Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Le maire de Paris. 2) Alice Coffin.
1) Le maire de Paris. 2) Alice Coffin.

1) Le maire de Paris. 2) Alice Coffin.

Même le maire Paris se voit contrainte par un reste de bon sens de se démarquer d'Alice Coffin qui fait pourtant partie de son Conseil municipal (LS).

 

(Cet article là non plus ne paraîtra pas sur facebook. Motif : Votre message ne peut être envoyé car d’autres personnes ont signalé son contenu comme abusif.)

 

(https://www.valeursactuelles.com/politique/hidalgo-prend-ses-distances-avec-alice-coffin-qui-veut-eliminer-les-hommes-124299#node-article-comment )

 

La maire de Paris a indiqué n’être “pas pour la suprématie, y compris des femmes sur les hommes”.

Elle a beau siéger avec Europe Ecologie-Les Verts, alliés des socialistes, au Conseil de Paris, Alice Coffin semble s’isoler idéologiquement. La militante lesbienne, qui clame sa haine des hommes et sa volonté de « les éliminer », a vu Anne Hidalgo prendre ses distances avec cette rhétorique, dimanche 4 octobre. 

« Non, je ne partage absolument pas »

L’élue PS revenait, au micro du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI, sur un passage précis du dernier livre de la féministe, intitulé Le Génie Lesbien. « Il ne suffit pas de nous entraider, il faut, à notre tour, les éliminer. Les éliminer de nos esprits, de nos images, de nos représentations. Je ne lis plus de livres des hommes, je ne regarde plus leurs films, je n'écoute plus leurs musiques. J'essaie du moins. (...) Les productions des hommes sont le prolongement d'un système de domination. Elles sont le système. L'art est une extension de l'imaginaire masculin. Ils ont déjà infesté mon esprit. Je me préserve en les évitant. Commençons ainsi. Plus tard, ils pourront revenir », écrit ainsi Alice Coffin.


 


 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dach 07/10/2020 17:57

pas de publicité à ce genre de personne

Ch ETZOL 07/10/2020 02:30

Même Caroline Fourest, en l' excusant toutefois, dénonce les excès de cette personne, et estime nécessaire de prendre ses distances :
« A force d’adversité, il nous arrive à tous d’essentialiser l’autre, pour renverser les rôles, par fatigue, rage ou désespoir. Le problème est d’être élue et d’en faire un discours politique. Sectaire, binaire, excluant et odieux ».

Pas plus d'adversité que quiconque dans les circonstances de l'existence humaine
et l'on se demande ce que l'écologie vient faire dans tout cela ?
En réalité, ce n'est qu'un moyen de répandre des fantasmes et de les agréger à toute
l' idéologie victimaire actuelle, contre "le grand Satan" : le sexe masculin. Puisqu'on refuse en fait la féminité et qu'on préfère la maternité de substitution, altérité et complémentarité sont niées.

Curieux que la relation ne soit envisagée que sous le signe de la lutte et l'antagonisme contre l'homme au profit d'une sorte de narcissisme avec l'autre soi-même.
Toute la force de la créativité disparaît et la vie devient bien fade.

xam Cirederf 07/10/2020 02:22

Dommage pour elle, elle ne sait pas ce qu'elle perd!!!!