Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne


 

Où sommes nous ?

Au royaume infernal du « Y a qu’a …faut qu’on… »






Quand j’entends les « violons » du PS je me demande, malgré leur pleurs et leur justificatifs, où vont-ils nous conduire ?

Peut-être sont-ils inconscients, peut-être complètements déphasés en attente d’une promotion, qu’à mon humble avis, souvent ils ne méritent pas !

Quand aux métropolitains qui s’expriment, sans connaître le fond de la pensée des manifestants, je voudrais qu’ils s’abstiennent. « Si ou pa conait pa palé ». Quand le Directeur de l’ANPE vante la valeur de Mr DOMOTA, il ne comprend pas qu’il faut lui donner sa place de Directeur !!! parce que, pour les « grévistes » actuels, les noirs, même s’ils sont Maires de toutes les communes de la Guadeloupe, même s’ils sont les Présidents des Conseils Départemental et Régional, même si les ¾ des médecins sont noirs, même s’ils sont Directeurs de plusieurs grandes entreprises, même s’ils sont Directeur de la Sécurité Sociale et j’en oublie…certains veulent plus, ils veulent gouverner, sans connaître les responsabilités qui leur incomberaient. Dans aucun département français et nous en sommes un, le Préfet, qui représente l’Etat, n’est et ne sera jamais, un élu de son département.

Par contre je dis attention ! si, à force de vouloir plus de pouvoirs, il y a, comme dans le passé, un référendum sur l’indépendance, il ne faudra pas se plaindre, au cas où celui-ci, comme le précédent, serait négatif, de l’application strict de la loi, comme dans tous les Départements français. Nous sommes en pays de droit et non de n’importe quoi !!! Si la Guadeloupe a des routes correctes, c’est peut-être grâce à nos impôts mais surtout à notre appartenance à l’Union Européenne, qui aide aux travaux de création et de maintenance…Certes, nous avons des spécificités, mais nous les avons tellement mises en avant que nous avons, à une époque, été traités de « danseuses », à juste titre. « Qui veut du respect s’en procure » dit un proverbe.

Alors, n’insultons pas le Préfet, çà ne sert à rien, sinon à le faire quitter le milieu du bla bla bla irrespectueux. Il a eu beaucoup de courage à y rester tout ce temps. J’ai été, de plus très déçu de l’attitude de Messieurs les Présidents Gillot et Lurel qui se sont accaparés du plan de négociations proposé dès le début par le Préfet.

Ils ont bien déchanté quand Mr Domota n’a pas suivit leurs propositions. Alors le ton a changé mais un peu tard.

Messieurs, il ne s’agissait pas de politique, mais bien du devenir de la Guadeloupe!!! Laissez le PS remettre de l’ordre dans son désordre et occupez-vous du désordre de la Guadeloupe !!!

Nous avons besoin de vous et bien loin des clivages politiques dont le chantre a été notre député Jalton, nous voulons sortir des non-vérités, du racisme ( qui n’est pas du racisme tant qu’il est nègre),

et de tant d’autres problèmes posés par le fait de ne pas parler vrai !!!

Je répète ce que j’ai souvent dit, la Guadeloupe a été crée par les blancs créoles , aidés par les esclaves et nous l’avons créée ensemble avec toutes nos entrailles. Alors ensemble et dans la sérénité et sans haine, allons vers le futur. Ce n’est pas du « violon »car nous pouvons le faire si nous le voulons vraiment.


Michel FFRENCH

Aujourd’hui je parle parce qu’il faut que je le fasse.

Nous devons « Dialoguer», mais dialoguer Mr DOMOTA ce n’est pas dire oui à toutes vos propositions. Nous devons tous assumer la responsabilité de la situation actuelle. Merci de nous avoir ouvert les yeux, mais je crois qu’à ce jour, tous les Guadeloupéens sont conscients des problèmes que vous avez posés et je suis sûr qu’il n’y aura pas d’entourloupettes. Alors pitié pour nos plus démunis, ce sont eux qui souffrent. Je compte sur vous et sur le collectif !!!

Michel Ffrench.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article