 35 523  NON-SALARIES = ENTREPRENEURS,COMMERCANTS  ET PROFESSIONS LIBERALES ET 36 506 SALARIES QUI VONT ETRE AFFECTES FINANCIEREMENT PAR CES JOURNEES DITES DE GREVE. 
Selon le répertoire SIRENE de l'INSEE en 2006 : il y avait  11 576 entreprises industrielles et artisanales dont les 2/3 ne comptaient que 1 à 5 salariés.
En considérant qu'au 31/12/08, ces données sont  les mêmes. Il y aurait donc environ un minimum de 12 000 petites entreprises industrielles & artisanales - pour ne citer qu'elles - qui depuis 21 jours ne peuvent pas travailler. PAS DE TRAVAIL= PAS DE RECETTES CLIENTS = PAS D'EUROS et il leur faut payer : salaires et congés payés de leur personnel, charges sociales & médecine du travail, loyer, eau, électricité, carburants,fournitures de bureau,maintenance, frais d'entretien et de réparation de leur matériel-véhicule-immeuble, sous traitants, gardiennage, assurances, honoraires divers, publicité, transports, déplacements réceptions,frais postaux et télécom, taxe professionnelle, taxes locales diverses, fournisseurs,services & intérêts bancaires et rembourser leurs emprunts contractés pour acheter leur outillage, matériel divers, véhicule etc..Comme leurs clients ont les mêmes difficultés financières qu'eux, ils peuvent donc logiquement être inquiets pour leur avenir professionnel.
Leurs paies ne leur seront  pas virées  sur leurs comptes en banque, comme leurs 48 612 compatriotes du secteur public - Tant mieux pour ces derniers.
 Eux aussi, ces petits patrons ont une famille à loger,nourrir, habiller, faire soigner, instruire et transporter, des impôts: taxes foncières, d'habitation et impôt sur le revenu, assurances diverses et traites à payer, etc... 
Beaucoup vont être contraints de déposer leurs bilans et de licencier leurs salariés qui viendront rejoindre les 38 000 malheureux chômeurs qui n'ont pas la chance d'avoir la garantie de l'emploi, sans compter qu’ils auront également à régler leurs engagements auprès des banques  pour les garanties qu’ils ont dû apporter pour obtenir le  financement de leurs investissements  et   fonds de roulement.
Voila la situation catastrophique dans laquelle des Guadeloupéens ont sciemment mis d'autres Guadeloupéens.
        
QUI ABUSE DE QUI  ?

2 éme constatation
C’est un des problèmes de notre fragile démocratie .

Le droit de  grève des employés de l’Etat et des services publics.

 Alors qu’avant 1936, les salariés à  juste raison  faisaient la grève  contre leurs patrons capitalistes  pour obtenir de meilleures conditions de travail , de salaires et autres avantages, leurs  grèves, les patrons en subissaient personnellement les conséquences financières. Après 1936 et la guerre, en 1945, l’ ETAT  est devenu patron. En accordant le droit de grève aux salariés de ces secteurs publics , il leur a donné des moyens de pression  disproportionnés. Quelques centaines de salariés de la SNCF, de la RATP  à Paris, empêchent des millions de parisiens et banlieusards d’aller à leur travail , de se déplacer librement. Qui en subit le plus durement les conséquences,  les salariés les plus modestes qui n’ont pas d’autres moyens pour se déplacer.
Mais l’ETAT, c’est  les citoyens-contribuables qui financent par leurs impôts les investissements de toutes ces entreprises et également leurs déficits. En effet, ce que ne peut pas se permettre un entrepreneur privé en bon gestionnaire responsable de ses finances, l’ETAT, lui peut dépenser plus qu’il n’encaisse de recettes (impôts), la différence étant le DEFICIT PUBLIC. Déficit qu’il faudra  bien que les contribuables actuels et futurs paient.  C'est à dire nos enfants et petits enfants! .
Il était grand temps que notre actuel gouvernement vote la loi du service minimum. Ce n’est que justice.
Ici, c’est la même chose, quelques centaines de grévistes fonctionnaires salariés  empêchent  des dizaines de milliers de personnes  de travailler, des enfants d’aller à l’école. etc.
En Métropole , à ma connaissance en mai 68, période insurrectionnelle , il n’ y a pas eu de grève dans  la distribution d’eau et d’électricité.
 Les responsables syndicalistes métropolitains ne prendraient  pas le risque de  faire  couper l’électricité et surtout l’eau dans leurs régions. Ils sont malgré tout responsables, et surtout ils ne prendraient pas le risque de s’affronter avec des abonnés  furieux qui interviendraient rapidement et violemment pour que cette grève cesse.

SUR NOTRE PLANETE , CHAQUE SECONDE  5  ETRES HUMAINS MEURENT PAR MANQUE D'EAU ET PENDANT QUE CERTAINS PEUVENT SE LOGER- S'HABILLER- SE NOURRIR - S'INSTRUIRE - SE FAIRE SOIGNER ET SE DEPLACER SANS SE FATIGUER ET SE MASTURBER LE CERVEAU POUR CHERCHER LEURS "RACINES" ("intellectuelles"!), D' AUTRES, ET ILS SONT MALHEUREUSEMENT PLUS NOMBREUX SUR CETTE TERRE CHERCHENT DESESPEREMENT DES RACINES "alimentation de base") POUR SE NOURRIR ET DE L EAU POUR  LES CULTIVER  ET ETANCHER LEUR SOIF.
L’EAU C EST SACRE – C’EST LA VIE - JE SUIS SUR QUE NOUS SOMMES LE SEUL PAYS AU MONDE  A SUBIR DES COUPURES D’EAU IMPOSEES PAR UNE MINORITE DE SALARIES GREVISTES   ET  QUE  LES USAGERS ACCEPTENT SANS  REAGIR. C’EST UNE DE NOS SPECIFICITES.

   OU ETIEZ VOUS ? 

Quant  à L’EDF, chaque année, 1% du Chiffre d’affaire HT du groupe, dont nos quittances d'électricité, soit des centaines de millions d’euros, (pour  2004 environ 400 millions d’euros) est versé à la Caisse des Œuvres Sociales du Groupe, pour un effectif total d'environ de 550 000 salariés et retraités – dito pour le  Gaz de France. Ce sont les 2 Comités d’entreprise les plus riches de France. I Bastions de la CGT.
EDF offre également entre autres avantages à son personnel actif et retraité : la presque gratuité de l'électricité ( et du gaz pour les métropolitains) pour leurs résidences principale et secondaire. Tant mieux pour eux., mais un peu de considération pour les clients serait bienvenue.

Autre info, prenez votre facture d’électricité, allez à la  dernière ligne et vous lirez :
« Autres prestations
 «  Contribution au service public d’électricité   par  ex : consom ( en KWH) 1412 x 0.0045 = 6.35 € à payer.

Depuis 2001,cette contribution  prélevée sur les factures d’électricité des clients de l’ensemble du territoire français est destinée à financer les surcoûts de production dans les DOM et la Corse. L’exploitation du Centre EDF Guadeloupe est structurellement déficitaire en raison du système de péréquation des tarifs avec ceux de la Métropole ( Tarif unitaire HT identique à celui pratiqué en Métropole) alors que le coût de production de l’électricité dans le département est 2.5 plus élevé. ( source IEDOM).

 Pour finir :
Quelques informations au 31/12/07, il y avait malheureusement 32 052 rmistes.
Les concours financiers extérieurs de caractère public correspondent pour l'essentiel au montant des dépenses de l'Etat en GUADELOUPE et au solde des transferts sociaux à destination du département. Solde = dépenses moins recettes en millions d'euros ( source IEDOM)
                                                                  2003                                2004                           2005                           2006                            2007xx
ETAT- solde                                             470.8                                373.2                         440.1                         290.1                         385.7
Organismes sociaux                          1 161.1                             1 234.4                     1 202.2                              ns                                ns
Transferts divers **                                  30.0                                  21.1                             9.8                            16.2                             31.5
Solde net des transferts publics     1 661.9                             1 628.7                       1652.1                         222.8                         472.0
** Montant de l'aide compensatoire banane    -    (  2007 xx) Aide POSEI depuis le 1er janvier 2007 -

Il y a des principes dans la vie qu'il ne faut jamais oublier. Notamment, celui de ne jamais dire et faire aux autres ce que vous n'aimeriez pas que l'on vous dise et que l'on vous fasse.
" Sé péyi an nou, sé pa péyi a yo "! Certains de l'autre côté de l'atlantique pourraient dire également " sé lajan en nou sé pa lajan a yo" -

On ne peut être que d'accord pour améliorer le sort des plus défavorisés et des salariés, faire baisser le coût de la vie, diminuer les injustices et lutter contre les discriminations de toute sorte, mais être en désaccord sur la méthode employée qui consiste à mettre le feu à la maison, appeler les pompiers pour l'éteindre et couper l'eau .Est-ce qu'il n'y aurait pas un objectif caché, derrière ces revendications, qui serait plutôt d'ordre politique?

Il n’y a sur cette terre qu’une seule race , LA RACE HUMAINE avec pour corollaire la  race universelle des Imbéciles, dont la densité au km2 est  plus ou moins importante selon les pays. 

En venant au monde, aucun de nous n'a choisi ses parents, sa couleur de peau et  son pays d’origine et  n'est  donc pas responsable des actes commis par ses ascendants. Il n’y a donc pas lieu de se sentir inférieur et supérieur à quiconque.

L'esclavage a été aboli depuis 161 ans.Il est nécessaire de connaître son histoire, son patrimoine culturel, mais Il serait peut être temps comme l'a dit le président OBAMA "d'aller de l'avant , d'être solidaire" pour construire pour nos enfants et petits enfants une Guadeloupe où il fait bon de vivre.

Le 14 JUIN 2009 sera la journée mondiale « DU DON DU SANG « sang donné bénévolement en Guadeloupe et ailleurs par des êtres humains de toutes origines.J'en étais.
Une seule couleur ROUGE.

Combien de vies de toutes origines ont été sauvées par transfusion de sang  lors  d’accouchements et en salle d’opérations  pour cause de maladies et d’accidents divers notamment de la route.

"es se san an Nou? ou san a Yo ?
ou Es san a nou tout" !

Nous avons la chance d'être nés Français, nous aurions pu tomber plus mal.

Il suffit de comparer notre niveau de vie avec celui de nos voisins du Bassin Caribéen. Il est de loin le plus élevé. Ce qui n'empêche pas de l'améliorer.
Le monde subit sa 3 éme guerre mondiale; guerre économique. Tous les pays se débattent pour faire face à cette crise.

En adultes responsables, demandons nous quelle Guadeloupe nous voulons transmettre à nos enfants et petits enfants et  agissons en conséquence.
Alors, assez de haine et plus de fraternité et paix sur cette terre aux femmes et aux hommes de bonne volonté dont notre chère Guadeloupe ne manque heureusement pas!
 
 
 
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pascal 17/02/2009 16:05

Journalistes responsables ?Qu'il s'agisse de médias nationaux ou locaux, les journalistes sont tout aussi responsables que Mr Domota en jouant le jeu de la désinformation ou en ne vérifiant même pas leurs sources.    Localement les journalistes relaient des informations qu'ils savent parfaitement fausses et exagérées. Les images sont détournées, censurées et diffusées en boucle. Ils laissent dire n'importe quoi à Mr Domota.Que la frange la plus fragile de la population se rassure si elle n'a pas pu assister aux vociférations de Mr Domota et sa clique en place publique, les gens pourront toujours se rattraper su les chaînes de télévision qu'elles soient publiques ou privées. Hier après midi sur Canal X deux "avocats" se sont adressé au public en criant leur mensonges - et le mot crier n'est pas trop fort, ils ont littéralement agressé le téléspectateur. Mais que fait le CSA!!!    Au niveau national ce n'est pas mieux, au début on diffusait un joyeux mouvement contre la vie chère dont il fallait minimiser l'impact et aujourd'hui la Métropole s'étonne de voir des gens en cagoules s'opposer aux forces de l'ordre.Oui mais avec le décalage horaire il n'est que 15h00 en Guadeloupe, en Métropole la grande messe du vingt heures va commencer. Il faut montrer du sensationnel et on a pas grand chose à se mettre sous la dent alors on diffuse des images montées à la hâte sans en vérifier les sources. On montre un homme faire son cinéma se disant avoir été roué de coups... il porte une écharpe histoire de faire plus vrai.On parle de Lkp, de Mr Domota sans même expliquer de quoi ou de qui il s'agit. Aurait on peur que le français moyen ait accès à des informations qu'il vaut mieux cacher pour l'instant?    Heureusement il reste internet, qui est la seule place publique permettant un pouvoir et contre pouvoir de l'information même s'il est vrai qu'y chercher l'information demande un effort intellectuel supérieur à celui qui consiste à se gaver de chips et de Coca devant la télé.

jean claude Joyeux Belenus 15/02/2009 13:40

si chaque citoyen de guadeloupe a l'endroit ou il se trouve avait eu le courage de dénoncer ouvertement les pratiques de leurs élus  a quelque niveau qu'ils operent nous n'en serions pas là aujourd'hui, monsieur le scrutateur;est -ce une tare pour le travailleur social  que je suis de regarder  les choses de façon horizontale ?a l'nverse,regarder d'en haut estce une preuve d'objectivité?...le diable  se niche dans les details dit on. j'invite  ceux qui le souhaitent a descendre de leur "élysée"

jean claude Joyeux Belenus 14/02/2009 23:20

" A quoi sert la venue de christian Paul ?" se demande le secretaire de l'ump locale,prevot de terre de haut.Si j'etais socialiste ,je lui aurais a coup sur retourné la question a propos de Monsieur Jego secretaire d'etat aux Débinages Organisés Mediatiquement.L'executif aurait voulu porter atteinte au credit de L'Etat,il n'aurait pas fait mieux.C'est en ma qualité de citoyen que je m'autorise librement a entrer dans le debat pour DENONCER les manoeuvres de brouillages dont l'UMP est coutumiere, par la voix de son porte parole national monsieur Fréderic LEFEBVRE ,lorsqu'il s'agit de masquer les carences de la politique conduite sur l'ensemble du pays depuis 7 ans par la droite bonapartosarkozyste.Ce qui me navre dans ce jeu de dupes umps,ce n'est pas tant que le secretaire de la section locale emboite le pas de son porte parole national (celui là meme qui voudrait supprimer le droit de greve )pour tacler un ministre socialiste christian PAUL, à qui il est reproché en 2009 de n'avoir pas su prevenir les problematiques soulevées par LKP au cour de son ministere en 2000 2002Mais surtout,le silence insoutenable du représentant d'une population saintoise déboussolée a juste raison ,dans le contexte de crise sociale et identitaire que traverse l'Archipel Guadeloupéen.N'estce pas l'Elysée ,elle meme qui reconnait l'absence de relais locaux face a l'explosion contestataire et l'incurie d'une classe politique locale discrétitée ...en depit des tentatives de récupération de la ""grande Dame" dont monsieur se "glorifie" de s'identifier. lolJE vous demande donc, monsieur le secretaire de l'UMP guadeloupe de mettre fin a votre posture d'esbrouffe, de revoir votre conception de la chose publique : de penser l'avenir en termes de solidarité ,de respect,d'efforts communs entre les deux iles de l'archipel des Saintes.l'égocentrisme qui vous anime est contraire aux notions de progres et de developpement.Ouvrez vous donc aux debats ,aux critiques qui font sens et ainsi vous pourrez alors un jour peut etre entrer au ""panthéon" des grands hommes politiques nationaux .C'est votre ambition cardinale je le sais et je la respecte car...Demain peut etre qui sait ,une fois que vous auriez gagné en credibilité , nous pourrions etre appelés a travailler ensemble -pour la bonne cause- si la question du devenir  de l'archipel des Saintes dans tel ensemble plutot que dans tel autre, De grand bourg a st louis ,Les élus marie galantais semblent vouloir suivre l'exemple st martinois si leur difficultes ne sont pas  entendues!!ET que vive L'archipel des SAINTES dans l'ensemble Français .95% des guadeloupéens issus de la minorité saintoise le souhaitent  ...Demain est a construire

Edouard Boulogne 15/02/2009 02:15


Evidemment, il y a l'album d'Astérix, très marrant : Le grand fossé.
Mais la crise actuelle est trop grave pour que le Scrutateur se fasse, encore, l'echo de querelle de clocher.
EDours Boulogne.


Jean-Claude HALLEY 14/02/2009 22:48

Petite idée à creuser : Nous ne voyons pas beaucoup de voiture avec le ruban rouge demandé par LKP.Un rubna tricolore pour répondre... Jean-Claude