Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne


CARAMEL.
Film-Caramel.jpg

Nadine Labaki a-t-elle fait un film de femme, pour les femmes ?
Non.
D’abord les six personnages féminins sont tellement attirants dans leur diversité que les hommes se délecteront. Ensuite, quel est l’homme qui n’a pas rêvé de se cacher, au cœur d’un harem et de voir, de sentir de toucher cet univers des femmes à la fois  lourd et futile, vif et langoureux, insolent et retenu, impudique et voilé ?
Et puis l’humour, la tendresse, l’inattendu tellement prévisible des six vies de Layale ( Nadine Labaki), Nisrine (Yasmine Elmasri), Rose (Sihame Haddad) Rima (Joanna Mkarzel) et Lili ( Aziza Semaan)  nous font les suivre tout au long de cette séquence   comme des sœurs d’adoption…
A tour de rôle, on les comprend, on les plaint, on les chérit…et toujours on se dit qu’elles ont un splendide amour de la vie et des autres…
Ces filles de Beyrouth, après la guerre et avant la suivante, tentent de continuer à être femmes avant tout, entre Orient entaché d’intégrisme dans ce qu’il peut avoir de plus asphyxiant, et Occident trop idéalisé.
Elles y parviennent magnifiquement tout en nous interrogeant sur ce qui fait leur quotidien : la fidélité, la passion, l’homosexualité, la solitude… comment concilier le passé, qui pour elles toutes, ne fut que violence, le présent qu’il faut vivre totalement, et préparer un futur plus qu’incertain, sans désespérer ?
Chacune nous apporte sa réponse  au gout de sucre, d’œillades veloutées, de moiteur, de larmes, et de l’espoir qui leur est chevillé au corps et à l’âme ! 

Marie Deval.






Comédie dramatique
Durée 1h36
Pays France et Liban
Réalisé par Nadine Labaki
Avec  Nadine Labaki, Yasmine Elmasri, Sihame Haddad, Joanna Mkarzel, Aziza Semaan, Gisèle Aouad, Ismaïl Antar, Adel Karam, Fadia Stella, Siham Fatmeh Safa, ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article