Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Au cinéma ce week-end : l'Opération Turquoise. Un grand film sur l'un des plus grands génocides du XX ème siècle, non en Allemagne nazie, mais au Rwanda, en Afrique.
Au cinéma ce week-end : l'Opération Turquoise. Un grand film sur l'un des plus grands génocides du XX ème siècle, non en Allemagne nazie, mais au Rwanda, en Afrique.
Au cinéma ce week-end : l'Opération Turquoise. Un grand film sur l'un des plus grands génocides du XX ème siècle, non en Allemagne nazie, mais au Rwanda, en Afrique.

Je publie un nouveau film dans le cadre de la chronique hebdomadaire, dont j'aimerais savoir si les lecteurs s'y intéressent, et si je peux la continuer. (LS).

 

(I) Le film.

 

https://www.youtube.com/watch?v=g1AKOaFJy08&list=FLzUzPS_TZXjkKyW19np343g&index=70

 

(II) Le témoignage du chanteur Corneille qui a miraculeusement échappé à l'assassinat.

 

https://www.youtube.com/watch?v=ahBZSanTgjc

 

(III) L'opération Turquoise vue par Wikipédia :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Turquoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castets 04/10/2020 11:51

Bonjour Mr Boulogne,
Pas très cinéphile, je ne suis pas amateur, mais votre rubrique me permet de découvrir et d'améliorer mon vernis cinématographique de surface.
Merci à vous, Cdlt Cjj

Ch ETZOL 04/10/2020 05:28

C'est une très bonne idée. Danton était remarquable.
La même horreur devant la tragédie des haines ethniques en Afrique. L'exigence d'obéissance et de discipline militaire, ne sont souvent pas compatibles avec les décisions d'instances internationales (ONU) et les souverainetés nationales représentées de moins en moins par les politiques.
La déclaration du Commandant de Saint Marc au tribunal militaire après le putsch d'Alger exprimait à la fois l'incompréhension du militaire devant des décisions contradictoires et les difficultés du terrain :

"On nous a fait faire tous les métiers, oui, tous les métiers, parce que personne ne pouvait ou ne voulait les faire. Nous avons mis dans l’accomplissement de notre mission, souvent ingrate, parfois amère, toute notre foi, toute notre jeunesse, tout notre enthousiasme. Nous y avons laissé le meilleur de nous-mêmes. Nous y avons gagné l’indifférence", l’incompréhension de beaucoup, les injures de certains. Des milliers de nos camarades sont morts en accomplissant cette mission."

et les regrets du soldat d'avoir dû abandonner sur ordre, des populations qui s'étaient battues aux côtés de l'armée française, comme en Indochine ou en Afrique du Nord:
" Nous pensions à tous ces hommes, à toutes ces femmes, à tous ces jeunes qui avaient choisi la France à cause de nous et qui, à cause de nous, risquaient chaque jour, à chaque instant, une mort affreuse."

Certainement une vision de l'honneur dans l'histoire de la colonisation, oubliée ou ignorée trop souvent de cette époque qui cherchait d'abord à ouvrir le parapluie onusien, encore plus en pleine cohabitation en France, devant une barbarie sans couleur, comme le fut le génocide vendéen, au nom de la révolution.

Olindi 03/10/2020 23:17

Bonjour,
Surtout, continuez !!! à nous enrichir, à nous instruire.
Merci