Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Cette élection présidentielle de 2022 risque d'être pire que celle de 2017.
Cette élection présidentielle de 2022 risque d'être pire que celle de 2017.

La campagne électorale de 2022 n'est même pas officiellement ouverte que volent déjà les coups assez au-dessous de la ceinture.

En 2017, les coups-bas avaient été destinés à François Fillon, non sans, hélas, un certain succès.

L'an 2022 promet d'être pire en matière de cochonneries. Et d'ores et déjà, comme on pouvait s'y attendre c'est Eric Zemmour qui, alors qu'il n'est même pas encore candidat a d'ores et déjà reçu, et de Paris-Match s'il vous plait, le premier de ces coups. (Cf la photo numéro 1).

Eric Naulleau proteste avec raison.

En 2019, C'est Macron qui lui non plus n'avait pas été épargné lors d'un voyage à St-Martin en viste officielle après un cyclone meurtrier. Mais alors Emmanuel avait déjà été élu président. J'avais interprété le cliché comme une marque que même un président en exercice peut abuser sur le « ti punch ». (2ème photo).

Nôtre nouveau président avait, après une bonne sieste excusé son libéralisme de cette façon : «Il a raconté qu'après cette photo, les deux jeunes qui y figurent avaient porté une jeune fille handicapée qui souhaitait l'embrasser. Ils ont "été capables de faire ça car je les ai regardés avec confiance, parce que je les ai respectés. C'est ça la République", (sic) a-t-il ajouté. Le premier jeune sur la photo, chez qui il s'était invité, est récemment sorti de prison pour braquage et il l'avait enjoint samedi à trouver du travail. Le second, qui fait le geste déplacé, "est en CAP, il fait des études", a précisé Manuel Macron dimanche. Il a souligné que son "objectif, c'est d'aider cette jeunesse ».

Bon, quoiqu'il en soit la leçon à tirer est qu'au-dessous de la ceinture il y a des limites, et que les passions humaines ne justifient pas n'importe quoi. (LS).

 

Le patron de Paris Match «est notoirement hostile à Éric Zemmour»: Naulleau s’indigne contre la Une affichant son partenaire d’antenne


 

(https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/le-patron-de-paris-match-est-notoirement-hostile-a-eric-zemmour-naulleau-s-indigne-contre-la-une-affichant-son-partenaire-d-antenne_199666fc-1c47-11ec-9e59-88b8b8d9f514/ )


 

VIDÉO - L’hebdomadaire dirigé par Hervé Gattegno publie cette semaine une série de photos où l’éditorialiste star apparaît lors d’une baignade avec sa première conseillère Sarah Knafo, révélant une certaine proximité entre eux.

C’est un Éric Naulleau en colère auquel ont eu droit les téléspectateurs de «Touche pas à mon poste». Mercredi soir, Cyril Hanouna proposait un débat sur la paparazzade à la Une de Paris Match où apparaît Éric Zemmour lors d’une baignade en compagnie de sa première conseillère Sarah Knafo. Un paparazzi était face à l’ami et partenaire de télévision de l’éditorialiste star dont on présage la candidature à la présidentielle.

» LIRE AUSSI - Éric Naulleau «scandalisé» par la suspension d’Éric Zemmour sur Paris Première

Les déclarations du paparazzi pour justifier la parution des clichés- «ils ne se cachent absolument pas, ils promenaient dans des lieux publics de façon non-ambigue», ont fait bondir Éric Naulleau. «Il se balade sur le port de Toulon donc toutes les saloperies sont autorisées?», s’est-il insurgé. «Je vous écoute avec beaucoup de patience avec votre air goguenard et souriant de remuer la merde, je vais vous dire que c’est un sale métier. On aimerait que vous n’exitsiez pas», a-t-il tancé. «Cette Une provoque chez moi un dégoût chimiquement pur», a poursuivi l’animateur de «Zemmour et Naulleau» sur Paris Première. «D’abord, c’est mon ami et tous les moyens sont bons maintenant pour abattre un homme et jeter en pâture une femme à l’opinion publique. Zemmour a une famille, a des enfants», a-t-il rappelé.

«Hervé Gattegno est notoirement hostile à Éric Zemmour»

Éric Naulleau dans «TPMP» mercredi 22 septembre 2021

Avant l’émission Éric Naulleau a parlé à Éric Zemmour au téléphone qui lui a indiqué qu’il allait déposer plainte pour atteinte à la vie privée. «J’espère que ça va coûter très cher à Paris Match, ce torchon», a-t-il ajouté, qualifiant l’hebdomadaire de «torche-cul». Selon un avocat présent sur le plateau, Éric Zemmour pourrait empocher entre 5.000 et 10.000 euros. Qu’à cela ne tienne, Éric Naulleau voit en cette Une une manoeuvre politique de la part de Hervé Gattegno, directeur de la rédaction de Paris Match et du JDD, «notoirement hostile à Éric Zemmour, et pas très hostile à Emmanuel Macron», a-t-il tenu à préciser. «Il n’est pas heureux de cette Une», a-t-il ajouté. «Quelle est la information politique de cette Une? Il n’y en a pas, c’est un cache-sexe!», a-t-il encore martelé.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est "woke" ou écoféministe ? Il faut montrer le mâle blanc hétérosexuel occidental, cause de tous les drames de l'humanité... Maintenant que M Jadot a remporté la primaire devant Mme Rousseau, la candidate vert pastèque peut retrouver son "homme déconstruit", tandis que "mon âne" rame péniblement dans les sondages. Dur début de campagne pour ces dames.
L'originalité est que, pour la première fois, des sondages expriment des intentions de vote sur une personne qui ne s'est pas déclarée candidate.
Dire qu'au nom de la politique, nous en avons encore pour huit mois...
Répondre