Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) L'actuel leader de la "pensée" jaune. 2 ) L'ancien joueur de foot de l'équipe de France de foot se représente ainsi le totem de l'équipe.
1 ) L'actuel leader de la "pensée" jaune. 2 ) L'ancien joueur de foot de l'équipe de France de foot se représente ainsi le totem de l'équipe.

1 ) L'actuel leader de la "pensée" jaune. 2 ) L'ancien joueur de foot de l'équipe de France de foot se représente ainsi le totem de l'équipe.

Lilian Thuram s'est assigné un objectif : casser la « pensée blanche »(?). Lucide ou non ? C'est une autre question. Il le détaille avec une maîtrise discutable et discutée. Mais à l'oral, sur les chaînes de TV qui l'accueillent avec bienveillance, il procède avec assurance et cet accent au phrasé curieusement bobo, et la suffisance de l'intellectuel mimétique (ou du moins de « l'intello parigo » qui se veut supérieur).

On connait son refrain : "on ne nait pas blanc,  on n'est pas blanc, on le devient ». Dans la culture blanche il y a l'assurance d'être supérieur ; mais c'est un préjugé acquis, sans rapport avec la réalité. D'où M. Thuram tire t'il cette assurance ? De la culture africaine, noire ? Pourtant il est né en France, à l'Anse Bertrand en Guadeloupe, pas au Togo, ni au Sénégal. Et la pigmentation n'est pas le siège de la pensée.

En fait Lilian doit tout, à la France, notamment sa langue, et ses maîtres sur le plan sportif et sur le plan culturel. Qu'il déblatère contre la France et le monde blanc en général, - si cette expression a un sens, - ce n'est qu'un avatar de cette civilisation (non d'abord une race) qui joue actuellement contre son camp et son histoire. Cet avatar finira par exploser. Mais l'Europe en a vu d'autres. Il suffit d'attendre et aussi, surtout, de réapprendre à penser.

 

Mais Lilian Thuram, devra faire face à d'autres contradicteurs que ceux qui lui reprochent ce qui pourrait bien être un racisme anti blanc.

 

En l'Afrique qui lui est chère se trouvent des gens, en Ethiopie et ailleurs, tel le docteur Umar Johnson,  pour qui il existe une pensée autrement dangereuse que « la pensée blanche », et c'est « la pensée jaune ». On trouvera ci-dessous cette variante colorée, déviante du thuramisme pur. L'orateur prèche en galimatias, éructant avec force postillons « marcusiens » autre caractéristique du thuranisme familial.

Il faut l'écouter, lecteurs amis. Au bout de trente secondes on ne rit plus, on a envie d'aller ailleurs de pulvériser ce discours paranoïaque. Mais il faut pourtant regarder la réalité en face. Ces gens là existent. Comme jadis Hitler ou Goebells existèrent. Il faut chercher le vaccin capable de les neutraliser.

Je voudrais pour conclure dire ce que je pense, à savoir qu'il n'y a pas de pensée blanche ou noire, ou jaune. Ce n'est pas l'épiderme qui pense, mais l'esprit. Je connais Socrate, Descartes, Krishnamurti, Gandhi, Confucius, Léopold S Senghor. Ils pensent plus ou moins bien et profond. Mais c'est à l'aune de la pensée que se hiérarchise leur éventuel génie, pas à la teinte de leurs épidermes.

Et tant pis pour les loups déguisés en brebis.

 

Le Scrutateur.

 

La Pensée Jaune :

 

https://www.facebook.com/watch/?v=547491032853399

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article