Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Bonne chance B.Obama.




Il y a des "retraités" très occupés, dont j'ai la chance de faire partie. C'est la raison pour laquelle je n'ai pu, plus tôt, ( il est 12h35) saluer la victoire à l'élection présidentielle de Barack Obama.

Cette élection a été très suivie. Les raisons en sont diverses. L'une des plus importantes a sans doute été la coloration d'Obama, un métis, à la tête de l'ancien pays de l'apartheid. Les USA viennent de montrer que l'intelligence et la générosité pouvaient triompher des vieilles rancoeurs.

Car enfin, si la majorité des afro américains a voté pour Obama, ils ne représentent qu'un faible pourcentage de l'électorat, et une partie de cette minorité a voté pour le courageux McCain. Il faudra se garder de les clouer au pilori, et de les soupçonner "d'aliénation" culturelle. Ne le feront que des imbéciles et des fanatiques racistes. Les Noirs républicains ont usé, en effet,  de leur droit le plus strict de citoyens américains.

Ce que  je dis des noirs vaut aussi pour la communauté des "Latinos". Ils ont, en majorité mais non unanimement, cru qu'Obama serait plus efficace pour leur intégration à "l'eldorado" américain. La campagne des démocrates a été la plus efficace sur ce plan là, entre autres.

Mais il faut insister sur un fait capital, l'électorat des USA, demeure, à ce jour, assez largement blanc.
Et sans l'assentiment ( judicieux ou non, l'avenir proche le dira) de ces Blancs, Barack n'eut pas été porté à la magistrature suprême.

Le métis a donc reçu un soutien largement majoritaire des électeurs Noirs, mais aussi la sympathie agissante (mais non élective) de la diaspora colorée internationale. Par "racisme ? Peut-être. Mais je crois qu'il faut être plus nuancé.
Le monde noir, depuis un temps assez long, souffre de n'avoir pas joué un rôle vraiment important dans l'évolution des choses. Il soufre d'être représenté par des hommes dont on ne peut pas être très fier, des docteurs Duvalier, des Mobutu, des Bokassa, des individus auxquels ils n'est pas gratifiant d'être assimilé.

D'où l'espérance de l'élection d'un Obama, qui, incontestablement a de la classe, de l'intelligence, de l'habileté, et ceci à la tête du pays le plus puissant, actuellement ,du monde.

J'écris cela, je crois, sans naîveté excessive, et l'on ne reprochera pas au Scrutateur d'être subordonné au politiquement correct.

La pire erreur, selon moi, serait de tomber dans le piège des groupes de pression négristes, racistes, qui voudraient voir dans l'évènement qui nous occupe une "victoire des Noirs sur les Blancs".

D'ailleurs, les Américains sont moins stupides que nous Français, voudrions le croire. Si Obama avait trompé son monde, s'il se mettait en tête de pratiquer une politique de faiblesse envers les islamistes, par exemple, une politique de race ou de classe, il ne tarderait pas à connaître son erreur, et son malheur. Les USA sont un pays abondamment pourvu en garde-fous, en groupes de pression efficaces. Jadis un grand président M.Nixon l'apprit à ses dépens, pour un délit somme toute mineur pour électorat français. (j'évoque bien sûr l'affaire du Watergate).

Il ne faut pas être plus royaliste que le roi, et pour ma part je m'en voudrais d'être moins généreux que M. McCain qui a rendu hommage à son adversaire d'hier.

Donc God bless america!

Mais "wait ans see"!

Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Arawak 08/11/2008 02:13

Réagissant au précédent commentaire (de Renaud) et sans en contester le propos, je m'amuse simplement d'un mot ... "mesures impopulaires".Car il est vrai aussi que toute mesure tendant à rendre un peu au "peuple" serait très ... impopulaire  :c)On parle de retrouver nos valeurs, quand nous perdons jusqu'à celle des mots. (Tous autant que nous sommes).Ceci n'était qu'un trait d'humour.

renaud 07/11/2008 23:40

on vote surtout CONTRE un candidat et non POUR un autre. Ce n'est pas, dans ce cas contre Mc Cain mais contre Bush, menteur, manipulateur et à l'entourage sectaire évanélique qui a provoqué la guerre d'Irak au prétexte de fausses armes de destruction massives qu'ont voté les américiains qui en ont assez d'être haïs du monde entier et de de  voir leur économie s'effondrer. Mr Obama, comme Mc Cain s'il avait été élu, sera confronté à une crise internationale. Il perdra son aura car que quelque soit le dirigeant des USA la situation ne sera rétablie qu'au prix de mesures impopulaires

Arawak 06/11/2008 11:31

Puis-je répondre à ceci par un billet, M'sieur Boulogne ?

louis DESSOUT 06/11/2008 04:17

Après Monnerville en France ,il y a 50 ans et à un moindre niveau mais tout aussi symbolique,aujourd'hui avec OBAMA,c'est la deuxième fois qu'un peuple composé d'une majorité de blancs permet à un métis  sur les critères de ses compétences et de son charisme,de faire ses preuves comme représentant de la nation au plus haut niveau.Cette expèrience historique en pleine  crise économique mondiale nous interpelle tous quant à ses conséquences pour l'avenir de notre civilisation et de ses valeurs.L.D