Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Hier "Fachos", aujourd'hui "esclaves noirs domestiques"!!!


( Jeune "esclave noir domestique", avec sa grand mère???).













(  Pendant des décennies, tous ceux qui s'opposaient au communisme totalitaire, plus performant en matière de criminalité que le nazisme lui-même, se voyaient traiter de fachistes, de nazis, et autres joyeusetés. Le général de gaulle lui-même fut traité de la sorte. Combien d'âmes débiles, d'esprits faibles se laissèrent intimider par cette propagande de caniveau, mais efficace, car, "plus c'est gros mieux ça passe" disait l'expert Goebells..C'étaient les "idiots utiles" chers à Lénine.
Après la chute du communisme à Moscou, et à partir donc de 1991, les mêmes poursuivirent cette propagande binaire si efficace. Au "facho" succéda le "raciste". Malheur à vous si vous estimez, preuves à l'appui que l'immigration incontrôlée pose un réel problème d'assimilation aux pays d'accueil. Vous serez marqué de l'étiquette infamante, réservée seulement, en France aux indigènes de race blanche, les "gaulois" comme disent les "antiracistes "de profession.
J'ai eu l'honneur ( et la joie! car il est agréable de se dire, devant son miroir chaque matin, en se rasant, de pouvoir se dire : "je suis un homme libre") d'avoir concentré sur ma modeste personne les deux étiquettes.
Mais quand il s'agit d'hommes de couleur, d'esprits libres, qui ne se laissent pas impressionner?! Comment faire?
Al-Qaida nous l'apprend. Lisez plutôt.
E.Boulogne).



Bush et Obama, même combat. C’est en substance ce que dit le numéro 2 d'Al-Qaida, Ayman Zawahiri, dans un message diffusé mercredi sur Internet.

L'enregistrement, intitulé «le départ de Bush et l'arrivée d'Obama», qualifie le président élu et d’autres personnalités comme Colin Powell ou Condolzzeea Rice «d'esclaves noirs domestiques», qui vivent dans la maison de leurs maîtres blancs (d’après les experts, le terme arabe employé, «abeed al-beit», se traduit littéralement par «esclave», mais le sous-titre anglais fourni par l’organisation emploie le terme «negroes»).

«Vous représentez l'opposé de noirs américains honorables comme Malcom X», ajoute Zawahiri, alors que l'on entend en fond sonore des discours du militant musulman noir américain qui fut assassiné en 1965.

 L'équipe de transition du président élu n'a pas voulu commenter ces déclarations. Mais le département d'Etat a déclaré que «ce n'étaient que des commentaires abjects de plus de la part d'un terroriste».

Le message est aussi illustré d'un portrait de Zawahiri portant un turban blanc à côté d'une photo d’Obama priant au mur des Lamentations lors d'une visite en Israël cette année, avant son élection.


Le numéro 2 d'Al-Qaïda reproche au prochain président américain d'«avoir choisi d'être un ennemi de l'islam et des musulmans», déclarant que la communauté musulmane «avait réagi avec amertume» à la promesse du futur président de soutenir Israël.

«Voué à l’échec»

Sur la guerre d'Afghanistan, un dossier auquel Obama a dit vouloir donner la priorité, le n°2 d'Al-Qaida avertit: «Ce que vous avez annoncé... que vous retirerez des soldats (américains) d'Irak (pour les envoyer) en Afghanistan est une politique vouée à l'échec.»

«Si vous continuez à vous entêter dans l'échec américain en Afghanistan, souvenez-vous du sort du président Bush […] des Soviétiques et des Britanniques avant eux», a-t-il ajouté.

«Méfiez-vous, les chiens errants d'Afghanistan ont goûté la chair de vos soldats, alors envoyez-les par milliers», dit-il encore.

Quelque 150.000 militaires américains sont encore en Irak, contre 32.000 en Afghanistan, où le conflit avec les insurgés talibans fait rage.


P.B. (à Los Angeles) avec AFP
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article