Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Appauvrissement intellectuel et culturel en Guadeloupe,       mais de qui ? Par Claude Houel.
Appauvrissement intellectuel et culturel en Guadeloupe,       mais de qui ? Par Claude Houel.

(Un récent article, ici même, de monsieur Jean-Mariee NOL a inspiré à nôtre ami Claude Houel le commentaire suivant. LS)

 

Appauvrissement intellectuel et culturel mais de qui ?
Nous avons , tous , la mauvaise habitude de considérer les intellectuels comme une élite qui détiendrait , seule , la Vérité et l’imposerait aux autres , au peuple, aux « sans dents » chers à hollande et ses successeurs.
Cette perception vient probablement de l’omniprésence d’une petite caste autoproclamée qui a su depuis longtemps accaparer les outils de transmission, à commencer par l’école, les médias comme les journaux puis le radio, la télévision puis les réseaux sociaux.
Ces intellectuels là se déclarent seuls porteurs du « progrès » et de la bonne parole.
Ils imposent leurs distorsions de l’Histoire et de la culture.
C’est vrai pour la Guadeloupe comme pour la Métropole et l’Occident en général.
Leur problème est qu’ils, se sont endormis sur leurs « lauriers » , à l’abri organisé de tout débat et contestation,.
Or l’intellect qui fait appel à l’intelligence doit être stimulé en permanence pour accroître et renouveler ses connaissances et les transmettre.
En l’absence de cette stimulation ils en sont à rabâcher en permanence leurs propres évidences.
C’est faire peu de cas du public qu’ils ont en face qui , de leur point de vue ne sont pas des intellectuels et dont le rôle assigné est celui de spectateur ou auditeur.
Mais un public , même paresseux , finit par se lasser car ce même public dispose , à minima, des mêmes facultés intellectuelles que « l’élite » autoproclamée.
Homo Sapiens et nos plus lointains ancêtres avaient déjà un intellect développé capable de conceptualiser le monde dans lequel ils vivaient et transmettre leurs idées sans autres médias que la parole.
Pour revenir à notre Guadeloupe , oui nos « intellectuels » sont en panne mais non , le peuple ne l’est pas pour autant.
Il existe beaucoup de gens , jeunes et anciens qui ont des idées mais qui désespèrent de ne pouvoir tout simplement les exprimer. Les plus doués préfèrent partir.
Il faudrait exiger un accès aux médias plus simple pour tout débat de société afin d’opposer aux « bien pensants » une contre argumentation solide.
L’action individuelle n’aurait aucune chance d’aboutir mais la constitution de cercles de réflexion auxquels devraient participer même les plus humbles serait un préalable .
Nul doute que réfléchir sur notre avenir afin de peser sur les décisions des « grands clercs » permettrait de trouver des solutions populaires
.
Nos jeunes diplômés même expatriés pourraient apporter leur pierre à l’édifice.
Il appartient au peuple de démontrer aux « élites » qu’il possède lui aussi l’intelligence nécessaire pour faire face aux défis qui nous attendent.
Il faut combattre avec force cette pauvreté de leur intelligence et de leur culture et leur en opposer une autre, mieux partagée.


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article