Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Jean-Pascal Zadi a présidé la dernière (en date seulement, hélas) du Bal des maudits. 2) Une brochette d'artistes.
1) Jean-Pascal Zadi a présidé la dernière (en date seulement, hélas) du Bal des maudits. 2) Une brochette d'artistes.
1) Jean-Pascal Zadi a présidé la dernière (en date seulement, hélas) du Bal des maudits. 2) Une brochette d'artistes.

1) Jean-Pascal Zadi a présidé la dernière (en date seulement, hélas) du Bal des maudits. 2) Une brochette d'artistes.

Parce que Monsieur Césaire a imprimaturé la négritude comme marque identitaire de la Martinique, et de la Guadeloupe, n’importe quel africain mal dégrossi et puisant toute sa contenance de veau d’or dans son afrocontinentalié aurait la permission de se croire investi de la mission de jouer au perroquet sur des sujets dont il ne sait rien devant un parterre de mythomanes habitués à jouer la comédie en excellant dans celle du gloussement de la hyène de basse-cour ? Heureusement que cet excrément de la terre ne se pique pas d’aéronautique  ! Au train où les veaux d’or prennent le dessus sur les mortels, le ciel tomberait aussitôt sur la tête des passants.

En résumé, il se confirme que ce sont de plus en plus des spécialistes qui exposent - de manière très scientifique - les différents problèmes qui pourraient surgir aux quatre coins du monde, pour que la lumière soit
(en commençant par celle des projecteurs lorsqu’elle se braque sur leurs misérables personnes). Autrefois, c’étaient des démagogues qu’il fallait se méfier. Maintenant ce sont les crétins qu'il faut craindre parmi lesquels les niais se taillent la part la plus médiatique. À plus forte raison quand ils usurpent - de bonne foi malheureusement, puisqu’« On » les en a persuadés - le statut de divinités. Alors forcément, ils veulent chasser les mortels du monde... que ces derniers ont pourtant construit. Comme si en désertant le continent de toutes les inventions les Saigneurs rééditaient, mais en hordes cette fois, la présence du Christ sur la terre.

Que (celles z’é) ceux qui croient le faux témoignage interdit ne s’émeuvent pas outre-mesure : la connerie ne l’est pas. La scélératesse non plus. S’ils en redemandent, ils seront comblés.

 

https://la1ere.francetvinfo.fr/ceremonie-des-cesar-jean-pascal-zadi-denonce-le-scandale-du-chlordecone-957694.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 15/03/2021 14:59

La médiocrité distinguée en talent, la vulgarité déguisée en vertu.et l’hypocrisie de l’entre soi faisant la promotion du vivre-ensemble, imposant la propagande politique de la diversité :
" Trompettes de la renommée , vous êtes bien mal embouchées ! "

Ne manque que l'actrice franco-sénégalaise qui comptait, l'an passé le "nombre de noirs" dans la salle et qui récidive en évoquant a chance de notre pays ," avec comme point de départ une histoire assez difficile, chargée de violence, une histoire lourde, un passif, une sorte de contentieux… à l’arrivée, aujourd’hui, d’avoir une population avec des religions, des croyances, des langues, des cultures, des identités différentes et mélangées ».

Quel pays est exempt de tout reproche et d'une telle histoire ? Que savent ces nomades ,de l'histoire de France qu'ils évoquent avec aplomb, prétendant l'améliorer de leur seule présence ?
Surtout, en quoi le multiculturalisme est-il un apport, si ce n'est au contraire de dissoudre l'identité dans la pluralité ?
En un mot comme en cent, devrons nous remercier qu'on nous impose la bêtise et l'arrogance qui souvent l'accompagne, davantage contribution à l'effacement qu'au rayonnement de la France.

xam Cirederf 15/03/2021 12:14

Certains appelleront cela la diversité!!! Quel malheur que ces "noirs" aient si peu confiance en leurs réelles capacités (si elles existent réellement...) au point de vouloir faire le "buzz" pour essayer d'exister. Enfin ils croiront avoir été intelligents en faisant cela.