Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) un gentil programme (antiraciste, ... évidemment). 2 ) Ruines de St-Pierre après l'éruption de 1902. Aujourd'hui c'est l'île tout entière qui est menacée de calcination.
1) un gentil programme (antiraciste, ... évidemment). 2 ) Ruines de St-Pierre après l'éruption de 1902. Aujourd'hui c'est l'île tout entière qui est menacée de calcination.

1) un gentil programme (antiraciste, ... évidemment). 2 ) Ruines de St-Pierre après l'éruption de 1902. Aujourd'hui c'est l'île tout entière qui est menacée de calcination.

Ces gens là, les séparatistes martiniquais (et leurs homologues Guadeloupéens), utilisent les avatars de l'épidémie Covid pour bloquer leur île et entamer leur mainmise brutale, et foncièrement raciste sur leurs compatriotes. Leur modèle : Enver Hoxha, ex tyran de l'Albanie communiste inféodée à la Chine de Mao, (A moins que ce ne soit Kim Il-sung, la brute de la Corée du nord). .


 

Le MIR et l'Assaupamar demandent à fermer les frontières de la Martinique

 

Deux organisations militent pour la mise sous cloche de la Martinique pendant 45 jours. Pour l'heure, aucune date n'a été fixée pour ce référé.

(Avec les vacances scolaires, le retour des touristes depuis quelques temps n’est pas vu d’un bon œil par certains sur l’île.

Le mouvement international pour les réparations (MIR) et l’Assaupamar ont saisi le tribunal administratif et déposé deux requêtes. Ils ont déposé un référé relatif aux mesures utiles, selon eux, pour lutter contre le Covid-19. Ils ont saisi la juridiction afin d’interdire l’arrivée en Martinique de la Transat Jacques Vabre attendue ce mois-ci, mais plus largement de "fermer les frontières aéroportuaires et maritimes pendant un délai de 45 jours".

Le MIR et l'Assaupamar estiment que ces deux mesures permettraient d'empêcher le virus et ses variants d'entrer sur le territoire, même si les chiffres montrent que la circulation virale est principalement endogène sur l'île. C'est ce que soutient Claudette Duhamel, la vice présidente du MIR :

Il n'y aurait pas eu autant de contaminations si on n'avait pas laissé entrer autant de touristes sur le territoire depuis le mois de juin. Or en Martinique, nous ne sommes pas une population si nombreuse que ça. Donc pour se protéger, il faut fermer l'aéroport mais aussi le port

Aucune date d’audience n’a pour l’heure été actée pour ce référé.


 

https://www.rci.fm/martinique/infos/Politique/Le-MIR-et-lAssaupamar-demandent-fermer-les-frontieres-de-la-Martinique

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
On croirait revoir l'affiche qui avait fait la Une de Guadeloupe 2000 à l'époque : Woy, Blanc Ka Débaké !
Ce sont sans doute les mêmes qui ont rejeté les deux antillais proposés dans une commission de conciliation pour débloquer la situation à l'hôpital.

Ce sera le nouveau "lyannaj kont la vaccination" empêchant surtout l'économie de repartir en Martinique.

En Guadeloupe, irresponsabilité et clownerie se font l'échelle :
- Des arrêts maladie sont arrivés tous au même moment, le jour où des soignants devaient être suspendus
- Les soignants déjà suspendus, se sont mis en grève et prétextent que la suspension n'est pas autorisée sur des personnes en grève. Heureusement leur suspension est antérieure, mais évidemment ,ils bloquent le chu, bloquent les dialyses, etc

Le nombre de morts dans leurs "pèp" est le moindre de leurs soucis !
Répondre