Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le canon et les idées.
Goethe.jpgJean-Paul-II.jpg
Les photographies représentent Jean-Paul II et Goethe.



(M.Paul Mombelli [ voir son blog, dans les « liens » à droite : Le petit journal de Montmain], m’adresse le message ci dessous.EB).


Mon ami Daniel HALY, que vous connaissez déjà pour ses interventions et pour son site (http://demonfauteuil.caloucaera.org/), me fait parvenir cette information que lui a envoyée sa correspondante en Pologne.
L'intégrisme gagne partout dans le monde !
Paul MOMBELLI
 
 
« POLOGNE •  Les lycéens liront Jean-Paul II mais plus Goethe
 
 
Le ministre de l'Education, Roman Giertych, vient de modifier la liste des œuvres littéraires qui seront étudiées dans les lycées dès la rentrée prochaine. "On supprime ainsi de notre bagage culturel des écrivains fondamentaux aussi bien pour les Polonais que pour le monde entier", s'indigne le Dr Tomasz Wroczynski, membre de l'Institut de littérature
polonaise à l'université de Varsovie, dans les colonnes de Gazeta Wyborcza.
 
Il réagit à la décision de retirer des programmes scolaires l'étude des œuvres du célèbre écrivain polonais du XXe siècle Witold Gombrowicz (Ferdydurke), mais aussi de Johann Wolfgang Goethe (Faust) et de Franz Kafka (Le Procès). "Visiblement, nous allons devoir nous débrouiller sans les plus grandes œuvres de la littérature", estime pour sa part Adam Kalbarczyk, directeur d'un lycée privé à Lublin. A la place, les élèves étudieront des ouvrages au contenu "fortement patriotique et catholique", explique le ministère de l'Education, citant notamment le livre de Jean-Paul II Mémoire et Identité, ou le récit concernant le pape écrit par le publiciste Pawel Zuchniewicz pour illustrer sa biographie.
 
"Les professeurs pourront, s'ils le désirent, traiter des textes d'autres grands noms de la littérature en plus de ceux de notre liste", rassure le bras droit du ministre de l'Education, Aneta Wiozniak. Mais "le nouveau programme pour le lycée est si dense qu'il est impossible d'ajouter d'autres œuvres. Et nous nous devons de terminer le programme si nous ne voulons pas perdre notre travail, c'est le devoir de tout enseignant", regrette Adam Kalbarczyk. »
 
 Commentaire du Scrutateur :

Si cette information est exacte, elle est fâcheuse, pour le moins.
Les gouvernants polonais ne tarderaient pas à s’apercevoir que, comme disait Charles Maurras « on ne tire pas au canon contre les idées ». Et Léon Daudet avait bien raison : « la bêtise est la seule réalité terrestre qui donne une idée de l’infini ».

Quant à Jean-Paul II, ferme dans ses convictions de chrétien catholique, et qui fit tant pour la reconquête de la liberté dans une Pologne écrasée par 50 ans de joug communiste, esprit aigu et philosophe profond, il doit fulminer là où il est.

Sur au moins un point Voltaire avait raison, doit-il songer : « Mon Dieu, protégez moi de mes « amis ». De mes ennemis je me charge ! »

Sans oublier Jean de la Fontaine en sa fable sur  « l’ours amateur de jardins » :

    « Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami ;
    « Mieux vaudrait un sage ennemi ».

Edouard Boulogne.
 
       
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article