Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 Un pré-rapport détonnant.

( Un lecteur nous fait part de cet article paru aujourd'hui dans le journal Le Monde).


over-blog.com : Vous avez reçu un message

Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: www.lescrutateur.com

article du monde
LNG
Guadeloupe : un pré-rapport détonant sur la filière pétrolière
LE MONDE | 09.02.09 | 10h30 • Mis à jour le 09.02.09 | 12h47
Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), envoyée spéciale
L
e secrétaire d’etat à l’outre-mer, Yves Jégo, a diligenté une mission d’inspection, qui examine depuis le mois de décembre 2008 le système de distribution de l’essence dans les DOM-TOM. Le rapport final doit être présenté fin février, mais un rapport d’étape a déjà été rédigé, que Le Monde s’est procuré. Il est accablant pour les compagnies pétrolières
Dans Le Journal du dimanche, du 8 février, M. Jégo évoque "un questionnement sur un enrichissement sans cause des compagnies pétrolières" qui pourrait se terminer "par une action judiciaire de l’Etat" contre elles.
L’Etat non plus n’est pas exempt de reproches, selon ce prérapport : "Le dispositif actuel d’administration des prix par les préfets prend l’eau de toute part" et les services de l’Etat "sont incapables de justifier la base des calculs sur lesquels repose leur évaluation", en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe écrit l’inspecteur.
Mais les pétroliers apparaissent comme les plus fautifs. Ainsi, le coût des approvisionnements (brut importé pour être raffiné et produits finis ou semi-finis) n’est pas déterminé sur la base des approvisionnements réels "mais sur celle d’une formule intangible", avec une clé de répartition invariable entre brut et produits finis. Même quand la SARA (Société anonyme de raffinement des Antilles) a été arrêtée pendant deux mois… D’où le soupçon d’enrichissement indu.
COÛT DU TRANSPORT JAMAIS RÉVISÉ DEPUIS 1989
L’inspection ne s’explique pas non plus pour l’instant des variations de 15% "entre deux documents successifs, sans justification", sur la valeur ajoutée par la SARA sur les produits bruts. Son inquiétude porte sur le fait que cette marge intègre toute la masse salariale, alors que 25 % des effectifs exercent dans les dépôts et figurent donc déjà ailleurs dans les comptes.
Le coût du transport des produits vers la Guadeloupe n’a jamais été révisé depuis 1989, ce qui est "d’autant plus inadmissible que les coûts du fret ont baissé". Le coût du passage en dépôt est lui, "assez fantaisiste".
L’inspection aimerait également vérifier que les pétroliers "ne se mettent pas une partie de la marge de détail dans la poche lorsqu’ils vendent directement du carburant aux gros clients" pour leurs cuves privées. Cela représente tout de même pour certains, plus de 10 % de leur chiffre d’affaires.
Avec un sens aigu de la litote, l’inspecteur conclut : "Cette longue liste d’anomalies, de chiffres non justifiés, de formules peu calées sur la réalité des coûts, me conduit à penser que la crédibilité du dispositif actuel est atteinte." Un système qui, dit-il profite largement à tous, sauf au consommateur.
Béatrice Gurre

Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.

L'adresse qui apparaît comme expéditeur n'a pas été vérifiée.

over-blog.com © 2004 - 2009 JFG Networks
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cyril 10/02/2009 19:03

Aucun des média de Guadeloupe ou de France Métropolitaine ne veut parler de la pétition qui circule. Si quelqu'un à les moyens de faire diffuser l'information, que la population n'est pas acquise au KLP, qu'il y a une grande partie de la population qui souffre de cette situation et n'en veut plus.Merci de le faire, il est temps d'avoir un autre son de cloche.Pour la forme, un petit texte:Suite à la crise économique et à une période de récession, un certain moustachu à créé un nouveau mouvement qui prônait l'autarcie tout en remettant la faute sur une communauté ethnique qu'il accusait d'être responsable de tous leurs malheurs, notamment du fait qu'il occupaient de nombreux postes de notables. Il séduit la foule par ses talents d'orateur, leur promettant un monde meilleur et créa des milices chargées de faire appliquer son idéologie. Cela conduisit à un régime de haine et de violence.Vous pouvez remplacer les termes crise, communauté ethnique, milices et moustachu indifférament par "crise de 29, juifs, SS et Hitler" tout comme vous pouvez le remplacer par "crise de 2008, békés et patronat, commandos KLP et Domota"...L'histoire est censé nous apprendre à ne pas reproduire nos erreur. On dit que l'Histoire ne se répète pas, mais il lui arrive de bagayer 

Dilon alexandre 10/02/2009 16:30

Nous ne sommes pas ici pour opposer Francais des D.o.m contre francais de l'exagone,ni pour comparer ceux qui souffrent le plus.La martinique et la guadeloupe montrent la voie aux Francais de l'exagone.face à une gouvernance vereuse ou l'argent et le profit son roi.Esclavagistes et profiteurs décorés de la légion d'honneur.c'est une honte.Vivement une assemblée unique pour que des lois sur le foncier soient votées et les terres redistribuées pour le sang versé sur le sol Créole.Juste une question combien les BEKES vous payent pour ce type de désinformation,mais croyez moi il existe des gens intègres nourris d'idéale qui ne craignent ni le fusil ni l'argent du beke,ceux qu'on appelle "personne"le peuple quoi!La révolution Francaise à fait de nous des hommes libres.il existe encore aujoud'hui des Danton et des Robespierres NOIRs METISSEs ET BLANCs sous la banière de la fraternité et de l'universalité.La Martinique et la Guadeloupe doivrent restées bloquées Quoi qu'il nous en coûte.Mais le peuple vaincra.DILON Alexandre

Edouard Boulogne 10/02/2009 17:05


Payé? Moi? Bof!!!
Cela dit, vous me paraissez bien exalté M.Dilon§
Un petit cachet de Valium, vous ferait peut-être un peu de bien.
Ou de tranxène!
Ou, bien mieux : un petit verre de rhum (je vous laisse le choix de la marque) serait encore plus efficace. Mais pas deux§!
Allons! clamons-nous donc un peu, les uns et les autres.
EB.


Vega 09/02/2009 22:25

Heureusement qu'il y a Le Scrutateur pour rétablir en permanence la vérité concernant les évènements qui affectent actuellement notre pauvre Guadeloupe. En particulier, sur les blogs des grands journaux métropolitains, on lit souvent des choses renversantes. A tel point que j'ai voulu réagir, en cherchant à rester objectif et modéré, mais avec, je crois, une bonne connaissance de la Guadeloupe où j'ai fait toutes mes études et où j'ai également travaillé plusieurs années. Voici donc quelques commentaires qui sont parus sur le blog de lexpress.fr:
Mes commentaires sur lexpress.fr à propos de la Guadeloupe
 
06/02/2009 19:14:08
Cela devient pour le moins agaçant de lire et d'entendre toutes ces tirades sur les pauvres conditions de vie des antillais! Il faut y avoir vécu (j'y ai fait mes études et j'y ai travaillé) pour savoir vraiment de quoi il retourne. Les avantages dont bénéficient les Antilles françaises sont considérables et la nature y est accueillante, notamment parce qu'il n'y a pas d'hiver. Certes, il y a périodiquement des cyclones, mais, dans ces circonstances, l'état français et ses services publics mobilisent des moyens énormes pour réparer au plus vite les dégâts et indemniser les victimes. Regardons ce qui se passe dans l'île voisine de la Dominique quand se produit une telle catastrophe! Non, les antillais ne sont pas plus malheureux que les métropolitains et, même s'il y a des mesures spécifiques à prendre, les exigences du LKP sont irresponsables....
 
 
07/02/2009 14:20:36
Quand je lis dans un commentaire que les guadeloupéens roulent sur des routes défoncées, je crois rêver! C'est aussi outrancier quand il est question de la télévision qui serait quasi « inexistante »! Les investissements en matière d'infrastructure dans les DOM, et en particulier en Guadeloupe que je connais bien, sont considérables. Beaucoup de départements de la métropole aimeraient avoir des lycées, groupes scolaires ou centre de formation à l'hôtellerie comme ceux qui ont été réalisés là-bas. Si les gens qui ont des réelles difficultés en métropole, notamment en hiver, voyaient les conditions de vie réelles de leurs "homologues" antillais, je crois qu'ils auraient du mal à comprendre toutes ces revendications et actions anti-démocratiques qui sont en train de détruire une économie déjà bien fragile et sous perfusion de la métropole. N'oublions pas que les fonctionnaires, forts nombreux, sont payés 40% de plus qu'en métropole (qu'ils soient "métros" ou antillais) et, qu'en revanche, l'impôt sur le revenu est allégé de 30%. Il y a des problèmes, c'est vrai, mais ils pourraient être réglés dans le cadre d'une action démocratique et syndicale normale, en sachant raison garder. Ce n'est pas le cas et les meneurs de ce mouvement ont manifestement d'autres objectifs...
 
9/2/09
Je crains que notre ministre Yves Jego ait été quelque peu imprudent en s'engageant beaucoup trop dans le sens du LKP... Je vois mal comment l'Etat français accepterait de compenser l'équivalent en charges d'entreprises d'une augmentation de salaire de 200 euros (!!!!), à une époque où il faut tenir bon sur la dépense et que Sarko n'a pas prévu, pour la métropole, de mesures de relance par la consommation, à commencer par la non augmentation du SMIG. En plus, c'est porteur d'un grand risque, précisément en métropole : notre cher facteur Besancenot passe son temps, depuis quelques jours, à dire qu'il faut suivre l'exemple des guadeloupéens et que la solution aux problèmes de la France, c'est un nouveau mai 68 "qui permettrait de revaloriser les salaires des travailleurs d'au moins 30%"... Bonjour les dégâts! Mais on ne sait jamais : pour entretenir une danseuse, on fait parfois des folies (quand même, la danseuse est-elle toujours aussi sexy?)... Enfin, si folies il y avait, ce serait tant pis pour le contribuable moyen métro (de métropole, bien sûr)!
09/02/2009 18:53:33
On parle de "négociations" impliquant Yves Jego mais, sur les salaires, c'est un sujet entre les employeurs et les salariés, normalement représentés par leurs syndicats (mais le LKP est-il un syndicat tel qu'on l'entend en démocratie?). Le ministre a, semble-t-il, déjà accordé beaucoup dans les domaines qui sont les siens, par exemple l'anticipation du RSA. Il aurait même réussi à faire descendre le prix de l'essence en-dessous de celui de la métropole (1,07 € contre 1,14 € pour le SP 95). Subventionner les entreprises pour permettre une augmentation exhorbitante des salaires (200 € net), est inadmissible, économiquement parlant... Maintenant tous les politiques s'en mêlent, avec des outrances incroyables. Quand on entend la députée de Guyane dire (France-Info) que des gens meurent de faim en Guadeloupe et que le tourisme pourrait être sacrifié au nom de la dignité des guadeloupéens, on croit rêver! Le plus grave, au delà de la catastrophe économique que vit la Guadeloupe, c'est que des odeurs nauséabondes de racisme commencent à se répandre alors que les communautés, de toute origine, et de toute couleur, vivaient plutôt bien ensemble dans cette île, en ayant tourné la page de l'Histoire. C'est triste et grave....