Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le nez dans leur c...!!!

 ( La cuisine de M.Jalton! Chacun ses goûts!).

Nombreux sont, parmi vous, sont ceux qui ont lu le papier remarquable de Sylvio Zélateur, paru hier : Lettre ouverte à la population guadeloupéenne.

Cet article a été brillamment commenté sur le blog, par un lecteur. (se reporter à droite de l'écran, à la colonne des commentaires.

Je vous engage à lire de toute urgence, et attentivement, ces lignes d'une vérité criante. A le lire, et à le transmettre par le moyen de votre ordinateur, au plus grand nombre possible de vos amis. Déjà vous êtes  nombreux à le faire, et nos articles circulent par milliers sur internet.

Surtout ne nous laissons pas intimider par ces nazillons des tropiques.

Mettons leur le nez dans leur déjections.

Y compris l'ineffable  M.Jalton qui semble avoir perdu la perception du minimum de la décence, à défaut d'un sens politique qu'il n'a jamais possédé.

Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Didier LEVY 29/01/2009 22:46

A quoi sert la lucidité ?Le gouvernement dit (par la voix du Préfet) "Voici certaines réponses, et venez négocier en groupes de travail thématiques".Puis le préfet quitte le forum car ce n'est qu'un outil contre-productif. Il a RAISON.Les élus locaux - Monsieur JALTON en premier - qui UTILISENT le forum du WTC comme leur tribune personnelle, disent : "Le gouvernement ne veut pas négocier, nous soutenons le collectif Machin kont profitaschtroumpf" (désolé, je ne suis pas créolisant). D'ailleurs, quelqu'un aurait-il l'obligeance de bien vouloir traduire son titre SVP ?La tâche d'un élu n'est pas d'appeler à la révolte au nom de je ne sais quel sensibilité épidermique si facile à monter en épingle en public.Comment se fait-il que je n'aie pas été surpris d'entendre Monsieur JALTON mettre de l'huile sur le feu alors que son rôle d'élu devrait être tout d'abord de calmer le jeu et de modérer les impulsions d'un groupe d'excités qui ne veulent pas entendre raison ? Ce comportement irreponsable sera, je l'espère, dans toutes les mémoires lors des prochaines élections (éleksyons ?) - n'est-ce pas Monsieur V. LUREL qui se comporte lui en parfaite girouette socialiste, attendant de voir d'où vient le vent avant de réagir !!!Mais sous Pétain vous auriez pris le bateau pour Vichy, ce n'est pas possible de voir ça.Pourquoi les média de Guadeloupe et de Métropole ne disent-ils pas la vérité : Le gouvernement a proposé des réponses et une méthode, et le collectif a refusé de l'entendre.A la fin de cette triste journée (Notez que je suis bien d'éccord, c'était une journée de M...e ! Mais ce n'était peut-être pass utile d'en mettre un paquet sur le trottoir du blog), Monsieur DEMOTA s'est lancé dans une diatribe raciste, haineuse et fascisante, à s'en faire dresser les cheveux sur la tête, s'il nous en reste.L'appel à la haine raciale est un délit dans ce pays. Pourquoi lui donne-t-on encore une tribune ?Comment se fait-il que les mêmes média n'en aient rien dit ?Les Guadeloupéens ne sont pas en train de se tirer une balle dans le pied, ils se coupent les jambes. Si on va dans le sens du collectif, dans 5 ans, c'est Haïti ici.Réagissons... Vite !

rlapiate@voila.fr 29/01/2009 18:32

A toutes personnes de conscienceIl ya deux ans de cela j'ai eu de mon médecin traitant trois mois de tratement anti depresseur.je dois avouer que je vais bien et que j'ai une conscience encore plus claire.40 ans, guadeloupéen, trilingue, chef d'entreprise depuis 03 ans, honnéte pére de famille entier, ayant dépassé depuis lontemps ce clivage racial existant en guadeloupe.Il m'est au regret de dire que ce pays est peuple de gens tombéssur la tête.je rejoins parfaitement les propos de Mr ZELATEUR  car comme bon nombre d'entre nous le parcours est quasi identique.Nous sommes pleins de contradictions et regardant cet échec des négociations du WTC ou plutôt du diktat j'en suis passé par toute lers couleurs.Une letttre lue de Mr GEGO qui frisait l'ordre d'arréter sinon avec des menaces sous jacentes.Un préfet qui manifestement avait pour consigne de quitter cette table et on peut comprendre tant cela à été limite.Une peur non dissimulée des représentants de l'état de ne pas voir étaler via un forum publics des cadavres sortis du placards (SARA Ste LUCIE, Fort Royal =Suedois)Un collectif de personnes voulant tout et tout de suite sans volonté manifeste de présenter, avec le concours de nos représentants locaux et, selon une methodologie souhaitée par tous les acteurs  concernés un véritable projet sociétal.Un homme politique Mr JALTON qui à mis la forme non pas en qualité d'élu mais de guadeloupéen por un faire passer un message au préfet ayant deviner que son geste entrainerait ipso facto un pourrisement de la situation.Des élus politiques mis à l'amende rappelés à leur incapacités, leurs égarements et à leur égo.Un affilagant constat.De nouveaux futurs chomeur et fracture sociale encoreplus importante.La suce nous coutera cette fois ci plus chére que le poisson.je refuse et je suis fatigué d'être à la merçi des ces gréves incessantes et stériles pour le bien être de certaines corporationsje refuse d'être dirigé par des incultes, des suiveurs, danseurs de lewoz et carnavaliers du 01 janvier.Je refuse que l'on entrave à ma liberté de circulation, d'entreprendre dans mon pays, je refuse que l'on prive mes enfants d'un enseignement scolaire leur permettant de pouvoir se positinner dans ce monde en mutation permanente.je refuse que l'on me prive directement ou indirectement des ressources gagnées à la sueur de mon front servant à faire vivre dignement ma famille sans un quelconque assitanat français  d'aucune forme(financére).je refuse que l'on me prive de mon droit à être alors que tant d'autres sont dans le paraitre.Je refuse que l'on me dicte mes choix et le monde dans lequel mes enfants vont évoluerje refuse d'être à la merçi de personnes RMISTES et roulant dans leurs grosses cylindrées traites payées par l'argent du cannabis et du crack.je refuse en qualité d'homme intégre de devoir confier l'avenir de mon pays de mes enfants et de ceux qui courent autour de moi à des nons juristes, des frustés non déclomplexés du probléme de race.Je refuse que l'on me prive dans ma volonté d'entreprendre.Je refuse d'être à la merçi de plus crétins que  car à ce rytme je devrais certainement pour mon mécano dans une prochaine élections. Signé je refuse   

Cyril 29/01/2009 18:21

Jusqu'a maintenant j'était énervé, maintenant je commence à me poser de sérieuses questions. Je ne vois nulle part les gens que je vois dans ma vie de tous les jours. On ne montre que des personnes vindicatives, enragées d'être encore esclaves!!! Le prie, c'est que ces personnes devraient être condannées pour incitation à la haine raciale, trouble à l'ordre public et renvoyé de la fonction publique.Je crois que je ne vit pas dans la même île que ces gens. Où sont les personnes chaleureuses, qui s'arrêtent pour pousser une voiture au milieu de la rue, pour nous laisser passer devant à la caisse lorsqu'on a que 3 articles, ceux qui tienne la porte devant nous au lieu de nous la lancer dans la figure ?Pour moi, la Guadeloupe à toujours été un endroit apart, les gens ont le sang chaud, certes, mais il redescent vite. Là, ou tout le monde cachait son jeu depuis toujours ou alors il n'y a que ceux-là qui se montrent. Où sont les autres, comme moi, terré chez moi en priant pour que la vie reprenne.

gaston 29/01/2009 17:53

Attention, ce genre de propos, même justifiés, pourront vous faire perdre votre crédébilité. On l'a tous entendu, le Jalton. On a rigolé, et on est passé à autre chose.

rlapiate@voila.fr 29/01/2009 17:41

Bonjour à tousGuadeloupéen, 40 ans, jeune chef d'entreprise 03 ans d'activités, pére de famille travailleur et honnéte,ne tompant pas sa femme, s'occupant de ses enfants et dévellopant quotidennement leur niveau intellectuel,respectueux et profondémént humaniste, ne souhaitant pas intégrer une quelconque organisation politique et religieuse car refusant l'embrigadement je refuse:Je refuse qu'uen bande de dans eur de lewoz du diamnche décide de mon avenir professionelje refuse qu'on enntrave à ma liberté de circulationJe refuse que l'on prive mes enfants de cet enseignement scolaire et nécessiareJe refuse que des smicards, jobeurs, dealers,