Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) La rue Bébian dans son état actuel. 2) La rue François Arago dans les années 19230. Le cyclone 1928 l'avait rasée. Elle a aujour'hui une autre allure.
1) La rue Bébian dans son état actuel. 2) La rue François Arago dans les années 19230. Le cyclone 1928 l'avait rasée. Elle a aujour'hui une autre allure.
1) La rue Bébian dans son état actuel. 2) La rue François Arago dans les années 19230. Le cyclone 1928 l'avait rasée. Elle a aujour'hui une autre allure.

1) La rue Bébian dans son état actuel. 2) La rue François Arago dans les années 19230. Le cyclone 1928 l'avait rasée. Elle a aujour'hui une autre allure.

Sur le site très intéressant de l'association Gens de la Caraïbe, (ghcaraibe@listes.u-picardie.fr )une information de M. Guy Stehlé sur les anciens noms des rues de Pointe-à-Pitre est de nature à intéresser les lecteurs du Scrutateur. En voiçi la liste, et quelques précisions supplémentaires (LS) ;

 

 

Dans une annexe II au procès-verbal du février 1884 de la mairie de Pointe-à-Pitre se trouve un "Rapport de la Commission des rues". J'y relève:


Rue de la Source (de la place Morne-à-Caille jusqu'à la rue Dubouchage) ....Rue Denfert
Rue de la Source (depuis la rue Dubouchage )...Rue Thiers 

Boulevard intérieur ... Boulevard Chanzy 

Boulevard extérieur ... Boulevard Faidherbe 

Rue des Jardins ...Rue Schoelcher 

Rue de la Loi ...Rue Bébian 

Rue Royale ... Rue de la République 

Rue Dauphine ...Rue Victor Hugo 

Rue de la Reine ... Rue de la Liberté

Rue de l'Arsenal ... Rue Dugommier 

Rue Verte ... Rue Vatable 

Rue Traversière ... Rue de  l'Abbé Grégoire

Rue de l'Eglise ... Rue Lamartine 

Rue de l'ancien Canal ... Rue Barbès  A noter que l'on trouve aussi simplement  Rue du Canal

Rue de l'Hôpital ... Rue du Lycée 

Rue Sainte Lucie ... Rue Raspail 

Rue Tascher... Rue Gambetta    J'ajoute que je l'ai aussi trouvée avec un nom ancien "Rue des Juifs"

Rue du Pélican ...Rue Campenon 

Rue de la Martinique ... Rue Delgrès 

Rue de Provence ... Rue Grévy 
Impasse Bosc ... Imp. Brissot de Varville

Impasse conduisant à l'Habitation Ferret ... Impasse Baudin 

Impasse partant de la forge de Rosancourt pour aboutir au faubourg Nozières ... Impasse Hinselin 

Rue Woldemard ... Rue Anatole Léger 

Quai d'Ennery ... Quai Layrle  

D'un côté de la nouvelle boucherie... Rue Boyer Peyreleau 

Rue de l'autre côté .. Rue Léonard.       On notera que ceci a changé à la suite de la destruction de la "Boucherie" dans les années 50.

Quai de la Marine ;...Quai Gâtine 

Quai de la Boucherie ... Quai Perrinon 

Quai Bourbon  .... Quai Ferdinand de Lesseps

Place du Morne à Caille;... Place Camille Desmoulins

Rue du Morne ... Rue Victor Hugues 

Quai d'Arbaud ... Quai Agénor de Gasparin 

Rue transversale de Dourneaux ... Rue Bouchony Lordanet

Rue Sainte Anne ... Rue Lethière  

Rue des Francs-Maçons ... Rue François  Arago

Le Rapporteur de la Commission est le Dr A. Issac

J'espère que cela pourra servir

Amitiés à tous 


 

Guy Stehlé


 

(1) Lire cet article sur la rue Bébian paru sur Le Scrutateur en 2016. Lire ou relire, c'est intéressant.


 

http://www.lescrutateur.com/search/Rue%20B%C3%A9bian%20%C3%A0%20Pointe%20%C3%A0%20Pitre/

 

(2) La rue Arago qui inspira un roman à Georges Cocqs. En voiçi une photo des années 1920. Grâce au Cyclone de 1928, qui la ravagea, elle a heureusement changé d'allure.  

http://www.lescrutateur.com/2014/10/rue-francois-arago-de-georges-cocks.html

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
La comparaison, amusante, est aussi intéressante car la rue Royale devient celle de la république, celle de la Reine, remplacée par la rue de la liberté ou le quai Bourbon , dénommé de Lesseps. La rue du "morne à caille" respire un autre air que Victor Hugues; l'expression est d'ailleurs toujours employée.
Bref il semble que la commission des rues ait voulu honorer de "grands hommes", tous
surgis à "l'an I " de la république,(date de naissance proclamée) ou postérieurement.
Un "Du passé faisons table rase" pas si innocent, à l'époque de M Armand Hanne, maire de Pointe-à-Pitre depuis 1882 et de son adjoint M Adolphe Cicéron, de "gauche démocratique".

Finalement une volonté d'oubli, de rayer une nature, une histoire autant que de faire une mémoire autre, depuis la pointe à Peter, pêcheur hollandais installé au XVIIe siècle. Mais la révolution n'était pas encore passée !
En moins violent bien sûr, cela rappelle les nombreux châteaux et manoirs en métropole dont les blasons ou les noms et les dates, en façade, furent martelés pour effacer toute trace de ceux qui avaient vécu jusque - là et qui pouvait en maintenir au moins le souvenir. Ou encore la profanation des tombes de tous les rois de France et l'exhumation de leurs corps par les révolutionnaires.
Il fallait qu'il ne reste RIEN ,pour que personne ne puisse se recueillir, ou pour priver les jeunes générations d'une partie de leur passé.
Cependant, comme lors de la révolution, certains commencent à être victimes de nos iconoclastes contemporains, toujours en vertu des grands principes et des bons sentiments.
Répondre