Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Harry Durimel, nouveau maire de Pointe-à-Pitre.

1) Harry Durimel, nouveau maire de Pointe-à-Pitre.

 

Il y a quelques jours je parcourais à pieds (et masqué) ma commune natale, Pointe-à-Pitre, que j'ai connue, il y a longtemps, pleine de vie et agréable à vivre. Malheureusement depuis des décennies la ville était tombée entre les mains du parti communiste, puis « progressiste » (mais sous la direction d'une même famille, les Bangou père et fils, Henri et Jacques).

Le déclin dès lors s'est installé puis, sans cesse accéléré.

Tout récemment le peuple pointois s'est débarrassé de la dynastie, et a installé une équipe moins idéologisée, sous la férule de l'avocat Harry Durimel.

Je me promenais donc dans ma ville avec tristesse, mais avec espoir tout en constatant la difficulté de la tâche à entreprendre, avec un déficit de plus de 85 millions d'euros (pour une ville de 16000 habitants, contre 26000 il y a cinquante ans).

Il faut parcourir le terrain à pieds pour constater la catastrophe. Partout des ruines, des dents creuses et hideuses qui donnent à cette ville pompeusement baptisée « ville d'art et d'histoire » l'aspect de Pompéi (après l'éruption et avant la restauration). Le commerce à émigré vers les communes voisines. Dans cette ville autrefois si vivantes il n'y a plus que deux rues commerçantes (Frébault, et partiellement la rue Schoelcher). Paradoxalement après 08 heures du matin la ville est transformée en parc automobile.

Les médecins, les dentistes, ophtalmos,etc, ont quasiment déserté la ville et les gens âgés doivent s'imposer des déplacements difficiles pour recevoir des soins.

Peut-on espérer de l'équipe de M. Harry Durimel un redressement sinon immédiat (rappelons nous la dette!) du moins progressif ?

Il ne faut jamais désespérer.

Or, hier je recevais deux documents émanant du maire montrant la détermination du gouvernement français à aider Pointe-à-Pitre à éviter la catastrophe.

Le premier est une lettre du maire au préfet de la Guadeloupe prenant acte de cette bonne nouvelle : l'élection de la Guadeloupe au Corom (Contrat de Redressement Outre-Mer).

Le deuxième est le détail des caractères dudit COROM, trop long pour que je puisse le reproduire ici (plus de 40 pages).

Y a t-il de l'espoir ? Oui, si la municipalité s'attache à l'urgence, non à des projets fumeux de politique politicienne ;

Moyennant quoi, de nombreux pointois, dont le Scrutateur, apporteraient leur soutien à cet objectif impérieux.

(LS).

Lettre Du Maire de Pointe-à-Pitre Harry Durimel au préfet de la Guadeloupe le 15 janvier 2021:

Pointe-à-Pitre, le 15 janvier 2021
Direction générale des services

Affaire suivie par :

Béatrice GOMBAUD-SAINTONGE PASBEAU

Tel. 0590 93 85 13

 


Le Maire

à

Monsieur le Préfet de la Région GUADELOUPE

4, rue LARDENOY

97100 BASSE-TERRE CEDEX
N° réf : HD/BP/NP/1-2021/3

Objet : Lancement candidature COROM
Monsieur le Préfet,

J’ai bien reçu votre lettre en date du 24 décembre 2020, m’informant de ce que la Ville de Pointe-à-Pitre est éligible au dispositif de contrat d’accompagnement des communes d’outre-mer en difficulté financière, dit COROM (COntrats de Redressement Outre-Mer).

Je tiens à vous remercier pour votre sollicitude et à vous affirmer, par la présente, mon engagement plein et entier ainsi que celui de notre équipe municipale, pour le redressement des comptes de la ville, en même temps que sa redynamisation économique.

Aussi ai-je l’honneur, au nom de la ville de Pointe-à-Pitre, de candidater au dispositif COROM.

Vous trouverez à l’appui de ma demande, en pièce jointe, un dossier où sont exposés nos fermes engagements pour une ville rénovée et résiliente.

Soyez assuré que j’ai pris la mesure de l’opportunité qui s’offre à nous, et ai immédiatement mobilisé les cadres, afin que vous soient présentées la situation actuelle de la ville et notre ambition de lui faire retrouver son aura.

Ainsi, le rapport qui vous est transmis se décline comme suit :

Après avoir dressé un état des lieux, puis exposé le projet de développement territorial de la nouvelle majorité et les mesures concrètes de transformation d’ores et déjà engagées par celle-ci, sont présentées, d’une part, les actions structurantes à entreprendre de toute urgence et, d’autre part, l’esquisse des grandes lignes d’une nouvelle trajectoire financière pour redresser les comptes tout en considérant les contraintes.

Le dispositif COROM est appréhendé comme une réelle chance pour Pointe-à-Pitre, ville capitale et de sous-préfecture, labélisée ville « d’art et d’histoire », ville « active et sportive » et ville « terre de jeux ». Notre ville doit pouvoir retrouver son attractivité, en termes de population et d’activités économiques, qu’elle a perdue au bénéfice des autres villes de l’agglomération dont elle est le cœur. Ce n’est  qu’ainsi quelle .pourra alors faire face .aux nouveaux défis générés par le réchauffement climatique, la crise sanitaire et ses incidences socio-économiques sans précédent. La protection et l’aménagement du littoral pointois revêtent un caractère urgent. Et s’il est vrai qu’un consensus semble se dégager avec le Grand Port Maritime de Guadeloupe, autour du projet Karukéra Bay, ces problématiques nécessitent un concours majeur de l’Etat, que nous appelons de nos vœux. Les engagements réciproques de la ville et de l’État permettront de répondre aux enjeux du « monde de demain », digitalisé et sécurisé. Sachez que notre majorité nouvellement élue et l’administration communale sont d’ores et déjà prêtes et mobilisées pour recevoir l’équipe d’assistance technique qui nous accompagnera dans l’élaboration du plan pluriannuel pour le renouveau de Pointe-à-Pitre, et s’engagent à une totale transparence, dans une dynamique collaborative. Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire ou d’éventuels échanges verbaux que vous pourriez souhaiter.

 

Harry Durimel.

 

Ampliation à Monsieur le Sous-préfet de l'arrondissement de Pointe-à Pitre

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Hélas dieu seul sait qui aurait à faire peut on faire confiance au nouveau Maire soyons fous restons positifs
Répondre
L
J'avais déjà trouvé cela en 2008 lors d'une quinzaine passée en Guadeloupe, j'en aurai pleuré!
Répondre
X
Cela est certes encourageant, en souhaitant que ce que nous entendons encore sur les ondes de la part de "parlementaires" ne se généralise pas : changement de statut!!!! Si le COROM doit être mis en place, pourvu que les autres dans leurs forum pour changement de statut n'aient JAMAIS de QUORUM!!!
Répondre