Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Bienvenue chez les ch’tis ! 







J’y suis allée, en traînant un peu les pieds et en m’attendant à une grosse farce un peu bêtasse

En fait, c’est une jolie farce, aimable et sensible, qui nous montre  une région où personne ne s’aventure, sauf contraint et forcé, et où personne n’imagine que tremper sa tartine de mariole dans la chicorée puisse donner de si délicieux titillements aux arpions… Incroyable ce qu’ils arrivent à faire avec si peu, dans ce coin-là !

Dany Boon a écrit, dirigé et joué ce film, entouré d’une poignée d’acteurs sympathiques et authentiques. Il y apparait plein de naïveté, de gentillesse et d’humour dans le rôle d’un facteur à vélo.

Quelques scènes hilarantes qui  resteront, sûrement, comme des pièces maîtresses de l’humour à la française, émaillent le film qui est bien rythmé et entrainant.

Il me semble que je n’ai pas besoin de vous convaincre plus avant de venir  rire, tout simplement, avec les Ch’tis : nous serons bientôt 18 millions à y être allés.

Faites pourtant attention à votre voisin : j’étais affublée d’une voisine trois fois plus lourde et plus pourvue d’avantages que moi et elle a passé le film entier à se taper sur les cuisses en hurlant de rire…une ou deux fois, sa main a chuté sur ma guibole et je l’ai senti !

A la fin du film elle m’a dit gentiment «  Ch’té ben cha, pas vrai ?.... »

Oh que oui, Madame !

 

 

 

 

Bienvenue chez les Ch’tis

Film : français.

Réalisateur : Dany Boon

Scénaristes : Dany Boon, Alexandre Charlot, Franck Magnier

Sortie : 27 février 2008

Genre : Comédie

Durée : 1h40

Avec : Dany Boon, Kad Merad, Zoé Félix, Lorenzo Ausilia-Foret, Anne Marivin, Philippe Duquesne, Line Renaud, Alexandre Carrière etc…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

renaud 25/04/2008 12:03

le succès des ch'tis (que j'ai vu deux fois) est la preuve qu'on peut faire du bon cinéma avec des bons sentiments pas de sexe, pas de violence, des personnages simples, accueillants, gentils et surtout pas le parisianisme des cinéastes se contemplant le nombril. vivent les ch'tis !