Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Que risque l'homme qui a giflé Emmanuel Macron ?

Il n'arrive pas souvent que le Scrutateur n'informe pas ses lecteurs d'un évènement qui aura plus ou moins marqué la journée. Ce 08 juin aura été une de ces journées, et je l'avoue, en cette soirée, je ne me sens pas l'humeur de « me taper » ce travail.

Je livre donc un article du Figaro qui s'est attelé à cette tâche. Je note seulement que « l'évènement », s'est produit pendant l'une ces promenades que s'offre le président de la République, sous prétexte d'informer le public des problèmes en cours,, à grands frais aux frais de la république, alors que la campagne à l'élection présidentielle n'est pas officiellement ouverte. Avec l'argent qui est dévolu à cet effet.

Passons !

Pour que tout le monde soit à l'écoute il s'est produit l'évènement que vous savez : une giffle offerte à M. Macron.

Aussitôt la gifle a été attribuée aux deux personnes coupables du « délit », et immédiatement imputée à deux miltants d'extrême droite, et même à l'action française, un mouvement politique royaliste qui connut son heure de gloire entre 1910 et la fin des années 1930. Ce mouvement qui ne compte plus qu'une centaine de membres sur l'ensemble du territoire national. Les deux «fautifs » nous dit-on auraient crié « Montjoie St-Denis » cris de ralleiment des rois capétiens au 13ème siècle de notre ère. De qui se moque t'on ? Monsieur Macron déclare, le pauvre homme, que de tels individus sont peu nombreux, mais dangereux. Aussi dangereux que tous ces gens qui attaquent tous les jours que Dieu fait, à grands coups de couteaux à égorger ou à décapiter ? ??

Soyons sérieux, et donc réfléchissons avant de nous laisser engranger par les rabateurs du mouvement En Marche.

J'arrête ici mes quelques lignes et vous livre l'article du Figaro qui aide l'éditorialiste du Scrutateur, un peu fatigué, il l'avoue. (Le Scrutateur).


 

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/que-risque-l-homme-qui-a-gifle-emmanuel-macron-20210608

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 09/06/2021 22:42

Le triste, c'est le dérisoire de la geste présidentielle, alors que sont à l'oeuvre, à l'Assemblée Nationale, les fossoyeurs de la France, depuis le funeste "changement de civilisation" initié par la Taubira, pour aboutir à la destruction de la famille et la société.

Déjà, à l'époque, le rapporteur du projet Taubira au sénat, Jean-Pierre Michel, avait osé répondre au philosophe Thibaut Collin : « Ce qui est juste, c’est ce que dit la loi. Et celle-ci NE SE REFERE PAS A UN ORDRE NATUREL, mais à un rapport de force à un moment donné. »

On pourrait en conclure alors, que les lois de Nuremberg, la législation soviétique ou chinoise ,le génocide cambodgien étaient « justes »?

Curieuse conception de la justice ! En tout cas, il est certain que nous rompons avec la civilisation judéo-chrétienne. Mais ce qui vient derrière, ce ne sont pas des lendemains qui chantent, ce n'est plus la civilisation mais bel et bien la barbarie.
L’actuelle majorité en portera l’écrasante responsabilité avec, à sa tête, le chef de l'état.