Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Désormais, c'est Aimé Césaire lui-même qui a tout à craindre du vandalisme des iconoclastes.

Un démagogue est un politicien qui pour la conquête du pouvoir flatte, et tente d'exacerber à son profit les passions du peuple, ou du moins celles qu'il lui prête. A cet égard Aimé Césaire, mais il ne fut pas le seul, il faut être honnête. A cet égard, issu d'un territoire où avait sévi l'esclavage, M. Césaire flatta les ressentiments d'une partie de la population contre une autre.

Cela dit, le grand Aimé qui était aussi un grand intellectuel, du moins le croyait-il, se trouvait écartelé entre son statut de penseur, au-dessus des passions vulgaires, et se laissa aller parfois à des nuances qui, - à posteriori, et la mode du temps étant au racialisme anti blanc, - pourrait lui valoir des « ennuis » avec les néo racistes qui poussent un peu loin la barbarie et la bêtise. Ceux, par exemple, nouveaux iconoclastes, qui ces jours-ci, nouveaux nazis, cassent, brisent, et déchiquettent les statues d'hommes et de femmes ayant rendu de grands services à l'humanité, en tenant compte des époques où ils ont agi, car il faut toujours à moins d'être imbécile, tenir compte du contexte socio historique. Ainsi Colbert, Joséphine de Beauharnais, de Gaulle, et même Victor hugo, dont on me dit qu'il serait menacé par la nouvelle barbarie.

Interrogé, il y a des années sur le rôle de joséphine dans le rétablisement de l'esclavage, l'intellectuel Césaire répugna à se montrer trop caricatural. (voir plus loin le lien idoine).

Ooooh ! Mais ça c'est grave ! Et pourrait coûter cher au grand Aimé. Et si les vandales s'en prenait à son buste. Rien n'est impossible  aux vandales.

Si j'étais le préfet de la Martinique, je prendrais les devants en plaçant au Diamant, quelques soldats pour protéger le buste de l'auteur du Cahier d'un retour au pays natal.

Le Scrutateur.

 

https://youtu.be/5uQB18ozhKk

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch ETZOL 01/08/2020 10:46

Mais ne traiteront -ils pas Frantz Fanon de "vendu", lui qui s'interrogeait :
"Vais-je demander à l'homme blancs d'aujourd'hui d'être responsable des négriers du XVIIe ?
Vais-je essayer par tous les moyens de faire naître la culpabilité dans les âmes ?
Je n'ai pas le droit de me laisser engluer par les déterminations du passé.
Je ne suis pas esclave de l'Esclavage qui déshumanisa mes pères." (peau noire et masques blancs)
A quand le prochain autodafé, ou la réécriture de ses textes ?