Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

3) Dans l'êle du Docteur Moreau.
3) Dans l'êle du Docteur Moreau.
3) Dans l'êle du Docteur Moreau.

3) Dans l'êle du Docteur Moreau.

François-Xavier Bellamy est un jeune philosophe brillant (normalien, agrégé de philosophie) , qui comme tout philosophe s'interroge et invite les citoyens à s'interroger, plutôt qu'à se prosterner devant les idoles du jour.

Il invite par delà les « informations » (la propagande) déversées à gros bouillons par les manipulateuurs aux ordres de la prétendue majorité macronienne (moins de 10% des suffrages exprimés lors des élections de dimanche dernier) , il invite donc à prendre son temps pour réfléchir.

Ce qui se passe présentement est ce qu'un romancier de génie Aldous Huxley avait décrit dans son grand roman d'anticipation Le meilleur des mondes.

Je signale encore un film que j'ai du au début des années 70, avec Marlon Brando, qui donne une idée de ce à quoi peuvent aboutir les manipulations génétiques (deuxième lien : Deux minutes d'informations sur ce film).

Le Scrutateur.

 

I) FrançoisXavier Bellamy :

  https://www.youtube.com/watch?v=xp1c5labYNI

 

 

 

II) L'île du docteur Moreau :

 

https://www.youtube.com/watch?v=R9YyvMixoU4

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 01/07/2021 00:30

En voyant ce film qui fait frissonner, je me rappelais que même en milieu aquatique où la fécondation est externe, jamais le spermatozoïde d'une espèce ne féconde l'ovule d'une espèce différente de la sienne.
Lorsque l'homme croise artificiellement deux espèces qui sont proches, les descendants sont ,malgré tout, stériles.
Derrière l'expérimentation animal/ homme apparait en filigrane la volonté de faire disparaître les limites entre les deux et de modifier les génomes .Il n'y a plus que de la chimie, de la matière.
Aucun être à respecter : pour les nouveaux nazis, l'homme n'est rien, rien de plus que les autres animaux , pour que l'expérimentation soit possible sur lui.

Le scénario du" meilleur des mondes" se rapproche de plus en plus de nous depuis les 4 ou 5 dernières années, par la réalisation et les essais sur des utérus artificiels, qui feront suite sans doute aux mères porteuses
En 2017,à Philadelphie, des fœtus d’agneaux ,furent conservés dans une poche aux allures de « sacs sous vide ». Mais à l’époque, les agneaux s’étaient développés extra-utero en fin de grossesse
Plus récemment , le17 mars, une équipe israélienne révèle, avoir réussi à faire grandir des embryons de souris, durant 6 jours, ex-utero, dans des tubes transformés en utérus artificiel.

Il faut faire avancer la recherche ...L'argument massue .Pour que les connaissances progressent ; et bien sûr pour le bien (médical)de l'humanité ( comme si le développement humain n'était pas déjà largement connu !)…
Comme pour l'avortement, la recherche est autorisée (donc le maintien en vie) à des stades de plus en plus avancés du développement, au-delà de 14 jours . Le sens de l'expérimentation, toujours chez des Mammifères indique bien le but poursuivi.

Faire grandir un embryon en dehors du corps de la femme, s'appelle: l’ectogenèse.
Si elle paraît vertigineuse, dans les faits, le tout début et la fin de la grossesse, peuvent déjà se dérouler de façon extracorporelle. Jusqu’au 5e jour, lorsqu’il y a fécondation in vitro.

Manque encore le conditionnement à l'amour de sa servitude, pour que se réalise la société "parfaite" :
"Un État totalitaire vraiment efficient serait celui dans lequel le tout-puissant comité exécutif des chefs politiques et leur armée de directeurs auraient la haute main sur une population d'esclaves qu'il serait inutile de contraindre, parce qu'ils auraient l'amour de leur servitude. "