Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne


Bravo! Pascal Nerini!

undefined
undefined


Ce matin, (dimanche 03.02.08) , j'écoute distraitement RCI,  comme d'habitude,
en me rasant, et je veille à éviter tout mouvement brusque quand, -normal en ces jours de carnaval- , j'entends  une musique appropriée; mais un "tube" de l'an dernier : "Saarkooo! Saarkooo!  raciste! la "racaille" t'a attendue, et tu n'es pas venu"! Façon, même pas déguisée de dire que Sarkozy est à la fois raciste, et lâche!

Décidément nos "créateurs" ne se renouvellent guère! Je supporte de plus en plus mal la débilité profonde de ceux qui loin de critiquer le président de la République là où son action pourrait l'être légitimement, préfèrent reprendre les slogans électoraux les plus nuls, sur sa petite taille, ses "déboires" conjugaux avec Cécilia (mais ils bavent de jalousie sur la saga avec Carla; d'où les redoublements d'aboiements tout à fait caranavalesques. Et l'on sait pourtant mes réserves sue ladite première "dame").

Mais enfin, je me reprend et sais qu'il faut être patient car la bêtise insiste toujours, et comme disait Daudet (Léon) elle est la seule réalité terrestre à donner une idée à peu près exacte de l'infini.

Quelle n'est pas pas surprise, une demi heure plus tard alors que je "petitdéjeune"(sic), d'entendre un court entretien entre le gentil animateur Jude Sahaï, et Pascal Nerini.

Pascal parle de l'esclavage, il évoque la première abolition de l'esclavage (1804), rappelle qu'elle fut décrétée par la France. Et que, dans le monde les autres abolitions, celle des Etats-Unis, du Brésil, etc furent bien plus tardives, que, même, dans certains pays, aujourd'hui encore, ce travail libérateur reste à accomplir.

Il rappelle qu'il y a moins de trente ans, dans certains pays du monde, et pas des moindres, subsistait encore l'apartheid.

Rien de tel, ajoute-t-il en France, notre pays qui, s'il n'est pas parfait, n'a pas connu de telles dérives.

Et alors, surprise! il évoque la chanson entendue tout à  l'heure, comme moi, sans doute en se rasant (et j'espère qu'il ne s'est pas coupé!).

Il proteste contre ce mensonge, cette débilité qui consiste à monter le peuple, mensongèrement, contre notre pays, (présumé raciste et coupable de tous les crimes), et à dénaturer le carnaval en en faisant un véhicule de démagogie basse.

L'horaire hélas! ne permet pas que Jude (que je ne crois pas mal intentionné) lui laisse exprimer toute sa pensée.

Mais Pascal Nerini a parlé, bien parlé! Ce n'est pas tous les jours que l'on fait ainsi montre de courage, de non conformisme, d'intelligence sur les antennes de nos radios.
C'est pourquoi, en ce dimanche matin, je voulais par ce billet de bonne humeur lui adresser un petit bonjour joyeux.

Bravo monsieur Nerini! Bravo Pascal!
undefined
Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article