Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) la "fête de la musique en 2018. Zemmour n'avait pas aimé. Il faut lui faire payer. 2) Hanouna ferait bien l'affaire de Manu. 3) Rafraîssement de mémoire.
1) la "fête de la musique en 2018. Zemmour n'avait pas aimé. Il faut lui faire payer. 2) Hanouna ferait bien l'affaire de Manu. 3) Rafraîssement de mémoire.
1) la "fête de la musique en 2018. Zemmour n'avait pas aimé. Il faut lui faire payer. 2) Hanouna ferait bien l'affaire de Manu. 3) Rafraîssement de mémoire.

1) la "fête de la musique en 2018. Zemmour n'avait pas aimé. Il faut lui faire payer. 2) Hanouna ferait bien l'affaire de Manu. 3) Rafraîssement de mémoire.

Petit Manu est entré dans une fureur à faire trembler le mur de l’Atlantique, la propagandastaffel est débordée et la kommandantur ne sait pas comment mettre fin au succès d’Éric Zemmour. La pilule en vente dans les Monoprix, c’est déjà fait, Peyrefitte est mort depuis longtemps, Duhamel Olivier est constipé et les Traoré sont très occupés. Alors que faire ? 


Le groupe Canal+ s’interroge.
Tétanisé par le succès incroyable d’Éric Zemmour, le groupe Canal+, sous la pression politique de l’Élysée et du CSA (dans tous ses états), a demandé au groupe Bolloré de réunir un comité d’éthique pour examiner le cas Zemmour.
Cinq membres réunis autour d’une table.
Quelles « suites donner au dossier » ? Ambiance de tribunal.
Pour la première fois dans l’histoire de la télévision, les responsables d’une chaîne se mobilisent pour examiner les moyens de faire cesser une émission dont l’audience bat tous les records. Du jamais-vu.
D’autre part, très jaloux des scores de Cnews, les responsables de Radio-France, de France 2 et Lea Salamé exigent l’interdiction de Zemmour sur tous les plateaux, pour retrouver leur monopole des interviews politiques.
Après délibéré, les conseillers pétris d’éthique ont tranché « L’émission “Face à l’info” à 19h00 ne peut pas continuer à être diffusée sous sa forme actuelle. »

Trop de téléspectateurs.
Trop d’adhésion aux analyses politiquement incorrectes du chroniqueur.

L’Élysée fulmine. L’émission doit être remodelée, revisitée, malaxée, ou annulée, et Zemmour reconfiguré à la baisse. Il y a un manquement à la « bien-pensance », des « outrances », des propos qui sont « contraires à la charte déontologique du groupe » : en bref, l’émission est beaucoup trop éloignée de la pensée correcte officielle. Il faut invoquer des sorties de route caractérisées, pour revoir les temps d’antenne de Zemmour à la baisse, ou annuler cette émission. Qu’on apprécie ou pas le personnage de Zemmour, n’est plus le problème. C’est la pluralité d’expression qui est menacée. Et, tout ça est inquiétant ..

En revanche, nous pouvons constater qu’Hannouna le présentateur clownesque de C8, qui réprimande en direct Mila sur la chaîne C8,jeune fille déjà condamnée à mort par des milliers de fatwas islamistes, cet animateur peut continuer de son côté ses pitreries, en empochant tranquillement ses 50 millions de salaire annuel.
Lui n’a rien à craindre des ayatollahs de la pensée unique, de l’Élysée, ou du CSA …
Où vivons-nous ?? Où est la finalité du pouvoir ?? La télévision doit-elle devenir un outil de crétinisation des citoyens ??
Les intervenants qui l'accompagnent dont Marc Menant sont fort intéressants à écouter. C'est tellement plus simple de censurer, plutôt que débattre, arguments contre arguments...

Incroyable ! Scandaleux ! Épouvantable ! mais tellement caractéristique. Bien entendu, quiconque s’indignerait de la procédure d’impeachment déclenchée à l’encontre d’Éric Zemmour serait un complotiste et devrait aussitôt être montré du doigt comme fachocrate obscurantiste, illuminé, dangereux et… immoral.

 

Hé oui ! Comme on dit à l’Élysée : « En plus avec tous les replay, c’est pas très fair-play. » Alors on y réfléchit : la fête de la musique 2018 c’était de la gnognotte. On va faire encore plus hot. L’été sera LGBT, et côté télé, on compte sur le CSA pour faire cesser tout ça. 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Sans oublier la cerise sur le gâteau : bras dessus-bras dessous, doigt d'honneur en prime, avec un dealer de Saint- Martin... Vive la République !
Répondre