Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Savoureux commentaire de Claude Houel sur la Tribune de Greg Toussaint, publiée hier sur le Scrutateur.

Bravo Greg

LADY SAPIENS vs lady Rousseau

La semaine dernière ARTE présentait un documentaire fascinant sur La femme de la pré-histoire.
Ce film est basé sur les plus récentes découvertes scientifiques en Europe et ailleurs et ce qu’il révèle est de nature à balayer toutes les thèses « déconstructives » et décoloniales, entre autres dont les médias, l’université et tous les wokistes nous rabâchent à longueur de journées.
Petits détails, savoureux, il y a 45000 ans c’est l’homosapiens venu d’Afrique qui envahissait l’Europe, l’Asie en bientôt le reste du monde, il devenait,de fait, le premier « colonialiste ».
C’était un nomade chasseur cueilleur, ce que l’on savait.
Par contre à cette époque la femme n’était pas cette chose asservie au plaisir de l’homme et destinée uniquement à la reproduction et à l’entretien de la grotte, telle que longtemps décrite.
Cet argument qui est supposé être l’illustration de l’émancipation
nécessaire de la femme actuelle , ou de ce qui est supposé, pour certaines, en tenir lieu, vole en éclat.
Lady Sapiens était une femme accomplie qui participait à toute l’activité de sa tribu, y compris la chasse.
Elle était une vraie athlète qui n’aurait pas à rougir aux jeux olympiques, a telle enseigne que les restes attribués à des hommes sur ces seuls critères sont reconnus comme ceux de femmes.
Elle participait aux peintures des grottes.
Elle maitrisait parfaitement le choix de ses partenaires et ses maternités.
Elle pouvait exercer le pouvoir y compris sur des hommes et en être honorée, à sa mort, par toute la tribu.
Donc très loin de la rousseau et de son mari destructuré dont elle est si fière.
Autre détail, elle était noire de peau et avec des yeux… bleus.
Bref , même les bien pensants ordinaires comme France inter en ont parlé, c’est tout dire.
Si il y avait un petit reproche à faire, c’est celui de n’avoir pas parlé du sort des peuples qui existaient avant cette colonisation et qui ont été décimés , comme Neandertal ou les Denisoviens.
La petit rousseau et ses copines vertes ne font pas le poids.
Ce documentaire,Lady Sapiens, est toujours visible sur le replay d’Arte et sur d’autres sites comme national géographic.

Erratum, cette émission est en replay sur la 5

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
nickel , rien à dire ! juste que mon imagination , jamais en panne , voit trés bien le mari " déconstruit " de miss rousseau : bras à la place des oreilles , jambes sur la tête , la tête elle-même migrant ( si j' ose ce mot ) peut-être à la place des pieds , ainsi de suite .
Répondre