Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Histoire : Quand Frédéric Régent remet les pendules à l'heure sur la question de l'esclavage et des « réparations ».

J'écoutais ce matin sur une radio honorable, du moins dans sa matinale de 06 à 08 heures du matin, un Haïtien immigré en Guadeloupe, faire l'éloge d'Haïti (et pourquoi pas par patriotisme!) mais en l'assortissant de propagande pas très française. Mais il y a un minimum de pudeur à observer quand on connaît la tragédie de cette nation depuis son indépendance. Je ne lui jette pas la pierre cependant quand on sait la lente perte de sens du mot pudeur (de même que celui d'honneur) dans nos classes dirigeantes et médiatiques en France.

Nôtre jeune Haïtien évidemment parla du problème des « réparations », etc.

Il est donc utile de se remémorer les propos de l'historien originaire de la Guadeloupe Frédéric Régent, sur les fameuses réparations. (LS).

 

https://www.youtube.com/watch?v=1GXhQffcM6o

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude HOUEL 18/11/2020 15:42

F. Régent est un vrai historien avec une vision objective qui change de ceux,vrais ou pseudo confrères, qui adaptent à leur manière l'Histoire.
Quand on parle de ce sujet il est une approche qui n'est pratiquement jamais abordée, dans la longue histoire des esclavages, c'est celle de la chronologie.
Il est de notoriété que depuis le début de l'humanité chaque peuple ou ethnie a été à tour de rôle, esclavagiste et esclave car,malheureusement, l'accaparement,souvent brutal,des êtres,des territoires et des biens est inscrites dans nos gênes, probablement comme nécessaire à la pérennité de l'espèce.
Donc inscrire l'esclavage uniquement dans l'histoire de France,à partir du 17ème siècle, est très réducteur.
Il est un pan de l'histoire de l'humanité révélée par des recherches récentes qui retrace l'envahissement de l'Eurasie, donc de la France,par l'homosapiens venu de l'Afrique, il y a environ
120 000 ans, coloniser des peuples qui étaient sur place en les anéantissant.
Peut-on pour autant lui attribuer, à lui et à ses descendants,dont nous faisons partie, nos malheurs actuels ?
Il est cependant évidant que cette démonstration là est dérangeante pour les taubira et affiliés car elle contredit leur démonstration.
Il ne faut pas pour autant hésiter à l'opposer aux historiens sectaires à la mémoire sélective.