Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 


POUR UN GOUVERNEMENT DE DROITEmichel_de_poncins.jpeg

Tous les ministres des finances, depuis 20 ans au moins, sont responsables de cette horrible imprimé 2042 qui, sous couvert de simplification, nous est adressée avec des erreurs pré-remplies et la menace d’un gros coup de baton si on accepte les erreurs de l’administration ! En disant « tous les ministres des finances» l’on ne peut s’empêcher d’être mélancolique après l’élection triomphale de qui vous savez.

Voici quelques remarques venues à la réception de cete instrument visible de notre esclavage.

Dans l'appréciation des effets plus ou moins meurtriers des impôts, les analystes, en général, privilégient la façon dont ils sont assis et leur montants, tel impôt ayant pour effet, parfois pour objectif, de détruire les entreprises et tel autre les particuliers. Un aspect important et jamais mis en avant est la complication administrative avec la déferlante des statistiques, des déclarations, du contentieux et de la ruine en conséquence. Sous cet angle un petit impôt est aussi meurtrier qu'un grand impôt.

Or chacun peut lire en annexe à la déclaration l'importance de ces petits impôts par rapport aux grands, laquelle au total est relativement faible. Dans le tableau des recettes de l'État, il y a deux lignes à ce sujet : autres recettes fiscales soit 11,1 milliards et autres recettes soit 26,9 milliards, c'est-à-dire au total 38 milliards par rapport à des recettes de 292,7 milliards. C'est donc assez négligeable.

Ces deux lignes comprennent une quantité immense de taxes et prélèvements divers, dont même les caciques de Bercy, malgré leur extrème intelligence auto-proclamée, doivent être incapables de connaître vraiment le détail. De même personne ne peut évaluer la profondeur du désastre résultant non seulement de l’argent capté ainsi mais de la marée noire administrative avec les coûts adjacents.

Entrons maintenant dans le mystère de la « 2042 ». Passons sur la complexité qui ne fait que s’accroître.

L’une des stratégies des gouvernements de la vraie gauche et de la fausse droite que nous connaissons depuis des décennies est de prétendre baisser les impôts. Le coup est parfaitement « tordu » ; un grand impôt, du type impôt sur le revenu, est certes effectivement aménagé ouvertement et les médias subventionnés chantent « Alleluia ». Parallèlement l’administration détruit l’effet en reprenant sournoisement l’avantage et, à la fin des courses, les prélèvements obligatoires poursuivent leur ascension.

C’est ainsi que tout récemment, la procédure d’abus de droit, icône de la règle du bon plaisir, s’est trouvée cruellement renforcée. Dans la nouvelle 2042, des déductions d’emprunt précédément permises sont passée à la trappe dans le silence complet. Pour certains revenus immobiliers la déduction forfaitaire de frais s’est trouvée amoindrie en passant de 40 % à 30 %.

Le peuple français est clairement à droite et les élections récentes l’ont prouvé. Un gouvernement de droite se reconnaîtra à plusieurs signes. L’un de ses signes est la suppression immédiate et totale de l’ISF ainsi que des droits de succession : c’est parfaitement possible malgré la légende inventée par certains dirigeants pour s’excuser sournoisement de ne pas faire ce qu’ils ne veulent effectivement pas faire. Parallèlement il faut supprimer d’un coup une quantité sans fin de petits impôts dont le rapport est nul et l’effet désastreux pour la France « d’en bas » ainsi que la désignait avec mépris un « camarade » premier ministre.

Nous allons voir si la France va bénéficier d’un gouvernement de droite et non de personnages habiles en paroles et immobiles dans les actes.

Michel de Poncins

_______________________________________________________________________________________________

Pour vous inscrire, inscrire un ami ou vous désinscrire

micheldeponcins@easyconnect.fr

 


________________________________________________________________________________________________

 


LIRE « ET SI LA France SE METTAIT A REVER »

En vente chez DUQUESNE DIFFUSION

27 AVENUE DUQUESNE 75007 PARIS

Tel : 01 45 55 87 55

« La sortie du socialisme permet de doubler la richesse générale en moins de huit ans »

_______________________________________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article