Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La chrestomathie du Scrutateur (M).


Gardien1.jpeg






La chrestomatie évolue. N'hésitez pas à la consulter régulièrement.



M   :

(1973) : Masse : "Les hommes sont comme les pommes; quand on les entasse, ils pourrissent.

Mirabeau.


****


Médiocrité :

(1976) : Médiocre :  "La caractéristique du monde qui est le nôtre, c'est que l'âme médiocre, se sachant médiocre, a la hardiesse d'affirmer les droits de la médiocrité et les impose partout". (voir sur le même sujet les articles Ressentiment, et Nihilisme. Le Scrutateur).
Ortéga y Gasset.


****

Médiocre :

(1980) : Médiocre :  "N'estimons pas trop bas les privilèges des médiocres. A mesure que la vie s'élève, elledevient plus dure, le froid augmente, la responsabilité augmente.... Les plus forts trouvent leur bonheur là où d'autres périraient : dans le labyrinthe, dans la dureté envers soi-même et les autres, dans la tentation; leur joie c'est de se vaincre soi-même : chez eux l'ascétisme devient nature, besoin, instinct".

Frédéric Nietzsche.

****






(1998) : Monde : "La meilleure philosophie relativement au monde, est d'allier à son égard, le sarcasme de la gaieté et l'indulgence du mépris".
Chamfort.

****

(1998) Monde : Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré, ne jetez pas vos perles devant les porcs : ils pourraient bien les piétiner, puis se retourner contre vous pour vous déchirer"
Saint Matthieu.
(VII, 6).

****

(1992) : Monde (grand) : "Monsieur T... disait que le grand monde est un mauvais lieu que l'on avoue".
Chamfort.

****


(2009) : Morveux : "Qu'ils sont mesquins, ces petits bonshommes qui jouent les politiques, et se figurent agir ainsi en philosophes! Petits morveux! ".
Marc Aurèle, (Pensées, IX, 29).

****




Musique :

(1978) : Musique :  "Parlons plutôt de la musique. Si nous comprenions ce qu'elle nous cache, nous découvririons peut-être le grand secret de l'univers. Il est certain que les mouvements cosmiques doivent produire des bruits si continus et si complexes qu'ils contiennent toutes les musiques.
Le musicien est l'apprenti sorcier qui essaie de reconstituer ces images sonnores inconnues et tente de faire parler la matière pour lui trouver son âme. Le trait d'union entre les différentes substances minérales, végétales, animales, mentales et astrales c'est peut-être le langage de la musique. Il existe chez l'homme un rythme intérieur. Ce rythme intérieur est inné, on ne l'acquiert par aucune étude, il est ineffable et se confond avec la musique même...
Qu'on le veuille ou non, toute vraie musique est toujours métaphysique et c'est l'efficacité métaphysique qui en fait le véritable prix. La musique approche d'exprimer la spiritualité pure en détruisant la forme visible.
Platon nous dit déjà que la musique ne peut être entendue que de l'endroit où nous l'avons entendue. ... La musique est une région déserte, inconnue, dangereuse même. Elle dissimule une valeur fondamentale et cela justifie que les hommes s'acharnent à dévoiler son secret avec cet entêtement qui serait grotesque s'il n'était sublime. Que cet espoir soit vain ou non, la musique est un espoir libérateur....
Dans le domaine musical la qualmité essentielle est certainement l'humilité. Nous devons avant tout ne pas oublier que nous ne sommes qu'une ébauche d'homme en quête de spiritualité, que l'art est notre indispensable mensonge à la transcendance divine et que le compositeur de musique n'est qu'un élève qui balbutie en essayant d'imiter le créateur cosmique qui, en lui donnant la vie, lui a conféré le sortilège de la créativité".
Raymons Colas.

****






(1998) : Mythe : "Récit relatif à des temps ou à des faits que l'histoire n'éclaire pas, et contenant soit un fait réel transformé en notion religieuse, soit l'invention d'un fait à l'aide d'une idée".

Littré.

****


Commenter cet article