Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une semaine à la loupe.


 

  1. Directeur financier : Un métier qui se transforme.

Le métier de directeur financier est en pleine mutation. Sa transformation s’est faite avec la mondialisation de l’économie, l’alourdissement des contraintes réglementaires mais surtout à la suite de la crise économique. Cette dernière oblige le directeur financier à développer d’autres compétences : Dans un environnement mouvant, il lui est nécessaire d’anticiper ce qui suppose une meilleure connaissance de l’entreprise, des volumes de ventes et de la production. Il doit parfaitement maîtriser tout le processus économique tout en restant un bon technicien. Mais il doit surtout devenir un bon manager et un bon communicant vis-à-vis de la communauté financière, des banques et des actionnaires. Alors ce ne sont plus des financiers et/ou des comptables mais ils ont un profil plus opérationnel et plus stratégique.

  1. La PNL est-elle une méthode efficace ?

La Programmation Neuro Linguistique est une méthode de connaissance de soi et des autres qui a vu le jour dans les années 60. Elle a été développée par deux psychologues américains qui ont observé les éléments qui faisaient que des personnes réussissaient. Ils ont alors cherché à découvrir ce qui revenait systématiquement chez elles. La PNL délivre des modèles et des outils pour savoir comment communiquer sur le plan "verbal, para-verbal et surtout non-verbal". Elle permet d’améliorer les relations avec les autres, notamment en entreprise et de mieux communiquer en se connaissant davantage et en apprenant à connaître les autres. Comme toute formation au développement personnel, elle nécessite un temps d’apprentissage puis de maturation. Mais elle peut à la fois séduire et inquiéter car faire un travail sur soi-même avec des inconnus ce qui n’est pas forcément facile et l’on est amené à découvrir des choses sur soi que l’on n’oserait peut-être pas dire. Cette méthode revient à la mode mais les utilisateurs qui sont souvent convaincus sont aussi enclins à la remettre en cause.

  1. En France, le e-commerce se joue de la crise.

Selon la Fédération de la vente à distance, le chiffre d'affaires du commerce en ligne, a dépassé la barre des 20 milliards d'euros en 2008 et devrait atteindre 30 milliards en 2010. Le rythme de croissance du nombre d'internautes qui achètent en ligne se maintient avec un montant moyen d'achat constant. Ces ventes devraient progresser de 25% en 2009 et de 20% en 2010. Ce sont les sites d’e-tourisme qui ont montré les plus belles performances, avec une progression de 20%. Mais le montant moyen des achats a tendance à reculer en raison de la crise économique. Cela a poussé les sites à réduire les prix pour attirer les internautes.

  1. Après leur démonstration de force, les syndicats exigent du concret !

L'intersyndicale a été à la base de quelques 200 manifestations interprofessionnelles organisées le 29 janvier dernier. Cette démonstration de force a été d'autant plus intéressante que, contrairement à la crise du CPE, les étudiants et les lycéens n'y participaient pas. Cette mobilisation témoigne de l'ampleur du malaise social et du sentiment croissant d'une injustice ressenti par les salariés face à la crise et face au plan de relance qui se concentre sur le soutien à l'investissement et aux entreprises. A Paris les manifestants ont exigé une relance par les salaires et l'emploi, fil rouge des revendications syndicales. Les principaux leaders syndicaux exigent des réponses rapides du gouvernement. Si l’on peut comprendre l’inquiétude des salariés face à cette crise, il est anormal que les syndicats et l’opposition laissent à penser que la France vit en dehors du monde et que seul la défense des avantages acquis ou l’amélioration du pouvoir d’achat passe par une relance de la consommation. Le gouvernement doit être à l’écoute de ces manifestations, mais qu’elle est sa marge de manœuvre si on prend en compte le déficit abyssal de notre balance économique ! Au risque de me répéter, il est impensable de croire que l’économie mondiale peut toujours permettre la croissance du pouvoir d’achat. Il serait mieux d’aider les français à comprendre que la situation économique implique qu’une limitation de la baisse de nos revenus peut seule être envisagée tout en aidant les plus mal lotis à limiter leur situation catastrophique. Mais les syndicats sont-ils intéressés par la défense des plus démunis ? Ce n’est pas dans cette "classe" qu’ils recrutent !

  1. La guerre des deux "roses" aura-t-elle lieu !

Dans une interview réalisée pour l'émission télévisée "À vous de juger" sur France 2, la présidente de Poitou-Charentes a déploré "le sectarisme et l'ostracisme" dont Martine Aubry a fait preuve en refusant que ses amis intègrent la nouvelle direction du parti. Deux mois après l'élection contestée de Martine Aubry, Ségolène Royal poursuit sa guerre. La gauche n’a toujours pas compris que la France était soumise à une crise économique mondiale qui nécessite que les partis de gouvernement fassent des propositions. La guerre des "cheftaines" n’a aucun aspect positif. Ségolène Royal n’a toujours pas digéré ses deux défaites.

  1. Ségolène Royal en a ras-le-bol !

Ségolène Royal a exprimé sa colère mardi dernier sur RTL quant à l'attitude des banques et du gouvernement face à la crise. "J'en ai marre, j'en ai marre, j'en ai marre de voir des banques continuer comme si de rien n'était à pratiquer des taux d'intérêts à 18%", s'est-elle emportée. Un jugement sans appel qui fait référence au paquet fiscal tant décrié par la gauche qui n’a rien à proposer tout comme Madame Royal, d’ailleurs !

  1. L’humour "déjanté" de Madame Royal !

Après l’épisode, "j’ai inspiré Barack Obama", Ségolène Royal a affirmé vouloir s'occuper de l'international au PS. C’est sans doute la raison de son voyage au Forum social mondial de Belem au Brésil. Elle a d’ailleurs indiqué dans le Journal du dimanche :"Une chose m'a frappée à Belem, il n'y a pas de barrière infranchissable entre ces trois composantes que sont la gauche de gouvernement, les mouvements sociaux qui luttent sur le terrain et ce qu'on appelle en France l'extrême-gauche". On pourrait se cotiser pour acheter une boussole à Madame Royal a ironisé Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, ajoutant qu’elle avait passé la campagne présidentielle à expliquer le bien-fondé de l'alliance avec le centre de François Bayrou, alors qu’aujourd'hui, elle vante les mérites d’Olivier Besancenot et de l'ultragauche ! Encore un trait de "bravitude" de notre "Poulidor de la politique" !

  1. Les raisons de la crise de l’électronique en France.

Le marché de la vente des télévisions, des appareils électroniques, des ordinateurs, des téléphones portables, des appareils photos, des consoles de jeu et de tous les accessoires qui s’y rapportent a connu une baisse inquiétante en 2008, la première depuis dix ans. Le plus embêtant est que la crise économique n'y est pas pour grand chose. L'année 2008 n'a connu aucune innovation majeure dans la plupart des secteurs et le taux d'équipement est élevé en France. Alors que les industriels peinent à innover, le marché tend à se développer par le bas, pressé par de nouveaux acteurs. On constate le développement d’une guerre des prix. En 2009, la concurrence va être encore plus rude car la crise viendra s'ajouter aux causes déjà mentionnées.

  1. Lettre aux Guadeloupéens non grévistes.

Chers amis, c’est le moment de prendre votre destinée en main et de ne pas vous laisser manipuler par cette bande d’hurluberlus qui veulent la destruction de notre ile ! Vous avez la capacité de vous mobiliser pour leur montrer que votre vote de 2005 n’était pas une utopie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Une suggestion....A tout ceux qui auront perdu leur emploi a cause de l'obstination a faire couler les entreprises d'un petit caporal en quète de gloire .....Je vous conseille de vous rassembler et  d'aller accueillir le petit chef raciste a la sortie de son travail a l'ANPE et lui demander des comptes!!!
Répondre