Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Afin que nul n’ignore. Comme on dit en créole: « an byen mèsi, é vou? ». une lettre de Gérard Cotellon à M Gaby Clavier, au CHU de Guadeloupe .

Le consensus guadeloupéen contre l'épidémie Covid, tend à s'élargir. Une farouche résistance subsiste dans certains syndicats comme l'UGTG de MM. Domota et Clavier. Ce dernier connue pour son verbiage et son extrêmisme reçoit une nouvelle leçon du directeur du CHU M. Gérard Cotellon.

 

Voici la lettre de M. Cotellon. r : Ci-contre en Photographie.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 02/09/2021 03:39

Très bien, surtout quand ces donneurs de leçon ne disent jamais que ,pour soulager l'hôpital, 38 malades gravement atteints auraient été, à ce jour, transférés par avion en métropole pour recevoir les soins nécessaires. Heureusement qu'il y a des guadeloupéens qui prennent leurs responsabilités.

Pendant ce temps, Domota et tous les "domotiens" lancent un appel à la grève pour le 9 Septembre, accusant le gouvernement d'être responsable de la situation par manque de moyens. Ils feignent d'ignorer ce qu'est une épidémie et ,dans ce cas, une pandémie.
Toutes les ficelles sont bonnes pour bloquer la Guadeloupe et l'empêcher de s'en sortir, comme d'habitude.