Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

À « complotistes », complotistes bien plus qu’et demi : comploteurs invétérés
À « complotistes », complotistes bien plus qu’et demi : comploteurs invétérés
À « complotistes », complotistes bien plus qu’et demi : comploteurs invétérés

Jugé complotiste** non seulement par le pouvoir macroniste, mais par le ronron métiatico-mondain* aussi, le film “Hold up” affole le monde perroqueto-politique qui s’empresse de vouloir le disqualifier, exactement comme l’aurait fait Goebbels en Allemagne en 1938 (si quelqu’un s’était avisé de tirer la sonnette d’alarme), ou Beria en Union soviétique pour les mêmes raisons. C’est bien connu : tous les contre-revolutionnaires sont des tigres de papier.

 

* Expliquons-nous d’abord sur le sens du mot mondain aujourd’hui où plus que jamais les mondains, les demi-mondains et les mondialistes se retrouvent en dehors du cercle proscrit des maisons closes - closes pour de bon - et se répandent dans des cercles plus réservés du pouvoir ou dans des clubs discrets, quand ce n’est pas au grand jour comme pour mieux se cacher en dissimulant soigneusement leurs cachoteries derrière une surexposition médiatique en trompe l’œil. L’adjectif “mondain“, en l’espèce désigne tout ce qui par rapport aux fards et aux pompes du monde n’a aucun recul, soit pour cause d’implication active dans les manœuvres décisives à un étage ou à un autre de la machine, que ce soit dans l’orchestre ou dans orchestration, soit pour cause d’addiction passive à des raisonnements transfusés par une langueur monotone qui berce différentes intelligences d’un ronron aussi convergent que les violons d’un orchestre bien dirigé. Car, comme on dit dans l’Église catholique, il y a une différence entre être dans le monde (avec tout le discernement indispensable), et être du monde, c’est-à-dire en téter le lait et même ne téter que ce lait-là, consubstantiel à un encerclement intellectuel, affectif, spirituel et moral à 360°.

 

** Et maintenant, parlons des complotistes, pour dire en premier que c’est celui qui dit qui l’est. En dehors des perroquets, bien entendu, qui ne font que répéter les mots par une sorte de contagion qui, chez les enfants, s’apparente à l’apprentissage du langage. Le mot complotiste est du reste assez idiot, à l’image des gens qui l’emploient pour stigmatiser tous ceux qui se doutent que les farceurs, les hypocrites et les gangsters -autrement dit les malfaisants et les malhonnêtes - ne sont ni une invention, ni  des profils psychologiques auxquels l’accès aux pouvoirs politique, médiatique ou économique serait impossible ou interdit. En résumé, ce qu’on appelle complotistes, ce sont ceux qui opposent leur pouvoir méfiatique à des pouvoirs économiques, exécutifs et médiatiques de plus en plus suspects de propagandastaffel.

 

Dans la vérité des choses, on devrait dire qu’il en est des soi-disant complotistes comme des socialistes : en réalité, les seuls complotistes - les authentiques - sont ceux qui font des complots, comme les socialistes sont ceux qui font les socialos à plein temps. Complotistes égale comploteurs de haute volée, comme socialistes égale saboteurs (de haut vol également, assez souvent). 

 

Pour revenir à “Hold up”, et à l’exaspération politico-mondaine que provoque cet excellent film, celui-ci a le mérite de montrer que des gens intelligents (et même parfois très intelligents) peuvent donner, si on leur offre la possibilité de s’exprimer, des clés de lecture de l’actualité qui ne manquent pas d’intérêt. C’est aussi la preuve que vous n’êtes pas fou, ni ratatiné du ciboulot contrairement à ce que l’on s’obstine à vous faire croire. Jadis, en URSS la folie ambiante était telle que c’étaient les gens sains d’esprit qu’on enfermait dans les hôpitaux psychiatriques. Aujourd’hui, les complots sont d’une telle ampleur que les comploteurs - les complotistes, en réalité - ont tout intérêt à faire passer ceux qui ont une idée trop précise de leurs turpitudes pour des complotistes, accessoirement des illuminés de la bière - car, naturellement, ils boivent et leur instruction n’a jamais dépassé le certificat qu’ils n’ont pas fait d’études, certificat que sont prêts à leur établir tous les apprentis princes d’un monde qui nie toutes les hiérarchies sauf celle qui les placera au sommet, si on les laisse faire. Du reste, Sherlock Holmes passerait aujourd’hui pour complotiste, s’il s’avisait d’inviter les passants à ouvrir les yeux sur un hold-up qui se déroulerait en plein jour, en pleine place publique, et sur lequel on demanderait aux témoins de fermer les yeux.

 

Eh oui ! Le problème des chauffards, c’est assez souvent un problème de freinage. On dit aussi que l’ivresse des sommets peut également être un piège redoutable pour les plus brillants alpinistes. Mais on dit tant de choses : c’est même le côté le moins glorieux de la communication, dont personne ne nie qu’elle mène plus ou moins le monde aujourd’hui. Ben quoi ? Dans l’histoire du BABA, le Bonheur Absolu Bien Administré, l’Art de la table vint en premier. Aussitôt suivi par la Communication, car il fallait bien que l’on pût dire à son voisin : « Passe-moi le sel. » Descartes, la Révolution, la Culture vinrent plus tard. Quand Sapiens succéda à Faber. Et le Préservatif et le Pluriel, bien après, quand Sexuel succéda à Sapiens, si l’on veut réduire la longue histoire du BABA à ses 7 piliers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castets 19/11/2020 09:19

Bonjour Mr Boulogne,

Qui dit vrai ?

Depuis le début de cette épidémie/pandémie, après les différentes déclarations de tous les experts de la vitrine nationale, accrédités ou pas, sous influence ou pas, sérieux ou pas, est-il raisonnable ou pas de se poser des questions, dérangeantes ou pas ?

Au vu des statistiques internationales, des différentes courbes aux échelles changeantes des amalgames concernant les causes réelles des décès, des essais cliniques ubuesques et bâcles ... Sans fins et sans suites, des différentes interdictions au doigt mouillé, je pense qu'il est de la plus haute importance de se poser des milliards de questions sur au moins l'efficacité des méthodes employées par notre système de Santé unique au Monde.

Si le résultat éloquent de l'étude falsifiée du Lancet interpelle enfin les spécialistes de la Santé ; la reprise de la hausse automnale des cas de Covid peut au moins interpeller ceux qui sont susceptibles d'être un jour touché alors que les précautions et les gestes barrières ont été suivis par une majorité de la population !

Je n'ai pas visionné ce film HOLD-UP , mais j'ai par contre suivi l'émission de A.Bercof et son invité sur le sujet, l'interview semblait honnête et réfléchi, non orienté et les réponses aussi.

Ce qui m'a surtout inquiété depuis, ce sont les réactions médiatiques dès le lendemain, levée de bouclier général à charge complète contre cette production soi-disant mensongère en bloc et complotiste... Mais tellement homogène dans cette attaque si rapide et argumentée par écran digital géant que tous les écrits de l'OJIM sur le Monde journalistique me sont revenus en mémoire et allumé toutes mes alarmes !

Ressenti = panique à bord tel le Titanic, on nous torpille, aux armes les pigistes, souquez ferme !

Pourquoi, les Producteurs journalistes de ce film, même si ce n'est pas forcément pour notre bonheur et de façon désintéressé, seraient-ils moins bien informés que nos médias de la TV de l'Elysée. Pourquoi tous les témoignages seraient-ils orientés complotistes ?

Déjà que le livre du Pr Perronne serait un tissus de mensonges, alors qu'il ne fait que la compilation et la synthèse de toutes les déclarations ( listées) faites aux médias par les responsables de la banqueroute Santé et Financière dont nous auront beaucoup de mal à nous relever, pour ceux qui le pourront !

Patientons quelques mois et attendons les résultats, en vrac : des plaintes, des complaintes, des dépôts de bilans, des suicidés, des burn out, des mal dans leur peaux, des résultats financiers des pompes funèbres et la suite, certainement non imaginable dans sa globalité.

Bonne journée , Cdlt Cjj