Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 
Les « siffleurs » du match France-Tunisie, les dessous d'une affaire.


( On n'en parle pas beaucoup. C'est que l'affaire n'est pas glorieuse. Je ne résiste pas au plaisir de reproduire pour les lecteurs du Scrutateur, l'article, bien informé, et malicieux d'Usbek sur son blogue « Nouvelles persaneries », qui figure d'ailleurs parmi nos « liens », et que vous pouvez consulter quand vous le voulez).
De Laporte à Besson ! les arroseurs arrosés


Je reviens sur mon post récent, la Marseillaise sifflée au Stade de France au début du match France-Tunisie. Un aspect important me semble avoir été ignoré de tous et seul Bernard Laporte l’a évoqué, fort sottement d’ailleurs!

Il a en effet confié, au « Grand Journal » de Denisot, mercredi 15 octobre, que 35.000 invitations avaient été distribuées. La chose me semblait un peu étonnante, mais, renseignements pris, on a l’explication. En effet, la location ne marchait pas très fort quelques jours avant la rencontre et la moitié à peine de 75.000 places était vendue. Il a donc paru judicieux et habile « aux autorités » de faire distribuer ces places dans les « quartiers », via les associations de « jeunes », plutôt que de faire jouer les équipes devant un stade à moitié vide !

Cette stratégie s’intégrait d’ailleurs parfaitement dans le plan de communication médité pour essayer d’éviter de voir sifflée la Marseillaise, comme c’est devenu la tradition des rencontres entre la France et un pays du Maghreb. Ce petit cadeau de 20 ou 30 euros (les places se vendaient de 10 à 60) entrait bien dans le plan général de séduction de la caillera beur : faire entrer les joueurs français et tunisiens main dans la main, déguiser en loubard de banlieue (capuche et casquette noires) la chanteuse Lââm, elle-même d’origine tunisienne, etc. On n’a pas osé aller jusqu’à la burka ou même à faire chanter en arabe la Marseillaise. Je croyais blaguer par une telle proposition, mais j’ai appris depuis que les Allemands ont traduit en turc l’hymne national allemand pour un Allemagne-Turquie !

Tout cela a lamentablement foiré. Laporte qui, deux heures avant le match, venu pour distribuer des invitations, fanfaronnait encore au « Bondy Blog », en menaçant de quitter le stade si l’on sifflait l’hymne national, s’est tenu coi sous les sifflets et les lazzi, quitte à se faire laver la tête le lendemain par le Chef.

La veille, le grand chantre des « jeunes des quartiers », Luc Besson, autre arroseur arrosé, avait annoncé qu’il renonçait a son projet de tourner, à Montfermeil, son prochain film, qui visait à illustrer ses positions généreuses sur les jeunes des quartiers et, un peu aussi, à assurer par là, la promotion de ce film « From Paris with Love » (avec Travolta !). Dans la nuit de dimanche à lundi, ces jeunes, si dynamiques et entreprenants, avaient incendié la dizaine de voitures qui devaient être utilisées dans le film.

On avait pourtant recruté pour la figuration et la sécurité (!!!) des habitants du quartier, en les payant, en moyenne, une centaine d’euros par jour. Des esprits, chagrins mais bien informés, ont fait remarquer que, dans le secteur, on peut gagner autant, voire plus, tous les jours et non quelques jours en passant, en se faisant simplement le guetteur des dealers du coin ! Bref, Luc Besson renonce, non pour lui bien sûr, mais devant les risques que pourrait courir un John Travolta dans des lieux pareils.

Bref ? Comme on disait au Moyen-Age, « Oignez vilain, il vous poindra, poignez vilain, il vous oindra » (Ce n’est pas du verlan ! Traduction la prochaine fois !).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article