Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le grand Luc Reinette !

Le grand Luc Reinette !

On peut légitimement être adversaire de la vaccination anti covid. Depuis des mois les séparatistes guadeloupéens multipliaient leurs efforts contre cette vaccination parce qu'elle était vivement conseillée par le gouvernement français. Ils étaient d'abord unanimes sur ce point. Sur les écrans on pouvait voir les militants de l'UGTG débouler par centaines sur la place publique sans masques pour mieux brailler sans doute, mais aussi, et potentiellement d'autant plus ultra contagieux. Et corrélativement, au fil des jours   ces manifs étaient suivies d'arrivée massive au CHU de nouveaux malades.

Et puis il y eut quelques hésitations à mesure que les victimes du virus devenaient plus nombreuses. On nota le ralliement au bon sens de la vieille garde de l'UPLG, antique adversaire du MPGI, le parti terroriste de Luc Reinette (voir l'article du Scrutateur la semaine dernière).

Et voiçi qu'un texte rédigé par un journaliste de Guadeloupe la première Eddy Nédelkowsli, permet à Reinette (invité par qui?)de venir à la télévision pour soutenir l'appel vraisemblablement rédigé par Nedel lui-même. L'illustre LIK n'est pas précis sur ce point. Le voiçi toujours aussi résolument indépendantiste, incitant à la vaccination avec une fougue à peine atténuée par la conscience qu'il peut avoir de son absence de crédibilité en cette matière comme en tant d'autres.

Le texte est signé d'un certain nombre de personnalités séparatistes dans leur très large majorité à une ou deux exceptions près dont celle de Christian Viviés ancien président du patronat guadeloupéen et aussi de médecins qui sont dans leur rôle, eux au moins.

Quoiqu'il en soit on peut se féliciter d'une telle initiative si elle permet de sauver quelques vies.

Restent à Elie Domota de l'UGTG, et d'Eric Coriolan à venir à la TV pour se rallier à Reinette (ou à son porte-plume).

Mon Dieu, mon Dieu que la politique exige de sacrifices ! (Le Scrutateur).

 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=4390736407613213&id=100000306908054

 

L'auteur de « l'appel » s'est garder de prendre le risque de confier au grand public le produit de ses cogitations. Le texte en question ne peut être reproduit. Ci-dessus celui que je propose ne permet que lire quelques réactions plutôt significatives.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 31/08/2021 18:17

On peut regretter que par les réseaux sociaux, le virus de la désinformation continue d'intoxiquer les guadeloupéens par de fausses rumeurs ,affirmant que le nombre de morts en Guadeloupe n'est pas si élevé , car une sorte de "vaisseau fantôme", au large de l'île alimenterait la morgue de l'hôpital en cadavres pour accroître ce nombre ...

Peut-être faut - il rappeler que le nombre de décès indiqué ne correspond qu'aux personnes réellement décédées à l'hôpital et qu'il serait bien plus élevé si l'on devait y ajouter le nombre de toutes celles mortes de la Covid à leur domicile, ( ou malades, sous oxygène quand on peut en avoir), le chu n'ayant plus la place pour accueillir tout le monde.. Les comptes pourront être faits faits plus tard..

Hier soir encore sur une chaine de TV locale,(sans doute une rediffusion) M Karam, arrivé aux Antilles avec des lits de réanimation de la région ile de France, témoignait de la désolation qui régnait au CHU et de la tristesse qu'il en avait ressentie, pour appeler les guadeloupéens à se faire vacciner.

De rebellions en dénis jusqu' en fausses nouvelles, on peut mesurer le respect porté au "pep Gwadloup" et à sa santé. La contagiosité de cette forme virale rend la vaccination indispensable
à une sortie définitive du confinement et à la reprise d'une scolarité normale. A condition que les précautions soient prises et vraiment respectées pour limiter la circulation du virus, donc réduire puis arrêter l'épidémie: ni bamboulas, ni déboulés, ni défilés, ni barré moun.

Enfin ,dans la mesure où il n'y a pas de traitement préventif contre les virus, le vaccin a le mérite
de RENSEIGNER à l'avance NOS CELLULES DE DEFENSE NATURELLE sur leurs caractéristiques, pour qu'en cas d'infection, nous puissions les IDENTIFIER immédiatement et produire, beaucoup plus vite que si nous n'étions pas vaccinés, la REPONSE adaptée et suffisamment AMPLE, INTENSE, à cette attaque.
Les premiers vaccins ont été mis au point contre la forme initiale du virus, mais la chance est qu'ils ont conservé une efficacité suffisante pour prémunir aussi contre le variant Delta.
Donc ils restent, pour l'instant, le seul moyen efficace de se protéger.