Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Du très beau chant : Panis Angelicus. Paroles de St-Thomas d'Aquin, musique de César Franck. Interprétation d'Elmut Lotti et Michael Junior.

Assez « gonflé » par une actualité turbulente, médiocre et vulgaire risquant de nous entraîner dans sa médiocrité, je fais, provisoirement une halte, dans mes commentaires de la politique, et vous propose d'écouter un chant que je trouve merveilleux : le Panis Angelicus dans le texte de St-Thomas d'Aquin et une de ses traductions celle de Lionnel-Edouard Martin. Les interprètes sont jeunes et talentueux : Helmut Lotti et un enfant  Michael Junior.

C'est court, mais « génial » comme diraient les jeunes, non sans raisons.

Restons fermement ancrés sur nos valeurs. Sursum corda !

(LS).

 

Helmut Lotti & Michael Junior - Panis Angelicus - YouTube

 

Ce lien avec you tube ne fournit pas, semble-t-il, les images.

Dans ce cas cliquer ci-dessous.  :

 

https://www.youtube.com/watch?v=Nr_ikVdX-C0&app=desktop

 

Le pain, le pain de l’ange
Devient le pain de l’homme,
La céleste boulange
Met un terme aux idoles !
Ô la chose étonnante :
Le pauvre, l’humble ilote
Du dieu qu’il mange s’alimente !

Ô triple Déité
En un : nous t’en prions,
Daigne nous visiter
Comme nous t’adorons ;
Mène-nous par tes sentes
Au lieu que vous voulons :
À la lumière que tu hantes.


Panis angelicus
fit panis hominum;
dat panis caelicus
figuris terminum;
O res mirabilis:
manducat Dominum
pauper, servus et humilis.
Te, trina Deitas
unaque, poscimus:
sic nos tu visita,
sicut te colimus;
per tuas semitas
duc nos quo tendimus,
ad lucem quam inhabitas.

Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Mr Boulogne, que répondre après ces voix célestes et cette superbe orchestration , si ce n'est une réponse globale de remerciements à la Création en général et en musique :
https://www.youtube.com/watch?v=ddLd0QRf7Vg
Merci pour ce reposant intermède dans l'ébullition ambiante et bonne journée, cdlt Cjj
Répondre
C
Etonnant duo, la voix la plus puissante n'est pas celle que l'âge permet d'imaginer... mais la valeur n'attend pas le nombre des années
Très beau chant liturgique pour accompagner l'élévation du corps du Christ, présent dans l'hostie.

Dans une même invocation, le motet "Ave verum corpus" composé en 1791 par Mozart, est aussi très évocateur du mystère renouvelé à chaque messe :
Salut, vrai Corps né de la Vierge Marie,
qui as vraiment souffert, immolé sur la croix pour l'homme.
Toi dont le côté percé laissa couler de l'eau et du sang,
sois notre viatique à l'heure de la mort.
Ô doux Jésus ! Ô bon Jésus ! Ô Jésus, Fils de Marie !
Répondre