Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Guadeloupe: des établissements scolaires victimes de dégradations

Il est impossible en observant ce qui se passe en Guadeloupe en relation avec les actions terroristes de l'UGTG, de ne pas penser aux débuts du nazisme dans l'Allemagne des années 1920. Voiçi maintenant dans les écoles des graffiti en forme de croix gammées.

Même le président du Conseil départemental, M. Guy Losbar procède à une dénonciation ferme de ces actes révélateurs et inqualifiables ( Le Scrutateur).


 

(https://www.bfmtv.com/police-justice/guadeloupe-des-etablissements-scolaires-victimes-de-degradations_AD-202201120510.html )


 

« Mardi et mercredi, les murs de plusieurs écoles ont été taggés avec des inscriptions antisémites, des insultes et des menaces visant le personnel de l'établissement.

 

En Guadeloupe, des dégradations ont été perpétrées dans des établissements scolaires, mardi et mercredi. Dans un contexte de résurgence des tensions que connaît l'île depuis novembre dernier, un collège de la commune de Sainte-Rose a subi "des dégradations et des actes de vandalisme", annoncent ce mercredi matin dans un communiqué commun la rectrice de Guadeloupe, Christine Gangloff-Ziegler, et le préfet Alexandre Rochatte. Tous deux "condamnent fermement ces actes".

"Des inscriptions ignobles ont été découvertes dans la cour du collège: 13 croix gammées, des insultes et des menaces à l'égard du personnel de l'établissement", précise le communiqué qui ajoute que "ces actions et dégradations sont intolérables et mettent à mal le climat scolaire déjà impacté par les effets de la situation sanitaire".

La veille, un collège de la commune de Morne-à-l'Eau a également subi des dégradations: de l'huile de vidange a été déversée dans l'entrée, "rendant difficile l'accès pour les élèves et les personnels", indique encore le communiqué.

L'école, un "sanctuaire à protéger"

"Détériorer un établissement scolaire revient à hypothéquer l'avenir du pays", s'est agacé, dans un communiqué Guy Losbar, président du département, qui a fait part de son indignation.

"L'école doit demeurer un sanctuaire, que nous devons tous protéger et respecter à l'égard de nos enfants", écrivent de leur côté la rectrice d'académie et le préfet.

En parallèle, les syndicats enseignants ont tenu ce mercredi une conférence de presse pour annoncer l'entrée en grève, jeudi, du personnel de l'éducation nationale pour protester contre les protocoles sanitaires, notamment, mais aussi les problèmes d'eau dans les écoles.

Ces événements surviennent alors que de nouvelles tensions émergent en Guadeloupe: outre les émeutes de lundi, après l'éviction du QG des manifestants dans le parking du CHU, chaque matin désormais, des barrages sont à nouveau érigés en plusieurs points de l'île, mais débloqués dans la foulée par les forces de l'ordre ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les nazis avaient, parmi d'autres, une exigence similaire:
." Nous exigeons la constitution d'une Grande Allemagne, réunissant tous les Allemands sur la base du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes."

Des ressemblances également avec la secte salafiste Boko-Haram au Nigéria, réputée pour ses enlèvements, de lycéennes. Son nom signifie littéralement « livre interdit » et, par extension, « l’éducation occidentale est un péché » .La violence totalitaire d'une secte, s'y oppose à la culture et à l'instruction des femmes.
Répondre
C
Est on sur le point d’atteindre le point de non retour, face à ce fanatisme syndical, à l’influence du racisme « 13 croix gammées », devra t on contrer les appels au meurtre plus ou moins déguisés venant de ces courants qui fleurissent sur les réseaux, compte non tenu de la large place faite à ces abrutis sur les chaines locales, qui devraient savoir que l’école doit demeurer, à l’image du CHU, un sanctuaire qu’ils doivent respecter à l’égard des enfants… Un retour à la normale ne l’emportera face à cette autocratie syndicale que si nos dirigeants agissent de manière plus forte, les condamnations verbales ne suffisant plus, ils semblent, malheureusement, incapables de dépasser leurs intérêts particuliers pour prendre des mesures qui seraient requises pour éviter des conséquences catastrophiques qui se profilent. Le ministre de l’intérieur à pourtant déclaré : Nous sommes confrontés à une violence plus forte, avec des actes de sauvagerie à l’encontre de tout ce qui représente l’autorité de la république … Qu’attend il pour intervenir ? tout comme notre ministre des DOM qui est aussi aux abonnés absents.
Répondre
C
Dans une Guadeloupe en état de déliquescence avancée, cet olibrius que l’on appelle corolian lance des appels, sur les réseaux sociaux, de menaces de mort absolument abjectes, sans aucune réaction officielle, il mentionne le fait que l’état Fwansé cherche à les tuer !!!! pas moins, donc il appelle à la riposte et lance un appel au meurtre. Il fallait voir la foultitude de convives s’exciter à la vue d’un individu, incapable de valider ses comptes de campagne donc qui ne représente personne, rien que du beau linge, une liste pompée d’un collectif de syndicats. Autre baragouin inédit et inintelligible, l’humanité entière à les yeux rivés sur la Guadeloupe et nous remercie de mener ce combat… : Le complot Français d’empoisonnement ourdi contre la Guadeloupe ne passera pas …Bref une longue logorrhée de 10 minutes d’intervention, mais 10 minutes c’est trop long quand on n’a rien à dire . Pour l’heure, les seules éructations proviennent de « ces meneurs » qui menacent tous les jours de renverser la table … Décidément c’est une manie entretenue depuis des lustres.