Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne



Généviève à la casserole!!!
Dessin d'actu


Les Kros© se donnent en spectacle sur http://kros.blogg.org/

 






Fontenay2.jpg

 



J'ai déjà dit l'essentiel sur le ridicule acte  autoritariste et bêtement prude de madame de Fontenay à l'encontre de Valérie Bègue, une miss France qui ne lui revient pas. 

Elle  est en train de découvrir  que la dictature a ses limites, de même que le ridicule.

Je publie ci-dessous un texte drôle, sauf pour Géneviève, publié par mon éminent confrère blogueur, éditeur des "Modernes persaneries" -voir nos liens, ci-contre, à droite- ainsi qu'un  dessin de notre ami  Arawak, qui nous l'envoie tout chaud, avant de le publier sur son blogue des "Kros"-voir aussi les liens- où Géneviève (de Longwy, de Fontenay) est exposée avec ses avantages. Le Scrutateur).


« Voici qu’un magazine, « Entrevue » publie soudain des « photos » où Valérie Bègue apparaît quelque peu dénudée ; sur l’une de ces photos, on la voit même sur une croix flottant dans une piscine, vêtue toutefois, en la circonstance, d’un maillot deux pièces. Dans l’iconographie publicitaire actuelle, pas de quoi fouetter un chat. Fureur de Madame de Fontenay qui, comme toujours se drape dans sa dignité, en de telles affaires, alors que ce genre de concours repose évidemment sur une permanente exhibition des anatomies des candidates.

Comme en d’autres circonstances antérieures, cette insupportable rombière se rue sur toute occasion de venir exhiber à la télévision le ridicule de sa tenue et de ses propos moralisateurs. Il est en effet clair que cette intransigeante gardienne des valeurs morales les plus surannées est une ancienne cocotte, depuis longtemps sur le retour. De toute évidence, elle sort du ruisseau plutôt que des Oiseaux, comme le montre une élocution faubourienne, dont elle n’a jamais réussi à se défaire malgré ses efforts vers ce qu’elle croit être la distinction. La prétendue Madame de Fontenay, née à Longwy (je ne vous dirai pas la date !), se nomme, en réalité, Mulmann ! Le plus drôle de l’affaire est qu’elle a conçu son rejeton, Xavier, avec un certain monsieur Poirot, ce qui permet au fiston de faire mieux que sa maman, en se faisant nommer, par sottise plutôt qu’humour, Xavier Poirot de Fontenay.
La Femme Poirot, dite de Fontenay, entretient une relation complexe avec la pomme de terre dont elle a usurpé le nom, sans en avoir les caractères. Sa solanacée éponyme est, en effet, dite, « belle de Fontenay », ce qui ne peut plus guère s’appliquer à la Femme Poirot. Il en est de même pour les qualités qu’on prête à cette variété de tubercule réputée à « chair ferme » et « de bonne tenue ». Le seul point commun qu’on distingue entre elles est que, dans nos patates françaises, la variété dite « de Fontenay, est regardée comme « la doyenne ».
Mais revenons à notre affaire. La Femme Poirot, apprenant l’existence de ces photos, a aussitôt exigé la démission de Valérie Bègue, ajoutant, à la nouvelle de son retour à la Réunion :« Elle n’a qu’à rester là-bas […] Je ne me vois pas, moi, me promenant dans les provinces, dans les communes rurales, escortée d’une fille comme ça ».

La formule est stupéfiante car elle éclaire sur le personnage. On s’attendrait en effet plutôt voir la Femme Poirot « escorter » la nouvelle Miss France, plutôt que l’inverse, mais passons ! Les propos de la Femme Poirot ont, en tout cas, mis en grand émoi l’ancienne Ile Bourbon.

« Témoignages », le quotidien communiste local, en général peu attentif à ce genre de manifestation culturelle (je veux dire les élections de Miss France sur TF1) a remisé les trémolos anti-colonialistes sur la « fet kaf » qui auraient dû mobiliser toutes les plumes de la rédaction. A peine un article, en créole s’il vous plaît, pour déplorer la concurrence assurément déloyale de Miss France. Je vous en livre deux lignes amères ; elles traduisent la douleur de voir la culture réunionnaise supplantée, une fois de plus, par l’oppression culturelle de la métropole :
« Rouv aou an gran zournal papié, ékout radio, ziète in kou zournal dann télé. Mi kroi, na rienk Miss France 2008, nout miss Réunion, Valérie Bègue, la di èl i arvien La Rénion le zour la fèt kaf »

Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de la Réunion, n’a pas hésité à descendre dans l’arène, déclarant qu’il ne se sentait pas offensé. Il ajoute que, sans qu’il apporte à Valérie Bègue un « soutien » (gorge… mais c’est pour Hubert seul!) qui le ferait sortir de son rôle, les Réunionnais sentaient bien de quel côté penchait son cœur.

Un front politique uni s’est constitué, depuis Nassimah Dindar, Présidente UMP du Conseil Général jusqu’à Pierre Vergès, communiste, Vice-Président du Conseil régional, Président du Comité île de La Réunion Tourisme (poussé au premier rang par son Papa Paul). Il rassemble plusieurs élus majeurs de l’île, issus de tous les courants.

Les enchères montent ! Des élus UMP de l'île réclament des « excuses publiques » à Madame de Fontenay, accusée d'avoir tenu « des propos à caractère raciste ». Le Parti Communiste Réunionnais estime que ses déclarations « résonnent comme un retour à des attitudes discriminatoires et racistes » et exige « des excuses au peuple réunionnais ».

Cette affaire prend une telle ampleur (mais les échéances électorales prochaines y sont sans doute pour quelque chose..) que le PCR se demande si « ces propos diffamants qui portent atteintes à La Réunion », ne remettent pas en cause « son appartenance à la France »

Diable ! A la casserole la Femme Poirot ! ».


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christine 04/01/2008 07:42

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/121655/2008/01/03/Madame-de-Fontenay-toutes-les-sauces.dhtmlJ'aime bcp la photo truquée de Poirot qui lèche le lait !!!