Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

 

Liberté chérie.

 

 (Drôle de littérature quanimage002.jpgd même que celle dont une  lectrice du Scrutateur nous adresse un échantillon pas piqué des vers.  Faut-il distinguer un rapport entre ces bluettes et les évènements qui  ravagent plusieurs "cités" de banlieue autour de Villiers le Bel?  A vous lecteurs, d'en décider.  Sur les  oeuvres  de la racaille  de banlieue nous publierons plus tard dans la journée une petite étude que voudrais éclairante.

Edouard Boulogne.


 

Le Rappeur Tipikal a été condamné à 3 euros !! de dommages et intérêt et une amende de 1000 euros avec sursis, soit 0 euros !!!.  

 

Ce bipède primitif de 26 ans au QI de bulot a été condamné pour « provocation à la commission d’atteinte à la vie d’autrui » après avoir dit dans un clip qu’il voulait remplir le commissariat de Nantes de gaz moutarde.

 

 

 

Morceaux choisis

 

 

 

« La voiture de la Tan crame /

 

Voilà la police /

 

Enculés de keufs /

 

Gna gna gna /

 

Pan pan pan /

 

Pisse au cul face de craies/

 

remplir Waldeck [le commissariat de Nantes NDLR] de gaz moutarde /

 

Je fais ça à la Russe (…)»

 

 

 

Quant au clip illustrant ce magnifique sonnet, éloge de la langue de Ronsard, on peut y voir pêle-mêle :

 

-                                   de la marijuana (grande constante des clips de rap, de reggae et de nombreux films visibles en salle),

 

-                                   une moto volée,

 

-                                   des scènes obscènes où des jeunes filles (blanches) fortement bustées et relativement déshabillées se trémoussent auprès de vigoureux jeunes hommes (noirs) qui les tripotent allègrement,

 

-                                   des appels au meurtre et au sexe,

 

-                                   et des images de violence réelle…

 

 

 

 Rappelons enfin que cette production de merde n’a été possible que grâce au concours de la Ville de Nantes qui avait attribué une « bourse d’aide à la création » (sic) à ce délinquant, donc un financement public avec votre argent (toujours celui de Ducon) !!

 

Les injures n’ont bien évidemment pas été retenues par le Parquet, alors que les paroles et les images tombaient sous le coup de la loi et ce, au nom de la sacro-sainte liberté de parole et d’expression artistique.

 

 

 

Les 3 parties civiles, le Ministère de l’Intérieur et les syndicats Alliance et UNSA-Police, ont quand même reçu un euro de dommages et intérêts chacun en raison du caractère blessant des textes !! Enfin ! Avec un tel traitement, souligné d’ailleurs par l’avocat du primate qui a notamment déclaré : « sur le terrain de la liberté d’expression, je trouve ça regrettable », la récidive est quasiment impossible, sauf à doubler le tarif, soit 6 euros ! Mais à ce prix là, il faudra vraiment que le clip mette le paquet et vous, la main à la poche !

 

 

 

Rachida Dati ne pourra guère nous expliquer ce énième laxisme judiciaire, sauf à justifier comme d’habitude l’injustifiable : jeunesse, bla-bla, racisme, bla-bla, enfance difficile, bla-bla, liberté de création artistique, bla-bla…  

 

 

 

Pourtant cette décision est à mettre en parallèle avec la récente condamnation de Vincent Reynouard, professeur de 37 ans condamné à UN AN de prison ferme pour avoir osé diffuser une brochure sur la sacro-sainte Shoah , mais à qui on a cette fois refusé la liberté de parole et d’expression au pays des droits de l’Homme !

 

 

 

Cétipabo cteputain de Fransse !

 

 

 

 

 


Yahoo! Mail : Stockage illimité et Messenger intégré. Changez aujourd'hui de mail !




 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article