Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Scènes de violence à Paris, hier. Ce qui manque c'est moins le dispositif légal de répression de la violence illégitime, qu'un pouvoir politique lucide, et courageux.

Le pouvoir dispose du dispositif législatif nécessaire à la maîtrise des évènements. Ce qui est grave c'est l'absence de compréhension de ce qui se passe, au niveau des dirigeants par manque de courage, et par leur imprégnation de la mentalité anarchisante issue de mai 68, dont ils sont imprégnés, y compris Emmanuel Macron comme on le voit dans ce qu'il dit, et dont ses discours et interventions télévisées. (LS).

Les appels au calme lancés par Emmanuel Macron lors de son intervention vendredi 4 décembre sont restés lettre mort. De grosses dégradations ont été constatées en marge du cortège contre la loi sur la sécurité globale.

Les images sont désormais bien connues, et elles ont à nouveau émaillé la manifestation contre la loi sécurité globale, samedi 5 décembre à Paris

 

Loi Sécurité Globale - Plusieurs voitures brûlées, barricades en feu, magasins saccagés... Le chaos au coeur de la manifestation parisienne le samedi 5 décembrepar Jeanmarcmorandini.com 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

castets 07/12/2020 10:24

Bonjour Mr Boulogne,
Sur un dernier article, vous parliez de Perdreau... Ici Le PR dans toute sa splendeur le pigeon du " en même temps ".
Le Chef de Armées, en dehors du Parlement aux oubliettes, peut-il être en même temps Pompiers et Pyromane au risque de se couper complètement de ses bases Régaliennes.
Sous peine d'une ligne de fracture irréversible, force doit rester à la Loi et à la force légitime du Pouvoir donné par le Peuple.
Le métier de danseuse va devenir très difficile pour le PR, il risque de se retrouver un jour bien seul ; mon inquiétude d'un Pouvoir de la rue grandit à vue d’œil.
Peut-être un bombinette sale à sa disposition pour traiter les points noirs à venir ?
Macronmacronmacron, et moi et moi-émois !!!
Bonne journée, Cdlt Cjj

Ch ETZOL 07/12/2020 00:48

« La souveraineté et la démocratie sont comme l’avers et l’envers d’une même médaille » disait le Général.
Or l'idée même de souveraineté, tant à l'intérieur que vis à vis de l'extérieur, est battue en brèche, ou n'est pas comprise au plus haut niveau de l'état. Les éléments extrémistes et anarchistes, se qualifiant d'anticapitalistes ou antifascistes profitent alors de cette situation de faiblesse pour saccager, renverser et détruire, ne cherchant qu'à déstabiliser, donnant de plus en plus l'impression au citoyen d'un pouvoir impuissant et passif, dont ceux-là prétendent qu'il est illégitime.
Donc le suffrage universel ne serait plus garant de légitimité ?
Bafoué par la "pagaille", au détriment des français.