Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

2) Place du capitole à Toulouse vers 2080 ? 3) Nos futurs compagnons de chasse? s
2) Place du capitole à Toulouse vers 2080 ? 3) Nos futurs compagnons de chasse? s
2) Place du capitole à Toulouse vers 2080 ? 3) Nos futurs compagnons de chasse? s
2) Place du capitole à Toulouse vers 2080 ? 3) Nos futurs compagnons de chasse? s

2) Place du capitole à Toulouse vers 2080 ? 3) Nos futurs compagnons de chasse? s

C'est une lectrice qui adresse au Scrutateur ce billet qui signifie que l'esprit critique n'esr pas mort malgré les tapages médiatiques. Je la remercie, et j'ajoute le lien que j'ai intitulé Vers un nouvel âge glaciaire. (LS).

 

« Petit sujet : le temps de la Terre n' est pas le même que le temps humain . Voilà quelques milliers d ' années la glace recouvrait la planète quasiment jusqu' à l' équateur . La déglaciation a commencé il y a 20.000 ans ( une bricole pour la terre ) . Et donc nous sommes toujours sur cette lancée . Tous les arguments alarmistes , mais surtout politiques , ne visent qu' à nous culpabiliser dans une évolution qui ne nous concerne pas . Comment certains peuvent-ils être aussi prétentieux pour nous rendre coupables d' un hypothétique réchauffement ? Que nous soyons attentifs à la propreté de la planète est bien sûr un impératif , ne serait-ce que par hygiène . Que nous arrêtions de polluer les océans ok . Mais nous faire croire que l' Homme est responsable du changement climatique non , non et non . Nous n' avons qu' une chose à faire : nous adapter , ça devrait être possible , non ?

Mireille, date d’envoi : Hier, à 15:54

Ah , j' oubliais de dire que chaque changement climatique se produit environ tous les 100.000 ans . ».....

Vers un nouvel âge glaciaire ?

 

La question se pose malgré les tenants de la catastrophe climatique annoncée par la fameuse conférence de Paris. Mais les savants sont divisés. Comme les grands médecins et grands professeurs de médecine sur l'épidémie de Covid.

Il est peut-être bon de prendre conscience, nous prolétaires de la science, des enjeux politico-économiques en amont de ces disputatios.

En attendant lisez plutôt :

https://www.lefigaro.fr/sciences/2015/07/13/01008-20150713ARTFIG00193-une-mini-periode-glaciaire-pourrait-toucher-la-terre-a-partir-de-2030.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Mr Boulogne, et merci à cette intervenante.

L'Homme est devenu incorrigible sur notre sol...

Avec 1% de la population mondiale, nous voulons imposer notre vision en toutes choses au reste de la Terre, d'où le changement de climat entre autres ?

Avec la météorologie nationale crée sur notre sol et étendue à l'Europe au 19 ème siècle, forts de modèles mathématiques, nous affirmons que la présence de l'Homme change le climat par notre production excessive de CO2.

L'Ecologisme nous entraîne vers la généralisation des véhicules électriques, en planifiant la destruction du parc nucléaire ( peu polluant ) et en comptant mordicus sur une production renouvelable : les Eoliennes qui se reposent plus qu'elles ne produisent et qui freinent quand le vent est trop fort ; tout comme les panneaux solaires qui ne travaillent qu'à mi-temps !

Sans compter la nuisance de ces éoliennes, reconnue très récemment par la Justice, avec mise à l'arrêt d'un parc modeste en production, mais gigantesque en volume de béton de fixation si une éventuelle destruction était imposée !

Pourtant, pour contrer les batteries de stockage indispensables à ces énergies renouvelables, mais très polluantes et dont le recyclage devrait nous coûter un très gros effort financier ; sans compter les extractions de produits rares (venus d'ailleurs) nécessaires à leur fonctionnement, de nombreux cerveaux fument à la recherche d'un hydrogène facilement stockable et très propre par ailleurs mais qui peine à émerger pour des questions de production/stockage embarqué !

En lieu et place de telles dépenses inutiles... pas pour tout le monde ; pourquoi ne pas envisager de faire un effort colossal sur la construction de bâtiments ou de maisons individuelles à énergie positive ou par la géothermie, sans oublier de revenir à des moyens de transport individuels à taille humaine, peu énergivore et / ou forcer sur les transports collectifs propres (hydrogène possible) en milieu urbain...

Le coup de froid de 1956 n'est pas un cas isolé, l'Histoire des Hommes est bien plus parlante que la météo récente, et j'attends avec impatience, le discours réel des prélèvements de carottes glaciaires qui à ma connaissance ne sont pas très vulgarisés , peut-être pour éviter de trahir un certain courant écologiste mondial.

Bonne soirée, Cdlt Cjj
Répondre
L
Ayant tuer Dieu définitivement l'homme se prend aujourd'hui pour lui, d'où les imbécilités auxquels nous assistons !
Mais effectivement la terre poursuit son cycle sans s'occuper des petits vers de terre que nous sommes !
Répondre