Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le PC du scrutateur.

Le PC du scrutateur.

 

En guise d'entrée dans ce dimanche 28 novembre le scrutateur publie quelques messages du courier des lecteurs de nôtre blog. Il vous appartient, cher amis de lire les autres au bas de chaque article, au Courrier des L . Et d'interpeler en ce sens le ministre Lecornu de passage dans nôtre département qui entend rester Français à part entière. (E. Boulogne).

 

__________________________________________________________________________

 

 

Marc Morell le dimanche 28 novembre 2021, 04:55 sur Tribune : GUADELOUPE GREVE TOUJOURS, RESPONSABLES JAMAIS ! Par Dominique DOMIQUIN.

Aux Antilles et en Guyane, moins de 20% des citoyens veulent plus d'autonomie (référendums en Martinique et Guyane de janvier 2010), moins de 5% veulent l'indépendance et moins de 1/1000 occupent les barrages !

Mais 100% soufrent d'un coût de la vie trop élevé.

La question de l'autonomie aurait été abordée "en creux" par plusieurs élus durant les échanges menés. Etrange non ? En creux par les élus, pas du tout par la population mais le gouvernement est prêt à en parler. Pourquoi pas l'organisation d'autant de référendums qu'il le faudra jusqu'à ce qu'indépendance s'en suive comme en NC. Après on passera à la Corse puis à la Bretagne !

A l'image de nombreux de ses prédécesseurs à l'Outre-Mer et de beaucoup de ses collègues au gouvernement, Lecornu démontre qu'il ne connait rien à la réalité sociale et politique du terrain. L'amateurisme toujours de rigueur !

 

Visible

C... le dimanche 28 novembre 2021, 04:09 sur La tribune libre de Jean-Marie NOL : Autonomie ou indépendance. L'heure du choix sonne pour le gouvernement français ! 

Cette autonomie réclamée depuis des lustres est faite pour qu’une collectivité décide par elle-même. Si l’on doit citer un exemple significatif ….le problème récurrent de l’eau dont le réseau n’a été ni entretenu, ni renouvelé depuis des années avec des pertes de 60% et des équipements d’un autre âge, en affectant les fonds consacrés au vélodrome, véritable désastre ou les panneaux nous indiquant que, par trafikera, la distance qui nous sépare de Sainte Rose… Tout cela nous montre l’incapacité manifeste de nos élus à se prendre en main, il y en a, probablement, qui pousseront des cris d’orfraie, mais la réalité est bien là, on doit encore nous tenir par la main, triste constat, entre un président de région, triste scientifique déchu, boycotté par sa communauté et les 23 vices présidents, qui ne président rien..

 

 

alain kempczynski  le samedi 27 novembre 2021, 19:33 sur Tribune : GUADELOUPE GREVE TOUJOURS, RESPONSABLES JAMAIS ! Par Dominique DOMIQUIN.

Commentaire d'origine - C...

Afin de sortir de cette crise, il faudrait un médiateur de premier plan, on pourrait penser à Emmanuel Macron, qui est rodé à ce genre d’exercice … si l’on se rappelle sa photo posant, à Saint Martin, avec deux jeunes, l’un torse nu faisant un doigt d’honneur et l’autre avec une attitude de « gangsta » Il pourrait très bien se rendre sur les barrages puisqu’ils parlent le même langage. j’aime profondément être avec mes concitoyens, à portée de visage et d’embrassades ou d’explications » avait il affirmé. Ce serait là, une parfaite adéquation entre ses paroles et ses actes…d’autant que sur ces barrages on n’y trouve point des pères et des mères de familles en quête d’une amélioration de leur qualité de vie, mais simplement des casseurs.. il est d’ailleurs édifiant de constater, à chaque casse de superette le contenu des chariots , Whisky, Champagne, Rhum avec tout de même une préférence marquée pour l’origine atavisme quand tu nous tiens…. On ne saurait souhaiter une catastrophe naturelle pour la Guadeloupe ( Cyclone ou séisme) mais quel serait le comportement de ces « activistes » dans ce cas ? Tous ces politiciens qui se murent dans le silence nous font dire qu’il ne faut jamais prendre les politiciens traditionnels pour des cons …. Mais on ne doit jamais oublier qu’ils le sont. En face , le tenancier du parti des mille et un révolutionnaires a inventé pour nous une feuille de route taillée sur mesure, avec pour ambition de nous mener vers le cloaque d’aujourd’hui. Des vacances à rallonge… sur les 75 ans de la vie végétative d’un Guadeloupéen en bonne santé , chlordécone inclus, celui-ci devait passer 25 ans pour la frime, puis 25 autres à résister , puis 25 ans à tacher de libérer le territoire.. des agités immatures qui nous élaborent 32 points de revendication en forme d’usine à gaz et à l’autre bout du sèche linge, un autre cirque .. à entendre nos barbons politiques s’autoféliciter du bon déroulement des évènements, à croire qu’ils vont résoudre d’un coup le problème du réchauffement climatique, la question de la famine dans le monde et nous sortant leur locution verbale préférée : Ne voilà-t-il-pas…

bonsoir monsieur, et merci beaucoup pour votre article......quand je le parcours,c'est toute la desolation dun,homme ( blanc mais peu importe),ayant vecu sur tous les continents du monde, pere denfants metis, vivant depuis 30 ans en guadeloupe, ayant travaillé dans l associatif, m occupant d enfants en difficulté ( avec la recurrence du phenomene "papaouté"......toute la desolation donc, a la lecture des conflits que vous decrivez, si basiques, disons meme connement visceraux, que c 'est a deseperer de notre propre espece..... tout y est bien evoqué, et a cet effet, la guadeloupe est bien un laboratoire de l analyse de lindecrotabillité humaine : quoiqu on dise, qu on explique......jamais rien a faire, sinon etre confronté a un rejet epidermique . pour finir un exemple . je suis francais, blanc, fils et petit fils d 'immigrés polonais qui ont traversé l allemagne a pied, en charette a bras pour survivre......mon grand pere est mort a 45ans de la silicose dans, dirait on ici " les mines des francais"... cette histoire n a aucun interet pour mes amis socialistes guadeloupéens, pour qui je ne reste guere plus, je cite qu un " petit blanc progressiste " alors que mon histoire se rapproche bien plus de la leur, que celle d un metropolitain lambda........bref a vomir, on dirait que meme les elites ne comprennent rien, aucune distanciation, aucun discernement.......; des elites qui font peur de par leur nullité.......alors l autonomie, on l a bien compris, ce serait avant tout l avenement du communautarisme local, et ca meme privés d education, les gens ne sont pas dupes....

 

 

Et voiçi la fréquentation des articles les plus récents sur le Scrutateur :

 

 

  1. L'article de Dominique Domiquin : 4850 lecteurs (en deux jours)

  2. L'article où se sont exprimés messieurs Jacquy Dahomay et le docteur Romana (2169 lecteurs)

  3. Le syndicalisme antillais dans l'impasse du jusqu'auboutisme de Jean-Marie NOL (1565 lecteurs).

 

Le Scrutateur, dont aucun des « grands médias » ne salue l'influence et la constance, ne peut compter que sur ses lecteurs pour sa plus grande diffusion, notamment auprès des médias métropolitains (genre Boulevard Voltaire, ou Causeur). Moi, je ne peux tout faire. Je compte sur vous. Ni le désenchantement, ni la paresse n'ont jamais sauvé personne. E.Boulogne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Une "question essentielle ",autre sondage, du parti de JF Poisson : VIA - la voix du peuple

Pensez-vous utile que la France ait encore des Territoires d'Outre-Mer ?
Oui
82.01%
Non
13.53%
Ne se prononce pas
4.46%

Le sondage se poursuit.
Répondre
C
Êtes-vous favorable à l'ouverture d'un débat sur l'autonomie de la Guadeloupe ?
Par Le Figaro
Publié hier à 10:59

Oui
47,1%

Non
52,9%
214610 votants

Sondage en cours sur le site du Figaro actualité, après quelques articles sur les évènements en Guadeloupe et les" propositions" du ministre. Le sondage est toujours ouvert. Les guadeloupéens peuvent s'y exprimer.
Répondre
C
La défiance populaire née des incohérences de nos scientifiques et autres élus locaux n’épargne plus personne, les scientifiques, syndicalistes, alimentent un dangereux déni de science . Le blocage n’a pas atteint son paroxysme mais tout le monde sait que cela risque à minima de durer. Cette effervescence crée une réelle stigmatisation et le dialogue de sourds s’installe . Pour ces représentants syndicaux l’argument de la force est meilleure que la force des arguments….ils sont belliqueux, hostiles et on ne peut instaurer le dialogue avec eux, ils « exigent » la présence de tout le monde à la table des négociations rendant de facto toute réunion impossible, on a par ailleurs entendu à travers une tv d’état, donc payée par l’état Fwansé !!! comme préalable à toutes discussions l’arrêt des procédures et poursuites prononcées contre les casseurs…et le retrait de toutes les suspensions à l’encontre des professionnels de santé, l’embauche massive des jeunes et surtout l’interdiction de licenciements même dans le privé !!! Un véritable panier à crabes….
Répondre
C
On peut se poser la question de savoir à quel titre, un syndicat auto proclamé porte paroles d’une frange des soignants , que l’on peut comprendre réticente à la vaccination, puisse dicter le tempo au gouvernement … Donc les vaccinés largement majoritaires sont laissés pour compte ? Sont ce donc ces fameux non vaccinés qui veulent nous intégrer à l’idée que les Guadeloupéens veulent plus d’autonomie ; L’urgence serait de ramener le bon ordre républicain et non un recul de l’état … On ne doit pas discuter avec des terroristes
Répondre