Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Je suis noir et je ne soutiens pas les Traoré par Stéphane Edouard.
Je suis noir et je ne soutiens pas les Traoré par Stéphane Edouard.

Je dédie cette video à tous ceux que la propagande racialiste anti française trouble. Le but de cette propagande émane pour au moins 50% de milieux blancs extrémistes de gauche qui veulent accomplir leur rêve d'une France « révolutionnaire », à la Black Block, par le biais d'une lutte des races, se substituant à la lutte marxiste des classes, ce que certains n'ont pas encore compris. Notre blog se propose d'éclairer les esprits de ceux qui, chez les blancs métropolitains seraient troublés par la propagande de la canaillerie, soit en faisant acte de soumission par désir de « rédemption », soit au contraire (et de façon tout aussi erronée) par un racisme de réaction qui tendrait à considérer tous les noirs comme un tout homogène et raciste et menaçant à leur égard.

Moi, Scrutateur, blanc créole de Guadeloupe, j'atteste, personnellement et vigoureusement, que la très grande majorité de mes compatriotes de couleurs, n'est pas raciste ; que tous les jours ici aux Antilles les rapports entre groupes ethniques dans la vie quotidienne sont normaux, civiques, et même agréables. Et même si nous avons nos Traoré, ils ne sont qu'une minorité dérisoire, même si très excitée.

En France métropolitaine, comme nous disons encore du fait de très anciennes habitudes ces Antillais, souvent jeunes, commencent à exprimer leur dégoût de la canaillerie gaucho-mélanique, officiellement, par les moyens qu'ils ont créés, à défaut des grands médias qui soutiennent les ennemis de la France.

Le Scrutateur a donné la parole à plusieurs d'entre eux depuis quelques semaines.

En voici un autre, un Guyanais, Stéphane Edouard, qui manie l'ironie avec une aisance aussi stupéfiante qu'agréable. (Le Scrutateur).

 

https://www.youtube.com/watch?v=mx2SwlCf5hk

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article