Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 Une semaine à la loupe.






"Obamamania" !

Non je ne vais pas vous faire encore, un commentaire sur la couleur du candidat, son charisme, sa jeunesse ou l’importante de cet événement s’il est élu, etc... etc. Quand vous lirez cette "semaine à la loupe" il aura, peut-être, été élu ! Donc je ne prendrai aucun pari. Je suis français, j’ai eu la chance de vivre aux Etats-Unis et j’y étais quand le président Nixon a démissionné. Je me souviens des commentaires de mes amis qui le voyaient pleurer à la télévision : Il était adulé en France et haïe dans son pays. Les américains sont américano-américains et ont une vision très réductrice de la planète : Il y a les américains et le reste du monde. Par exemple, l’élection présidentielle française se résume à 10 secondes de TV. Par contre on parle du tour de France mais seulement quand un américain y participe. Revenons aux propos de ces quelques lignes. Mercredi dernier, Barack Obama, le candidat démocrate à la Maison Blanche s'est invité chez des millions de foyers américains grâce à la diffusion d'un spot télévisé payant d'une demi-heure dont le coût serait entre trois et cinq millions de dollars ! Nos commentateurs français ont trouvé cela très bien, mais que n’auraient-ils pas dit si nos candidats aux dernières présidentielles avaient réalisés une telle performance ! Que n’ont-ils pas dit quand Ségolène Royale est apparu en "pin-up" sur la scène du Zénith ! Le traitement de cette simple information montre toute la différence qui existe entre les américains et nous. Le monde non américain est pro-Obama parce qu’il est métis pour certains, noir pour d’autres. Les américains élisent un président pour quatre ans et votent pour le candidat qui leur semble le mieux capable de les sortir de la "mouise" dans laquelle ils sont. Ils ne choisissent pas entre un noir et un blanc. Ceux qui votent pour McCain ne sont pas racistes, ceux qui votent pour Obama ne sont pas des descendants d’esclaves : Ils sont américains et ce serait les prendre pour des "gogos" que de penser le contraire !

  1. Radars : le pire est devant nous !

Depuis le développement des cabines radars, nous avons pris l’habitude de les voir et elles font désormais partie du paysage automobile. Il y a aujourd'hui plus de 2.000 radars automatiques, dont 60% sont fixes. Leur nombre est en perpétuel augmentation et l’on en attend plus de 2.800 d'ici un an ! Les automobilistes ont reçu pas moins de 2.850.000 de PV en quatre mois ! Les fabricants automatisent, miniaturisent et font preuve de plus en plus d'ingéniosité dans leur conception. Les radars embarqués deviennent de plus en plus discrets si bien que nous ne pourrons même plus repérer le break banalisé stationné, sournoisement, sur le bas-côté. Les nouvelles générations de radars fixes ne sont plus de grosses cabines mais sont beaucoup plus petites et difficilement repérables. Elles délaissent le contrôle de vitesse pour "immortaliser" le franchissement des feux rouges, des lignes blanches ou le non-respect des distances de sécurité. Leur petit gabarit et leur discrétion permettent d'elles soient installé sur n'importe quel panneau routier ou sur un feu rouge. Si l'on ne peut nier leur apport en termes de sécurité, ou au moins de dissuasion, il reste à espérer qu’une solution sera aussi trouvée pour que le problème des pertes de points soit pris en compte !

  1. L’Eco-conduite préserve la planète et permet 25% d’économies !

L’éco-conduite consiste à adopter de nouvelles habitudes afin de limiter notre impact sur l’environnement, réduire les accidents et faire des économies grâce à une conduite prudente et responsable. Voilà 9 conseils gagnants : 1. N’utilisez votre voiture qu’avec parcimonie ; 40% des trajets font moins de deux kilomètres. Alors pour les petits déplacements, faites le choix de la marche à pied, du vélo, du transport en commun ou du covoiturage. 2. Climatisez sans excès. La climatisation fait consommer de 3 à 7% de carburant supplémentaire et produit plus de gaz à effet de serre. Donc, garez vous à l’ombre, évacuez la chaleur avant l’allumer la clim, ne la laissez pas branchée en permanence. 3. Démarrez tranquillement car les moteurs froids consomment de 25 à 45% de carburant supplémentaire, s’usent plus vite et rejettent plus de Co² au cours des premiers kilomètres. Roulez à vitesse modérée et accélérez doucement pendant les premiers kilomètres. 4. Entretenez régulièrement votre véhicule car le mauvais entretien peut entrainer une surconsommation de 25%. 5. N’oubliez pas de vérifier régulièrement la pression des pneus, car leur sous-gonflement entraine une augmentation de la quantité d’énergie nécessaire pour déplacer le véhicule. 6. Vérifiez les niveaux de la batterie et des liquides afin d’améliorer le démarrage. 7. Ayez une conduite souple, fluide et anticipez les évènements. Une conduite agressive entraine une surconsommation de 40%. 8. En ville ou dans les embouteillages, ralentir plutôt que de freiner brusquement à la dernière minute. 9. Laissez une certaine distance avec la voiture qui précède ce qui vous permettra d’anticiper et de ralentir progressivement ; de plus vous éviterez un accident en évitant de coller au véhicule qui vous précède. 9. Roulez à droite sur une route à plusieurs voies. Bref restez zen au volant et vous diminuerez votre consommation de carburant de 25%, éviterez de perdre votre permis et n’aurez pas accidents !

  1. Téléphoner gratuitement avec votre mobile.

Il est déjà possible de "chatter" et de téléphoner gratuitement de PC à PC grâce à des logiciels comme "Skype" ou "Windows Live Messenger". En installant le logiciel "Fring" sur votre téléphone portable compatible et avec un accès WiFi, il vous sera possible de passer des communications sans vous soucier du coût. Bonne chance.

  1. Bilan de carrière nécessaire à partir de 45 ans.

Le député des Hauts-de-Seine Jacques Kossowski, secrétaire national de l’UMP pour l’emploi des seniors, a remis un rapport au secrétaire d’État au travail, Laurent Wauquiez. Il y plaide l’instauration d’un bilan de carrière obligatoire pour tous les salariés, dès 45 ans, et ce quelle que soit la taille de l’entreprise où ils travaillent. Ce bilan pourrait être le prélude à une action de formation dans le cadre du DIF, Droit Individuel à la Formation, en accord avec l’employeur et réalisé par des organismes privés et certifiés par l’État. L’évolution des technologies est si importante que tout salarié est amené à travailler avec des produits qui changent tous les dix ans.

  1. "Salons de sieste" ou comment ne pas dormir debout !

Les meilleures études le montrent, un quart d'heure de sieste améliore grandement l'efficacité professionnelle. Alors pourquoi ne pas tester un "salon de sieste". A Paris, des enseignes invitent dans des "salons zen" et proposent, notamment, des siestes à la carte. Elles offrent des forfaits sieste à 30 euros la demi-heure qui permet de s'octroyer un repos bien mérité dans de confortables fauteuils acoustiques qui vous relaxe totalement en atteignant votre inconscient, via des stimulations visuelles et des suggestions vocales. Si vous avez la chance de pouvoir rentrer chez vous, n’hésitez à vous offrir cette pause qui a des effets positifs sur la santé, sur l'efficacité et même sur le sommeil. Alors faite une bonne sieste et à la semaine prochaine !

Henri Pauvert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article