Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ce jour là déjà, il y a quatre ans, ils contestaient déjà Trump !

Ce jour là déjà, il y a quatre ans, ils contestaient déjà Trump !

Chaos au Capitole: le dernier sursaut de la secte Trump. La presse s’en donne a cœur joie pour qualifier des Américains qui refusent la mafiosité d’une secte précisément qui s’est emparée des esprits d’abord via une sorte de pacte entre le mouvement gauchiste américain du moment, en quelque sorte, et via la Finance, la technologie, la logistique dans une farce à la fois clubiste et institutionnelle dont l’influence s’étend peu à peu à toute la sphère occidentale relayée par toutes sortes de réseaux où s’entremêlent l’occulte et l’officiel.

 

La secte Trump ! Elle est bien bonne celle-là. On croirait lire un bulletin de santé de Mitterrand. (Pour les plus jeunes lecteurs qui s'interrogeraient sur cette allusion à la santé de Mitterrand, je conseille de lire le chapitre 09 du récent livre de Michel Onfray, quasi exhaustif sur la question Vies parallèlles de Gaulle/Mitterrand, chapitre 09). Ce sont les mêmes « démocrates » qui encensent le bel élan qui a porté « le peuple » à prendre la Bastille en 1789 - et dans quelles conditions ! - et qui méprisent la visite du Capitole par des oies qui en ont assez d’être prises pour des dindes. Qui peut penser que le diable ne rit pas de toutes ses forces à la lecture des p’tites blagues.

NB : L'article qui suit (cf Lien) émane du site Challenges, proches des sorcières de Washington)

https://www.challenges.fr/monde/le-dernier-sursaut-de-la-secte-trump_744648

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch ETZOL 11/01/2021 22:45

Les mêmes qui participent au lynchage en coupant la parole au président, acceptaient des millions et des millions de dollars voie des centaines de millions de publicités de spam et tweets de même nature que ceux reprochés aujourd'hui, sur les réseaux sociaux lors de son élection en 2016... Maintenant, il faut faire allégeance au totalitarisme progressiste et jouer les offusqués de circonstance...