Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Coup de sang : Fermeture de bars et restaurants, jauges réduites, rassemblements limités... Mauvaise humeur dans le public.
Coup de sang : Fermeture de bars et restaurants, jauges réduites, rassemblements limités... Mauvaise humeur dans le public.
Coup de sang : Fermeture de bars et restaurants, jauges réduites, rassemblements limités... Mauvaise humeur dans le public.

Petit coup de sang à la manière du docteur Céline.

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/fermeture-de-bars-et-restaurants-jauges-reduites-rassemblements-limites-ce-qu-il-faut-retenir-des-nouvelles-restrictions-sanitaires-annoncees-par-le-gouvernement_4116075.html

Les nouvelles mesures anti-covid 19 viennent d’éclore dans le jardin de la connerie, coercitives, paralysantes pour le mouvement permanent qu’est la vie, interdisant toute activité sociale ou économique dans un certain nombre de périmètres, et condamnant à la ruine ou à la détresse des quantités de braves gens, à la fois inoffensifs et utiles pour la société.

C’est pour sauver des vies, paraît-il. Parallèlement le bruit court qu’une femme peut avorter - pardon, ivéger - jusqu’à la veille de la naissance de l’enfant qu’elle a conçu si elle n’a pas le moral.

Parallèlement encore, l’élection d’un despote oriental est résolument condamnée par « la Communauté internationale » pour défaillance démocratique, tandis que « la Communauté internationale » se réduit à un petit gang qui fait la pluie et le beau temps dans l’entre-soi et la maîtrise des moyens de communication, décidant de l’influence d’un trajet à mobylette ou en aéronef sur la qualité des gaz circulant sur la planète Mars.

Pas foutus de contrôler leurs appétits, les mêmes entendent réguler jusqu’aux plus infimes détails de la vie de leurs contemporains. Bref ! Le pouvoir laxatif bat son plein, tandis que la bêtise s’épanouit dans la surenchère et que la légifération prolifère en bordure de champs immenses de vide juridique où poussent sauvagerie, crime et injustice.

Plus ils sont cons, plus ils ont l’air méchant et plus ils sont autoritaires, sectaires et malveillants sous la triple bannière de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. On aurait pu penser qu’ils ne font pas exprès. Mais... La « Communauté internationale », à de rares canards boiteux près, marche au même pas de lois. Car il y a un pas de lois comme il y a un pas de l’oie, un pas de vis et un pas de vices. Et c’est là qu’on se dit qu’il y a quelque chose qui tourne trop rond pour qu’ils ne fassent pas exprès, nos zélés zélus devenues zélites par la force des malentendus et le poids des malentendants. En France, où nous sommes, le zèle est à son comble. Non seulement « La République » a tué l’État, mais il ne manque pas de « Républicains » dans cette anarchie aussi prévisible que visible, programmée par quelques maîtres d’un monde de ferveur, de démocratie et de transparence. Entendons-nous bien : la transparence, c’est l’opacité plus la communication.

 

Alors on se demande où « ils » veulent en venir ? Eh bien c’est assez simple. Souvenez-vous de Phnom-Penh libéré. Aujourd’hui, les Khmers verts ou arc-en-ciel dont la logique semble aujourd’hui prévaloir sous couvert d’intelligence diabolique ou artificielle, de globalisation et de haute technologie, sont des darwino-malthusiens qui, vivant du gaspillage organisent aujourd’hui le rationnement pour mieux accaparer les richesses de la planète. Ce ne sont pas les pauvres qui ont faim, mais les riches apparemment. Je prends tout, dit l’épée (au nom du bien commun, évidemment), j’achète tout, dit l’or (au nom de l’excellence économique qui bénéficie au bien commun), je mange tout, dit le loup (au nom de la nature qu’il ne faut ni contraindre ni contrarier), je goupille tout, dit le renard... E va tutto bene.

 

Ainsi, après avoir dénoncé l’ordre moral et l’obscurantisme médiéval, le progrès anthropocentrique avance à marche forcée. L’afrocentrisme et l’écolocentrisme ne sont que des leurres, tous les gens à peu près intelligents l’ont compris : le plan est de mettre en place la ruine, le désespoir, la colère, le désordre et... le massacre. La Révolution par la guerre civile, quoi ! Qu’y a-t-il de plus trotskiste que le matérialisme forcené, opportuniste et polymorphe de toutes les glaukaturas du monde dans l’ivresse de leurs appétits ? Aujourd’hui où toutes les digues du capitalisme ont cédé dans une inversion qui s’étend aussi à celle des moyens et des objectifs, c’est la salsa des démons.

 

Ainsi, dans une perspective à la fois darwinienne d’évolution et malthusienne de répartition des ressources et des effectifs, les objectifs sont de rétablir les conditions primitives de la sauvagerie originelle pour que - de leurs bunkers - les zélites puissent compter les blessés. En d’autres termes, coopter les « sauvés » et décider de ceux qu’ils faudra châtier pour leur cruauté dans le grand massacre. Et là se posera la question du sort des esclaves dont on ne sait pas encore s’ils seront recrutés chez les sauvés ou chez les châtiés, sachant qu’on ne sait pas toujours pas si les plus méchants seront sauvés ou châtiés.

 

Ce qui est sûr, c’est que qui prétend faire l’ange est bien décidé à faire la bête.

 

Et l’on en revient aux fondamentaux de « La République » : de la même manière que le 10 mai 1981 la France a franchi la frontière qui sépare la nuit de la lumière (selon le projecteur du dénommé Jack Lang), le bonheur est une idée neuve en Europe. 

 

Vous n’y comprenez rien ? Le diable, lui, s’y retrouve très bien. L’anarchocratie est son mode d’organisation sociale préféré.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castets 25/09/2020 07:01

Bonjour Mr Boulogne,
La France, malade de ses décisions sera bientôt acté ... Distorsion entre le Gouvernement et le Peuple ?
La psychiatrie spécialisée pour les couples règle en général les conflits entre malentendants.
Recherche Psychiatre expérimenté de toute urgence !
Christophe André contacté n'est pas disponible , Ivan Pavlov non plus !
Mourir de la Peste, du Choléra, de la rage ou de vieillesse, telle est la question ?
Vu l'urgence cet appel est lancé Urbi et Orbi ; à la limite un comportementaliste animal confirmé serait accepté comme conseillé du PR, avant la révolte des incompris ne comprenant pas grand chose, les gilets jaune sont vert de peur. Par avance, merci.
Bonne journée malgré tout aux optimistes, les autres tant pis ! Cdlt Cjj