Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Littérature :


CHAMOISEAU, le nouveau messie. :




Avec la créolité tout est simple. L’écrivain n’est pas un chercheur de parole, il est un marqueur de paroles. Il suffit d’enregistrer, de faire le tour du corpus créole. C’est « l’universel reportage » dont se moquait Mallarmé.

Et puis tout est sans angoisse. Nous avons une identité, une grande culture, que dire ? une grande civilisation, peut-être même en avance sur les autres. Ah ! la vanité !

Et voici le grand Chamoiseau « Biblique des derniers gestes »1. Voici le nouveau prophète, le nouvel Evangile selon St-Chamoiseau, le dernier en date des mercenaires du sauvetage, la dernière réécriture de la Bible… On en croit pas ses yeux tellement la prétention est grande.

Quant au héros du livre, c’est un personnage totalement délirant.

  • Il est né il y a des millions d’années : délire de l’origine.

  • Il a connu la cale des bateaux : délire historique.

  • Il a connu toutes les guerres coloniales : délire de puissance.

  • Il a connu 787 femmes : délire sexuel.

  • Il a réponse à tout : délire explicatif.

Chamoiseau a-t-il voulu nous montrer à ses dépens que l’indépendantisme est un délire, une « libération » esclavagiste ?

Quant à l’Eglise quand donc comprendra-t-elle qu’elle est visée par la créolité, que Chamoiseau a renoncé à lire la Bible pour écrire la sienne, être son propre Sauveur, son propre Dieu.

La créolité construit un temple où les auteurs mettent leur propre statue. Cher lecteur, à toi de « marronner », et de casser les idoles !


Jean-Luc HERISSON.

1 Gallimard.

Chamoiseau et Glissant, deux immenses écrivains français.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article