Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'élection présidentielle en France se rapproche : Christiane Taubira tente le come-back !

Come-back : Retour d'une personnalité politique ou sportive, d'une vedette, dans l'actualité, après une période de relatif oubli

 

S'ennuyant comme du poisson pourri Christiane Taubira annonce son intention de se présenter à l'élection présidentielle en France. Connue du grand public grâce à son protecteur François Hollande, la dame en veut à Manu, tout le monde sait pourquoi. Elle compte encore en Guadeloupe un certain nombre de partisans. L'un d'entre eux s'en explique  brièvement en écrivant « Elle est des nôtres ». !!!

Je me demande encore ce que cette militante a voulu dire. Mais ce qui est dit est dit.

Ci-dessous l'article sur l'évènement qui me dispense d'en écrire moi-même est celui de Philippe Bilger. L'argumentation est plus rigoureuse, et je la fais mienne. (Le Scrutateur).

 

(https://www.philippebilger.com/blog/2021/08/christiane-taubira-le-retour-.html )

Christiane Taubira : le retour ?

Il y a des mythes qui résistent à tout.

Depuis cette dernière semaine et son intervention au Festival international de journalisme de Couthures-sur-Garonne, on pourrait dire : "Christiane Taubira, le retour".

Elle a annoncé avec son aplomb habituel qu'elle est prête à être la candidate de la gauche unie, qu'elle n'a pas peur de Marine Le Pen (l'inverse est sans doute vrai également) et qu'elle participera à la compétition présidentielle pour la gagner.

Il y a des mythes qui sans le moindre scrupule sont cultivés par ceux qu'ils concernent. Christiane Taubira est la première à se féliciter d'être elle-même.

Le comble est qu'autour d'elle, on semble soulagé d'avoir cette opportunité qui se présente et qui autorise au moins symboliquement le rêve d'une union qu'on sait impossible. Christiane Taubira joue le rôle d'un sauveur qui offre le grand avantage de devoir être crue sur parole, contre toutes les évidences de la réalité.

En 2002, candidate à la présidentielle, 2,32 % des voix. Et sa déconfiture probablement a interdit à Lionel Jospin d'être présent au second tour.

Elle a bénéficié d'une parité absurde, contre l'excellent et compétent André Vallini, en devenant garde des Sceaux en 2012 et en le demeurant trop longtemps malgré un bilan déplorable qui a cumulé le règne du verbe, le mépris du peuple et l'angélisme de la philosophie pénale.

On est obligé de considérer que des personnalités, paradoxalement, sont d'autant plus appréciées qu'elles ont su s'inscrire dans la poésie des songes et un lyrisme incantatoire - supériorité tellement facile, dans un monde politique ne sachant plus ce qu'est une authentique oralité - en étant totalement étrangères à la moindre réussite concrète.

Il y a des mythes qui résistent à tout.

Parce que dans un monde trop réaliste on a besoin de s'illusionner.

Philippe Bilger.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article