Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Soeur Emmanuelle est morte!




Soeur emmanuelle est morte.

Beaucoup ne retiendront d'elle que ces photos de vieille religieuse, de vieille dame, au visage froissé, passé, bien que rayonnant d'une lumière qui émanait de la charité. Non de la simple bienfaisance, signifiaction erronée, quoique largement répandue du mot (caritas, en latin) , mais de l'amour brûlant qu'incarne le Christ.

Mais Soeur Emmanuelle avait été, il y a lontemps, une jolie jeune fille, qui fut même fiancée, avant d'opter pour un engagement chrétien sans faille, qui allait durer près de soixante ans.

Soeur Emmanuelle était aussi une "intellectuelle", philosophe et théologienne. Elle aurait pu en remontrer à plus d'un "esprit fort".
Mais son charisme était ailleurs.

C'est sur le terrain de la misère sociale (terreau si souvent d'innombrables misères morales) qu'elle allait consacrer l'essentiel de son action. C'est cette action qui allait la faire connaître du grand public occidental. En vraie chrétienne, elle n'acceptait cette notoriété (si dangereuse pour une âme) que dans la mesure où au soir de sa vie, elle pouvait lui permettre, dans les médias, et auprès des "puissants" de faire entendre la voix des sans voix.

Dans cette lutte de tous les instants contre les misères, jamais épuisées et qui font évoquer le tonneau des Danaïdes, Soeur Emmanuelle puisa le réconfort dans la prière, et la communion à l'Esprit de son maître Jésus Christ. Ceci par la médiation de l'Eglise catholique. Et il est peu probable que les innombrables éclopés de la vie qui émergèrent parfois de leur nuit par l'intermédiare de cette médiatrice, les aient jugés, elle et son Eglise, comme énonciatrices de "voeux pieux".

Que son témoignage soit compris, et suscite des vocations, et que Soeur Emmanuelle, ce bon serviteur, repose en paix.

Le Scrutateur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article