Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Pour Domota, une grève globalement négative.




25 novembre, Il n’y a pas lieu de s’alarmer … .

 

La journée qui s’achève laisse on le sent bien pour certains un goût amer car les chiffres « officiels » pour le nombre de participants annoncés pour le grand déboulé carnavalesque de l’UGTG dans les rues de Pointe à Pitre peuvent paraître importants.
L’idéal, l’envie, le souhait de beaucoup de Guadeloupéens « à bout de nerfs » eut été que la manifestation n’eut aucun participant, voire même qu’elle n’eut pas excité.
En réalité il ne faut pas se bloquer sur des chiffres sans aucun intérêt. Même avec le double de manifestants dans les rues, il n’en demeure pas moins que la grande mobilisation de Domota est un cuisant échec une fois encore.
Car son objectif essentiel qui consistait à bloquer une nouvelle fois la vie de l’île a été absolument raté ! « L’Avertissement » qu’il voulait lancer au Gouvernement et à tous ceux qui ne lui lèchent pas les bottes est un fiasco et en termes politiques, sa journée est un échec total qui le ridiculise plus qu’autre chose. Il vient de perdre aujourd'hui beaucoup de sa crédibilité aux yeux de ceux qui se croyaient obligés de l'écouter.

Il pourra bien entendu plastronner comme ils savent si bien le faire, lui et ses acolytes terroristes, devant des caméras honteusement complices. Il n’en demeure pas moins que son levier d’action et de nuisance sur notre société est maintenant trés restreint et qu’il n’a plus aucune possibilité de prendre les Guadeloupéens en otages.
Pour nous c’est cela l’essentiel et c’est cela la grande victoire !

Bien sûr il a réussi à rameuter quelques milliers de naïfs aux cerveaux embrumés, quelques innocents qui se disent qu’en suivant le Saint Elie, l’argent va tomber à flot sans fournir le moindre effort, quelques traînes savates ahuris prêts à suivre le premier venu pour quelques Euros ou promesses illusoires. A tous ces manipulés, il faut bien entendu ajouter les syndiqués  « obligés » de venir soutenir les maîtres du monde en délire plus quelque pauvres citoyens peut-être un peu trop crédules et enfin les purs et durs de l’extrême gauche révolutionnaire.
Manquaient plus que Besancenot, Bové et Royal pour parfaire le tableau… Mais étrangement ceux-là ont lâché notre Grand Timonier.

Personne ne saura jamais ce que cette manifestation de vitrine a coûté financièrement pour payer les figurants, ni l’énergie qu’elle a nécessité pour mettre en scène cette pantomime d’opérette et ce déballage imbécile de fausse puissance populaire.
Il faut bien être conscient des moyens énormes et des tonnes de dissuasion/persuasion  que l’UGTG a été obligée de mettre en œuvre pour obtenir ce piètre résultat.

Or le bilan est entièrement nul pour Domota. Il a définitivement perdu son véritable pouvoir de blocage et de déstabilisation de la société Guadeloupéenne. Qu’il défile à la tête de 5, 10 ou 20 000 manipulés ne nous importe plus. S’ils veulent faire une marche de ce genre toutes les semaines, ce n’est pas grave, ils se lasseront avant nous.
Il faut bien comprendre que l’UGTG jouait son dernier atout aujourd’hui et qu’elle y a sans aucun doute englouti beaucoup d’argent, ce qu’elle ne pourra évidemment pas faire tous les jours.

Il faut donc lire bien au-delà de cette simple journée et écouter bien plus loin que les discours diplomatiques de circonstances qui vont cacher la misère et l’échec.

Bien entendu, ils vont pérorer, faire les coqs et crier victoire. Peu importe nous savons bien que c’est un mensonge de plus.

Bien entendu, RFO va parler de Victoire remarquable de l’UGTG. Peu importe nous savons bien que c’est une odieuse manipulation mensongère de plus de la part de ces gugusses de journaleux ineptes.
France Antilles qui a selon toute évidence été saboté par ceux-là mêmes qui ne voulaient pas qu’une page de pub gouvernementale dise le contraire du Grand Chef dira sans doute pareil demain à moins qu’à la longue ses journalistes se rebiffent enfin d’être pris pour les larbins d’une révolution qui a du plomb dans l’aile.
On va encore et toujours nous mentir parce qu’on en a pris l’habitude et qu’il ne faut pas attendre de ces abrutis qu’ils reconnaissent leurs torts, leurs mensonges ou leurs dérives ineptes.
L’UGTG ne sera de toute façon pas en mesure de modifier sa stratégie de la terre brûlée, elle n’en a jamais eu d’autre et ses leaders sont incapables de devenir des interlocuteurs légitimes, respectables et constructifs.

De tout cela il faut bien en être conscient et ne pas s’attendre à ce que tous les désordres engendrés par ces terroristes irresponsables se règlent en un jour ou deux.
Il faut bien comprendre que nous sommes face à une organisation puissante qui mine les bases de notre société depuis fort longtemps. Les vers de la haine, du racisme, de la bêtise, de la colère permanente, de la rancune et de la violence incontrôlée qu’elle a semée dans certains esprits simples et fragiles ne vont pas s’évaporer comme cela.
Notre société est dévastée en profondeur et les ravages engendrés par cette régression méthodiquement organisée depuis des décennies mettront longtemps avant de s’estomper s’ils s’estompent un jour…
Bien pire que la Chlordécone sur nos pauvres terres exsangues, les méfaits de la pensée unique fossilisée et de la haine organisée voulue par ces tyrans ne vont pas être faciles à éradiquer de certains cerveaux qui y trouvent à bon compte quitus de leur propre médiocrité.

Rendre à la Guadeloupe son équilibre humain et social ne va pas être simple car si l’ennemi est affaibli, il n’est nullement hors d’état de nuire.

L’oppression de la pensée, la désagrégation des rapports humains, les failles ethnico-raciales que cette crise a solidifié vont être longues à soigner et à enrailler.
Le bilan de cette journée du 25 est donc globalement positif. Il va falloir laisser les braillards mentir encore un peu mais leur pouvoir de nuisance est très amoindri. Contrairement à ce qu’il prétend, Domota et ses fous furieux ne pourront plus bloquer la Guadeloupe. Sur l’année 2009, L’UGTG n’a pas atteint ses objectifs de déstabilisation de notre société civile et politique. Les dégâts sont énormes et sévères mais l’échec est cuisant pour ce terroriste qui a englouti des fortunes inavouables en semant malheurs et désordres autour de lui.

Mais le danger est toujours là, aussi nuisible qu’un nid de serpents. L’UGTG ce sont les forces de l’ombre et de l’obscurantisme contre lesquelles nous allons devoir lutter avec beaucoup de courage et d’énergie. C’est maintenant qu’il va falloir du caractère et beaucoup de convictions aux Femmes et Hommes de bonnes volontés pour s’unir afin de redonner à notre île un visage humain.

Et pourquoi ne pas espérer d’ici peu panser suffisamment de plaies douloureuses afin de faire renaître un sourire sur notre terre de Lumière.    


Philipp.  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ignas 30/11/2009 18:44


Un message au sieur Edouard Boulogne, descendant d'esclavagiste! Ah je sens que ça vous démange de prendre votre fouet afin de punir du nègre comme au temps de l'esclavage! Mais comme nous ne
sommes plus à cette époque, vous avez demander au nouveau gouverneur Fabre de tabasser du nègre. Nous lui donnerons pas ce plaisir! Ah,ah,ah! Mais je sais que ça vous démange vous en tant que
nostaligique de la traite négrière! Peut-être que ce message ne  passera pas mais il faut que vous sachiez qu'il y a des hommes et des femmes qui combattent afin que ce pays soit débarassé de
fachos dans votre genre!


Edouard Boulogne 30/11/2009 20:47


Alloons! allons! Mon ami, les commentaires passent toujours sur le Scrutateur. Surtout quand, comme c'est le cas du vôtre, ils sont des morceaux d'anthologies.
Edoaurd Boulogne.


Eric 28/11/2009 17:31


trés bonne analyse de cet auteur que je découvre et dont j'ai pris beaucoup de plaisir à lire tous les articles. Bien écrit et très juste. Bravo


olindi 27/11/2009 00:25


Il faut s'attendre à une nouvelle manifestation en décembre. Le président du conseil général qui était l'invité du journal de 13H sur RCI a clairement appelé à manifester à l'occasion de
l'augmentation du prix de l'essence. Par ailleurs il a docilement répété tout ce que lui suggérait le journaliste de service (charge contre l'Etat et le budget de M-L Penchard) qui a retrouvé tout
son fiel et sa capacité d'intoxication. J'étais écoeurée par cette absence totale de déontologie et de respect de la profession. Ce n'est plus de l'information, c'est de la propagande.


Sylvie Lefort 26/11/2009 19:43


Les analyses de Mr Philipp posent toujours les bonnes questions! je trouve cela fabuleux. En plus c'est toujours dit de façon tellement claire et intelligente.
Là je crois que l'essentiel est surtout
1/ LKP ne peut plus bloquer la Guadeloupe OUF !
2/les monstres ont pourri notre société en profondeur  AIE
Oui tout notre société est en souffrance et les ravages vont duré longtemps
mais avec des gens qui nous montrent la lumière comme Philipp je crois que nous DEVONS garder ESPOIR


Dissident 26/11/2009 15:50


Ce sont des démons, il faut les considérer comme tels car les fruits qu'ils portent le prouvent.


antoine Garrouste 26/11/2009 13:00


Philipp a la encore mille fois raison. L'essentiel est dans le fait que la Gréve Générale a encore une fois fait un gros FLOP !
Mais là où sont analyse est remarquable c'est lorsqu'il dit que le Danger du lavage de cerveau fait depuis des années chez certains individus fragiles va durer longtemps et que le danger est
toujours là.
On le ressent tous les jous dans la rue, les regards, les colères à peine voilées, les rancunes vont pourir cette société pendant longtemps.
Les ravages causés par ces démons de l'UGTG sont énormes;
j'aimerai être optimiste mais ...